Attention, on ne joue pas avec Dieu : Les causes mystiques de l’invasion de l’Ukraine

4
5325

Par Jean-Pierre Aussant, le 4 mars 2022

Sous l’influence de l’occident infecté par le politiquement correct satanique et ses lois d’abomination souvent véhiculées par les ONG très présentes dans ce pays (meurtre légal des enfants à naître, mariage contre « Dieu et nature » etc…), l’Ukraine aura fini par renier l’ensemble de ses valeurs chrétiennes.

Au lieu de s’entendre avec son grand voisin Russe et frère de sang  (pays qui sans être un modèle de vertu, est néanmoins dans une certaine mesure moins infecté que nous par la culture de mort et ses normes de déni du réel), l’Ukraine a choisi l’Europe déchristianisée et satanisée par 230 ans de lavage de cerveau et de fausse historiographie maçonnique dont les lobbys féministo-LGBT sont les avatars contemporains.

Mais, cerise sur le gâteau, cela n’était pas encore suffisant. Non, les Ukrainiens sont allés jusqu’à élire Mr Zelensky (ancien humoriste et acteur qui a joué dans une série son propre rôle de président deux ans avant de le devenir vraiment), personne de confession juive, et qui pense donc que Jésus-Christ n’est ni le fils de Dieu ni le Messie d’Israël mais un simple imposteur.

Avec l’élection de Monsieur Zelenski (qui a reçu 72% des voix), les Ukrainiens ont symboliquement scellé leur mauvais choix.

Saint Paul nous avait prévenus :

«Nous ne nous battons pas contre des êtres de chairs et de sang mais contre les esprits démoniaques et invisibles qui rodent dans les airs».

Oui, en reniant ses valeurs chrétiennes au cours de ces dernières décennies, l’Ukraine a, en quelque sorte, ouvert les portes aux démons ; elle a tissé, pour ainsi dire, des liens avec le diable. Elle a œuvré, toute seule, à son génocide culturel. C’est cela qui explique essentiellement les causes de son malheur actuel. Pour autant, Dieu qui est toujours capable de transformer un mal en un bien, offre aux Ukrainiens avec cette opportunité que constitue l’invasion russe (pays, je le rappelle, qui est moins déchristianisé que l’Ukraine), la possibilité de faire leur «mea culpa» et de revenir à leurs valeurs chrétiennes ; bref, d’entrer dans un chemin certes expiatoire et douloureux, mais aussi et surtout, salutaire. Espérons que les Ukrainiens seront à même de saisir cette dernière chance que leur offre la providence, car sinon ils pourraient bien non seulement connaître des maux bien pires mais même, entraîner le monde dans une guerre nucléaire.

Bien évidemment, et ce sera ma conclusion, Il va de soi que très fondamentalement, ce qui est vrai pour l’Ukraine, l’est aussi pour les démon-craties européennes et notamment la France et l’Allemagne.

N’oublions pas que l’amour chrétien repose sur la vérité et non pas sur le sentimentalisme New Age, qui souvent n’est qu’une ruse du démon. Gardons toujours à l’esprit cette phrase de Jésus-Christ, Fils de Dieu, Messie d’Israël et seul sauveur universel ((Lc 13, 1-9):

« Convertissez-vous ou vous périrez tous de même».

Attention, on ne joue pas avec Dieu.

Jean-Pierre Aussant

Cette Vidéo LGBTQ du président ukrainien :

https://gloria.tv/post/83L1tWoxXPmM3YJkACYUMZWbq

4 Commentaires

  1. oui n’en déplaise aux broderies de l’histoire Jesus était u
    Rabbin religieux ainsi que ses apôtres du reste. Que certains veuillent le sacraliser c’est leur droit absolu. En tout état de cause si il revenait aujourd’hui sur terre il ne serait pas fier de certains qui en son nom perpétuent les pires atrocités sur sur des enfants notamment

  2. M. Zelensky élu avec 72% de voix, ça reste à démontrer car on le voit bien en France lors désolée dernières élections quand on cherche à placer un candidat à la tête d’un État, on n’a aucun scrupule à modifier les résultats électoraux.

Laisser un commentaire