BILL GATES EUGÉNISTE EN AFRIQUE ?

0
831

AFRICACRADLE, par CHUCK SMITH

Traduction pour cogiito.com : PAJ

LA POUSSÉE DES CULTURES OGM DE BILL GATES EN AFRIQUE EST UN PROGRAMME DE DÉPOPULATION

Les fondations Gates et Rockefeller poussent une seconde « révolution verte » bidon en Afrique basée sur le contrôle par les entreprises des récoltes de sécheresse des OGM de Monsanto et une nouvelle vague de dépopulation.

Pire encore, l’administration Obama a nommé Michael R. Taylor, ancien avocat de Monsanto, à la FDA et à la supervision d’un programme d’aide de 20 milliards de dollars en Afrique, fondé sur des projets financés par la Fondation Rockefeller et des entreprises telles que Monsanto, Syngenta et d’autres.

Des activistes de la biosécurité en Afrique du Sud qualifient un programme financé par la Fondation Gates de «cheval de Troie» pour ouvrir la porte aux semences privées agroalimentaires et génétiquement modifiées (GE), y compris un maïs résistant à la sécheresse que Monsanto espère avoir approuvé aux États-Unis. et à l’étranger.[…] Entre avril et juin 2010, la fondation Gates avait dépensé 27,6 millions de dollars pour 500 000 actions de Monsanto.[…] Des sociétés de biotechnologie de premier plan telles que Monsanto, Syngenta, Bayer et Dow s’emploient actuellement à développer des cultures qui pousseront dans des conditions de sécheresse causées par le changement climatique.

Opération Héritage : Stop aux OGM en Afrique

Un dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission indique que la fondation a acheté 500 000 actions du stock entre avril et juin; vendredi, la valeur totale était de 27,6 millions de dollars.[…] Cela a changé lorsque, il y a quatre ans, la fondation, avec la 

Rockefeller Foundation , a créé l’ Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) , qui vise à soulager la faim en augmentant la productivité agricole.

Via Wikipedia: le 7 juillet 2009, Taylor est de nouveau revenu au gouvernement en tant que «conseiller principal» auprès du commissaire de la FDA [7]. La réélection de Taylor à la FDA intervient juste après qu’Obama et les autres dirigeants du G-8 se soient engagés à verser 20 milliards de dollars pour lutter contre la faim en Afrique au cours des trois prochaines années . Selon Paula Crossfield, « le président Obama est plongé dans une bulle » mettant en vedette certains des fervents promoteurs de l’industrie de la biotechnologie et de la révolution verte en Afrique. [8] Avant de rejoindre l’équipe de transition d’Obama, Taylor était Senior Fellow du groupe de réflexion Resources for the Future , où il a publié deux documents sur l’aide américaine à l’agriculture africaine, tous deux financés par la Fondation Rockefeller.. Et le 13 janvier 2010, il a été nommé à un autre poste nouvellement créé à la FDA, cette fois en tant que sous-commissaire pour les aliments. [9]

Bill Gates investit des millions de dollars dans une banque de semences au bord de la mer de Barents, près de l’océan Arctique, à environ 1 100 kilomètres du pôle Nord. Svalbard est un morceau de roche stérile revendiqué par la Norvège et cédé en 1925 par un traité international (voir la carte).

Sur cette île abandonnée de Dieu, Bill Gates investit des dizaines de millions de personnes avec la Rockefeller Foundation , la Monsanto Corporation, la Syngenta Foundation et le gouvernement norvégien, entre autres, dans ce que l’on appelle la « banque de semences somptueuse ». Officiellement, le projet s’appelle Svalbard Global Seed Vault sur l’île norvégienne de Spitsbergen, qui fait partie du groupe d’îles Svalbard.

Comme le notent l’auteur et chercheur F. William Engdahl, le mouvement eugéniste moderne – en plus du mouvement écologiste et de la «révolution verte» – a été fondé et financé par les Rockefeller.

«L’eugénisme de Hitler a été financé en grande partie par la même fondation Rockefeller, qui construit aujourd’hui un coffre à graines apocalyptique pour préserver des échantillons de chaque graine de notre planète», écrit Engdahl. «En réalité, la Révolution verte, apparue quelques années plus tard, était un brillant projet de la famille Rockefeller visant à développer une industrie agroalimentaire mondialisée qu’elle pourrait ensuite monopoliser, comme elle l’avait déjà fait dans l’industrie pétrolière mondiale il ya un demi-siècle. Comme Henry Kissinger l’a déclaré dans les années 1970 :

– « SI VOUS CONTRÔLEZ LE PÉTROLE, VOUS CONTRÔLEZ LE PAYS ; SI VOUS CONTRÔLEZ LA NOURRITURE, VOUS CONTRÔLEZ LA POPULATION… L’AGROALIMENTAIRE ET LA RÉVOLUTION VERTE ROCKEFELLER VONT DE PAIR. »

Laisser un commentaire