ATTENTION, ÂMES SERVILES S’ABSTENIR

2
3617
Image by Michele Caballero Siamitras Kassube from Pixabay

Corps du message :

Bonjour M. Jandrok et d’âme Louloute,

Vous avez déjà eu la gentillesse de me consacrer 2 publications ( « lettre ouverte aux gardiens de la paix » + » l’union fait la force dîtes-vous ? »), c’est ainsi que ma dernière inspiration vous est confiée. Je vous répète mon admiration et le partage de votre combat.

Bien à vous,

Mélanie L.

ATTENTION, ÂMES SERVILES S’ABSTENIR

Dans les rues de l’Esprit, les maisons sont closes et les lumières blafardes. Où sont passés les joies animées et les rires partagés ?

Même les pleurs ont disparu.

Constat déchirant de la déchéance de ce monde.

Dans un des quartiers étroits de ce pays devenu fantôme, j’imagine une tablée de libres penseurs, ravivant la lueur d’espoir de notre humanité. J’imagine un débat intelligent, où chaque être humain a sa place. Je devine un Machiavel, aussi convaincant qu’affirmatif : le Pouvoir est notre maître. Maître de nos âmes, parce que maîtres de nos peurs. La crainte est la plus redoutable des armes. Par amour, beaucoup de personnes peuvent se plier en quatre, mais par crainte elles ne se plient plus, elles se couchent. Le Pouvoir le sait, Machiavel l’a compris. Un Pouvoir tout aussi illusionniste baignant le peuple dans un semblant de liberté tout en feignant la compassion. J’ai presque envie de prendre part à cette rêverie intellectuelle pour dénoncer plutôt un magicien obscur aux tours de passe-passe ridicules. Attitude fantasque, peut-être même arrogante. Mais mon insolence rougit dès lors que le contexte me rappelle à l’ordre : la magie ridicule continue de leurrer.

Plongée avec eux dans les souvenirs de notre humanité, je continue mon délire didactique. Je me fais vivement happer par la brillante apparition d’Étienne de la Boétie. Je l’imagine comme un petit guerrier à la recherche des opprimés. « Arrêtez d’être victime ! ». Le La est donné. Il nous pousse à réfléchir sur notre souveraineté. « Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libre ! ». Mon insolence reprend. C’est bien la première fois que l’on pointe du doigt les plus faibles. Ma conscience à demi bousculée, je m’efforce de comprendre et me heurte incontestablement à mes croyances ancestrales.

Pour qui se prend-il celui-là ?

Ne voit-il pas les efforts d’un civisme exemplaire ?

Et la difficulté d’une citoyenneté irréprochable, l’ignore-t-il ?

À son tour d’être insolent. Je me prends alors en pleine figure une évidence jusque-là refoulée. Je fais taire mon pseudo égo intellectuel et j’acquiesce. Il a raison. Oui, il y a un intérêt à se soumettre. Oui, se sentir victime est bien plus facile que de porter le poids de la responsabilité de notre condition. Oui, les oppresseurs ne sont oppresseurs que parce qu’il y a des opprimés. C’est en quelque sorte le marché de l’offre et de la demande. Pas d’opprimés, pas d’oppresseurs. Que demandez-vous au Pouvoir lorsque vous implorez de la compassion ? Vous leur demandez simplement de ne plus être le Pouvoir. Cette hypocrisie doit cesser. Notre servitude volontaire est démasquée. Un oxymore bien douloureux à admettre. Le rideau de cette vie fallacieuse vient de tomber. Nous ne sommes ni faibles ni opprimés. Nous ne sommes que ce que nous voulons être.

Imaginez deux cœurs qui se parlent. Du même langage ils ne se comprennent pourtant pas, parce que l’un est affaibli par les coups de la vie et l’autre battant pour rester en vie. Parce que l’un est silencieux, l’autre bavard. Parce que l’un est brisé, l’autre flamboyant.

Vous savez, les cœurs battants sont très peu, puissants, discrets, mais redoutables.

Comme des petits soldats qui combattent les causes perdues. Nous savons que les cœurs silencieux ne peuvent résister à l’appel du révolutionnaire. Le plus malheureux finit toujours par se confier et avouer son emprise à cette maudite voix dans sa tête. Le flamboyant répond toujours que rien n’est perdu et que cette petite voix essaye de le rendre muet.

