Le réalisateur russe Nikita Mikhalkov affirme que le milliardaire Bill Gates pourrait chercher à implanter l’humanité avec des puces électroniques sous couvert de la vaccination, en cherchant à contrôler les gens et, finalement, à “résoudre” le problème de la surpopulation.

La crise actuelle des coronavirus a produit un certain nombre de théories du complot sauvage, alors que certains tentent de trouver les raisons «secrètes» de la pandémie. 

Une poignée de ces complots tournent autour du co-fondateur de Microsoft, Bill Gates et de ses efforts pour développer un vaccin contre le Covid-19.

Un brevet Microsoft qui a récemment reçu une reconnaissance internationale s’est révélé particulièrement alarmant pour de nombreux «chercheurs de vérité». 

Le brevet WO / 2020/060606 décrit un “système de crypto-monnaie utilisant des données d’activité corporelle” 

– essentiellement, un dispositif qui peut être utilisé pour “relier” certaines pièces numériques en utilisant la biologie de la personne concernée, ou, plutôt, « attribuez une crypto-monnaie à l’utilisateur dont les données d’activité corporelle sont vérifiées », comme le dit le brevet de manière abstraite.

AUSSI SUR RT.COM

La famille: victime de l’épidémie?! 
© Reuters / Stephanie McGehee

Pourquoi ne nous débarrassons-nous pas des familles et de l’argent ? Les mondialistes progressistes financés par Soros utilisent le Covid-19 pour pousser leurs propres «solutions technocratiques»

Le brevet n’a pas échappé à Nikita Mikhalkov, célèbre réalisateur russe oscarisé, qui a poussé toute une théorie dans un nouveau numéro de “ Besogon TV ” (grossièrement traduit par “ démon bannisseur ”, surnommé “ Dans la poche de qui est l’État? ”).

Le Barbier de Sibérie, chef d’oeuvre de Nikita Mihalkov (1998)

L’épisode a été diffusé vendredi par la chaîne de télévision Rossiya 24, mais a ensuite été discrètement retiré de son programme et non répété – ce que Mikhalkov a pris pour un acte de « censure ». 

Mikhalkov prétend que le nom même du brevet a une signification occulte, accusant Gates de chercher à implanter des humains avec des micropuces pour les contrôler, et de le lier à son programme de vaccination potentiel.

La partie 060606 est quelque peu alarmante. Vous comprenez probablement cela, non ? 

Est-ce une coïncidence ou une sélection intentionnelle d’un tel symbole, qui dans l’Apocalypse de Jean est appelé le “ nombre de la bête ” – le 666.

Mikhalkov développe ensuite un avenir dystopique où la société numérisée (et micropucée) est divisée en deux parties inégales, à savoir l’élite et les drones humains qu’ils contrôlent. À la recherche des « co-conspirateurs » mondiaux de Gates, il pointe carrément du doigt Herman Gref, le chef de la banque publique russe Sberbank, un partisan connu de la volonté de numériser la société. La théorie du directeur est loin d’expliquer comment ce système résoudrait le problème de la surpopulation, cependant – ou pourquoi la Russie serait désireuse de suivre l’exemple du magnat des affaires américain.

AUSSI SUR RT.COM“ Ils préparent les gens aux implants de micropuces ”: la légende du tennis Marat Safin partage la théorie du complot contre les coronavirus

© Getty Images / Paul Kane

Comme toute autre théorie scandaleuse colportée par une célébrité, le nouveau numéro de «Besogon TV» est devenu viral en ligne, obtenant environ 700 000 vues en moins d’une journée.

Les conclusions de Mikhalkov pourraient être assez farfelues, et le brevet WO / 2020/060606 n’est pas directement lié à Gates, qui a techniquement démissionné du conseil d’administration de Microsoft pour se concentrer sur la gestion de la Fondation Bill & Melinda Gates de son épouse. 

Il ne mentionne pas non plus la micropuce, mais décrit plutôt des «capteurs» couplés à un «appareil» pour enregistrer l’activité corporelle. 

Un objectif allégué d’une telle technologie décrite est d’encourager un mode de vie sain avec des utilisateurs récompensés par la crypto-monnaie pour l’exercice. 

Cela devrait-il être un tueur de battage médiatique alors ? À peine, car certains seraient encore paniqués par les applications potentielles de cette technologie de Black Mirror, alors que la discussion sur l’empiètement de la technologie (et diverses formes de contrôles) sur notre vie quotidienne n’a jamais été aussi pertinente. 

Et ceux qui craignent d’être micropucés de force par une société maléfique, devraient probablement d’abord vérifier leurs propres poches pour un petit  «dispositif de suivi» appelé smartphone, qu’ils ont acheté et qu’ils transportent volontairement.

AUSSI SUR RT.COMBill Gates utilise-t-il sa philanthropie pour le bien de l’univers ou comme exercice de prise de pouvoir, avec un œil sur la Maison Blanche ?