Alain Barrière…

0
583
Alain Barrière « Ma vie » | Archive INA

VIDÉOS – Décès d’Alain Barrière : ses 5 chansons inoubliables

Le chanteur breton connu pour ses tubes « Ma vie », « Elle était si jolie » ou « Tu t’en vas » est décédé mercredi 18 décembre, à l’âge de 84 ans, des suites d’un arrêt cardiaque a annoncé son agent.

Alain Barrière « Elle était si jolie » | Archive INA
Alain Barrière « Emporte-moi » | Archive INA
Alain Barrière – La Mer –
Alain Barrière, le best of | Archive INA

Capucine Trollion / Journaliste RTL

Le monde de la chanson française est en deuil. Alain Barrière, l’emblématique interprète d’Elle était si jolie et Ma Vie, est décédé mercredi 18 décembre, à l’âge de 84 ans, des suites d’un arrêt cardiaque, a annoncé son agent. Le chanteur disparaît douze jours seulement après son épouse Anièce.

Né en 1935 à La Trinité-sur-Mer, Alain Bellec (son vrai nom) commence sa carrière en 1961 lorsqu’il se fait remarquer par Bruno Coquatrix pendant la finale du Coq d’Or de la chanson française. L’artiste enchaîne ensuite des concerts dans les petites salles parisiennes avant d’accéder à une certaine notoriété en 1963. Sa chanson Elle était si jolie est alors sélectionnée pour représenter la France lors de la finale de l’Eurovision, où il accède à la 5e place.

Le succès continue de gonfler en 1964 avec Ma vie, qui fait un carton en Amérique du Sud et en Italie. Le titre est même enregistré avec les paroles italiennes de Sergio Bardotti et de Gino Paoli. 10 ans plus tard, Alain Barrière fait de nouveau sensation dans le monde de la chanson française avec Tu t’en vas en duo avec Noëlle Cordier. 

L’exil aux États-Unis et le difficile retour en France

En plus de sa carrière artistique, l’artiste au franc-parler fait construire le Stirwen (qui signifie « étoile blanche » en breton), un théâtre-discothèque-restaurant à Carnac, où il donne des concerts chaque été. Mais, son entreprise connaît des difficultés et le chanteur doit faire face à des démêlés avec le Fisc. Il s’exile aux États-Unis pendant quatre ans. À son retour, il sort deux albums qui ne rencontrent pas le succès escompté. Alain Barrière part ensuite au Canada où il enregistre De Québec à Montréal. 

Sa carrière redémarre dans les années 2000 grâce à sa fille Guenaëlle. En 2006, il publie son autobiographie Ma vie et entame une tournée en 2007. Quatre ans plus tard, il annonce une tournée d’adieux qu’il doit annuler à cause de ses problèmes de santé. Sa fille Guénaëlle reprend le flambeau du Stirwen en le renommant Étoile blanche.

Stirwen, le royaume d’Alain Barrière | Archive INA

Laisser un commentaire