Le malheureux souffre, jusqu’à ce que le flamboyant l’entende. À peine un sourire, le cœur repart.

Un peu simpliste, me direz-vous. Certains d’entre vous seront inspirés, d’autres resteront sur leur faim. Certains d’entre vous se reconnaîtront flamboyants, d’autres silencieux. Étienne de la Boétie est de ces cœurs battants au sourire réparateur. Mon cœur repart.

Je continue. J’écoute le déterminisme de Spinoza. L’existentialisme de Sartre me rassure. La tablée s’anime. C’est stupéfiant. Je fais silence face à l’utilité de ces vieux préceptes pour les rouages de notre société actuelle. Cette impression de répétition de l’Histoire me met mal à l’aise. Il faut bien changer quelque chose alors ? Mais quoi ? Nous peut-être…

Puis, étonnamment, je me fais parasiter par les inquiétantes conclusions de la célèbre expérience de Milgram. Celle qui révèle l’irrésistible soumission à l’autorité par l’obéissance aveugle. Peu importe, sur une vérité poétique de l’un d’entre eux, je quitte cette tablée imaginaire avec mon essence retrouvée. Je décide de ME donner un sens à mon existence.

Je décide de sourire à ceux qui en ont besoin.

Je laisse cette piètre magie à l’Ancien Monde qui se meurt. Je coupe cette bride de plus en plus courte. Je ne cède plus la parole aux bonimenteurs.

Et vous ?

Mélanie L.

2 Commentaires

  1. AH SI LES CHOSES POUVAIENT ÊTRE AUTREMENT PLUS TRANCHÉES, PLUS NETTES … MAIS CE N EST PAS AUSSI SIMPLE CAR MEME DANS LA MÊLÉE D ‘ UN MATCH DE BOX POUR L EXEMPLE QU ‘ IL Y A DES TEMPS , DES RYTHMES COMME DANS TOUS LES COMBATS QU ‘ IL FAUT MENER SUR LA DURÉE … ET CELA JUSTEMENT POUR NE PAS MANQUER DE SOUFLE …
    EN CE MOMENT , ET DEPUIS SIX JOURS , QUE C EST EN ESPAGNE QUE LE SOULEVEMENT A LIEU ALORS QUE LA GANGRENNE DE LA SERVITUDE VOLONTAIRE A GAGNÉE DU TERRAIN EN FRANCE SOUS L ÉGIDE DE NOTRE PIRANHA TRANSGÉNIQUE 1ER …
    – MAIS QUE LES BRAISES SONT BIEN LÀ PRETENT POUR UNE AUTRE FOURNÉE …

    NOUS AVIONS DE TOUTES LES FACONS DÉJÀ DANS NOS CONSCIENCES FAIS NOS CHOIX ET , PLUS SOUVENT QU ‘ ON NE LE PENSE OU QUE L ‘ ON VEUX L ADMETTRE , AVEC LES MOYENS DU BORD …
    ALORS CE QU ‘ IL ADVIENT C EST QUE LA PARTIE DITE ADVERSE ( POUR RESTER POLIS … ), REUSSI À BLOQUER LES INDIVIDUS PAR EPUISEMENT MAIS SURTOUT EN ISOLANT UN INDIVIDUS APRÈS UN AUTRE QUI DANS L IGNORANCE SOMBRE DANS L OUBLIS LA PLUPART DU TEMPS OU N ‘ EST OU NE SONT QUE TRÈS PEUT PRIS EN CONSIDERATION AU MOMENT OÙ JUSTEMENT ILS ET ELLES FONT L EFFORT D ‘ EXPOSER CE QUE SONT LEURS LUTTES RESPECTIVES …
    PUIS , VIENT LE TEMPS DE LA RANCOEUR ENVERS TOUTES LES PERSONNES QUI JUSQU ‘ ICI AVAIENT SOIT DÉNIGRÉES SOIT SOUS ESTIMÉES LA GRAVITÉ DE LA SITUATION ET SE PENSANT INATEIGNABLE MAIS SURTOUT BIENS PENSANTS PARCE QUE POSSEDANTS …
    ALORS LES INDIVIDUS MALMENÉS TANTENT DE S ‘ EN SORTIR AVEC LES MOYENS DU BORD , AVEC LE PEUT DE MOYENS DONT ILS OU ELLES DISPOSENT PUIS SE RENFROGNENT SE RENFERME FACE AUX EGOISTES D ‘ AUTREFOIS EN LEURS RETORQUANT : » » ET BEN MAINTENANT C EST À TON TOUR D ‘ OUVRIR LES YEUX ET D ASSUMER TON EGOISME D ‘ AUTREFOIS ! … «  »
    VOILÀ AUSSI EN QUOI L ADVERSITÉ GAGNE , PAR LA DIVISION …

    ALORS OUI IL Y A DES EXEMPLES AUTRES , DES EXCEPTIONS , PARCE QU’ IL Y A DES INDIVIDUS QUI ENVERS ET CONTRE TOUT S ACCROCHENT À LEURS SENS INTRINSÈQUE D ‘ HUMANISME ET QUI COMME TOUT LE MONDE AVEC LEURS MOMENT DE JOIES ET DE TRISTESSES PERDURENT DANS CETTE VOLONTÉ D ETABLIR DANS NOTRE ICI BAS DU RÉEL – RÉEL (!…), L AUTREMENT PLUS JOYEUX QUI JUSQU’ ICI A TANT FAIT DÉFAUT … SEULEMENT QUE CES INDIVIDUS N AGISSENT À LA LONGUE QUE PAR PETITE TOUCHE , AVEC MESURE PLUTOT QUE DE DISSIPER LE PEUT D ENERGIE QU ‘ ILS LEURS RESTE , MAIS SURTOUT PARCE QUE JUSQU ‘ ICI QU ‘ IL N ‘ Y A PAS EU DNI DECRECONNAISSANCE , NI DE DEMANDE REELLES DE PARDON , NI ET ENCORE MOINS DE RETOUR À L AMOUR PUISQUE REGNE L ‘ ISOLATION …- JUSQU ‘ ICI …
    QUAND À POUVOIR DETERMINER À L AVANCE CE QU ‘ IL NOUS SERA POSSIBLE D ‘ ÉTABLIR … QUE JE NE SUIS PAS DEVIN MAIS QU ‘ IL EST HORS DE QUESTION QUE JE ME RETROUVE SEUL AU CASSE PIPE PENDANT QUE D AUTRES FESTOIENT EN ETANT SURTOUT BIEN PLANQUÉS DES MARRONS COMME LE DECRIVAIS L EXPRESSION DE 14 – 18 …
    QU ‘ IL EST HORS DE QUESTION QUE JE ME SACRIFIE EN QUOIQUE CE SOIT EN ETANT ADVITAM ETERNAM L EXCLU DE SERVICE QUI JAMAIS , OH GRAND JAMAIS N AURA UN ACCES PNEIN ET ENTIER AUX JOIES QUI À NOUS AUTRES ÊTRES HUMAINS NATUREL NOUS SONT SI NECESSAIRES – – ALLEZ VOUS … PARCE QUE L ‘ ON N ‘ EST PAS NON PLUS AU PAYS DE LA GUIMAUVE TIEDASSE ENCHANTÉE !!!!!!! .. .
    ALORS TRALALA !!!!!!! …

    MAIS QU ‘ IL Y A DES PERSONNES JUSTES AVEC LESQUELLES IL EST LEGITIME DE VOULOIR BÂTIR MAIS , À LA CONDITION QUE LES EFFORTS SOIENT REELLEMENT PARTAGÉS ET SURTOUT QUE L OPPORTUNITÉ SE PRESENTE DANS LE REEL ! …

    ALORS EN ATTENDANT , QUE L ‘ ON A AU MINIMUM UN BRIN D HUMANITÉ , D ‘ INTELLIGENCE AVEC NOTRE PHILIPPE ET NOTRE LOULOUTTE INTERGALAGTIQUE !!!!!!! …
    ALORS TRALALA !!!!!!! …

  2. L.histoire de l.humanité se répète parce que se sont toujours les mêmes hommes !Victimes ou bourreaux et les résistants On est dans ce monde , mais pas de ce monde quand on est résistant (monde démon ) toujours des compromissions ,mais pas pour l’essentiel , le combat pour la vie humaine . Je félicite les Jandrock , Corine et vous tous lecteurs pour tous ces combats mené.chacun avec ses moyens ! Que la vérité triomphe avec le cœur et l’Amour avec la lumière originelle

Laisser un commentaire