Ce n’est plus une théorie du complot : Biden annonce l’implication des États-Unis dans le réalignement du Nouvel Ordre Mondial

2
4050

Mercredi 23 mars 2022 par : JD Heyes

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/603720.html

Lorsque l’Irak a envahi le Koweït le 2 août 1990, les États-Unis, sous la direction du président de l’époque, George H. W. Bush, ont pris des mesures immédiates, envoyant des avions, des navires de guerre et des soldats américains dans la région, et d’autres arrivant chaque jour.

Au milieu du mois suivant, Bush se sentait suffisamment bien pour proclamer au Congrès que l’invasion ne pouvait pas durer et qu’à l’issue de la défaite des forces irakiennes et de l’expulsion du Koweït, un “Nouvel Ordre Mondial” attendait, prétendument “une période de coopération internationale et de paix dans laquelle “la règle de droit supplante la règle de la jungle””, rapporte Air Force Magazine dans un article de réflexion 17 ans plus tard, le 1er août 2007.

Le terme a fait mouche auprès des mondialistes de la planète, principalement occidentaux, et dans les années qui ont suivi, il est apparu clairement que les élites occidentales le mettaient en pratique.

Le Forum économique mondial,

la ruche des mondialistes et des jeunes autocrates autoritaires en herbe,

a fréquemment employé le terme pour signifier qu’il s’agissait de remodeler le monde d’une manière qui leur soit uniquement bénéfique, et pas nécessairement à leur propre pays ou à leur propre peuple.

Des guerres ont été systématiquement menées à ces fins, les marchés ont été exploités, les devises manipulées, la production délocalisée vers des pays disposant d’une vaste et jeune main-d’œuvre qui ne coûte qu’une fraction de ce qu’elle coûte en Occident, les gouvernements attaqués et renversés. Et ainsi de suite.

Et alors que le terme n’a pas été beaucoup utilisé dans le “courant dominant” ces dernières années, Joe Biden – qui était là en tant que sénateur américain lorsque Bush l’a utilisé pour la première fois parce que le “gouvernement” était devenu la “carrière” de Biden – a ressuscité le terme juste cette semaine, au grand dam de ses manipulateurs, sans aucun doute.

Lors d’un discours prononcé devant la réunion trimestrielle des chefs d’entreprise de la Business Roundtable, le président Biden a déclaré que les événements qui se produisent actuellement dans le monde ont généré “d’importantes possibilités d’apporter de véritables changements” à l’économie mondiale, en évoquant la guerre qui se développe en Ukraine à la suite de l’invasion de la Russie le mois dernier.

“Et c’est maintenant que les choses changent. Nous allons… il va y avoir un nouvel ordre mondial et nous devons le diriger et nous devons unir le reste du monde libre pour le réaliser”

a déclaré M. Biden, à la stupéfaction de la foule du WEF et de notre propre État profond.

Pour ceux qui doutent qu’il s’agisse d’une conspiration occidentale de longue haleine visant à contrôler la planète, il convient de considérer quelques éléments, le premier étant le fait que cette phrase n’a pas changé depuis plus de 30 ans.

En outre, il y a des questions qui doivent être posées sur cette phrase spécifique :

  • Qu’est-ce qu’un nouvel ordre mondial ? Que signifie-t-il exactement ? Qu’implique-t-il ?
  • Quel est l’ancien ordre mondial que le nouvel ordre mondial est censé balayer et remplacer ?
  • Qui dirigera le nouvel ordre mondial ? Qui dirige l’ancien ordre mondial ?
  • Nos fondateurs approuveraient-ils un ordre mondial des nations ou insisteraient-ils pour que la souveraineté américaine soit jalousement préservée ? (Nous connaissons la réponse ; George Washington lui-même a déclaré que notre pays devait éviter les “alliances compliquées”, ce que nous n’avons pas très bien fait).
  • Quelles règles régiront ce nouvel ordre mondial, et qui décide de ces règles – les dirigeants ou ceux qu’ils entendent diriger ? S’agira-t-il d’un système fondé sur la Constitution des États-Unis ? Y aura-t-il des droits garantis protégés par l’organe directeur de cet ordre mondial ?
  • L’organe directeur de l’ordre mondial sera-t-il élu ? Par qui ? Qui peut et ne peut pas voter lors des élections des nouveaux dirigeants de l’ordre mondial ?
  • Les citoyens des nations seront-ils obligés de renoncer à leur richesse pour la partager avec d’autres ? Les droits de propriété existeront-ils encore ?
  • Et enfin, y aura-t-il un moyen fonctionnel et réaliste de tenir les dirigeants du nouvel ordre mondial responsables de leurs méfaits, de leur tyrannie ou de leur corruption ?

Nous connaissons probablement déjà les réponses à la plupart de ces questions, ce qui laisse la seule véritable option : Les pays doivent rester souverains, libres et capables de s’auto-gouverner selon les souhaits de leurs citoyens, point final.

Mais grâce à Biden qui, une fois de plus, a vendu la mèche, nous savons désormais ce qui va se produire :

https://www.naturalnews.com/2022-03-22-global-uprising-begins-fiat-currencies-melt-down-food-and-fuel-inflation.html

Sources :

LifeSiteNews.com

NaturalNews.com

2 Commentaires

  1. …quasiment toutes les guerres qui ont été déclenchées durant les 50 dernières années, ont été le produit des mensonges médiatiques. JULIAN ASSANGE (2011)

    Aujourd’hui plus que jamais cette phrase est présente quotidiennement dans notre vie, les parties prisent dans un conflit essaient d’influencer la population où TOUS les moyens sont bons. Où est la vérité ? On est pour l’Ukraine, on est pour la Russie… Dans une guerre il y a ceux qui les provoquent et s’enrichissent et ceux qui donnent leur vie et gagnent une médaille ou rien, que des larmes et du chagrin. Aujourd’hui c’est la démocratie capitaliste qui est en dérive, mais l’histoire est partagée. En ce moment, on utilise l’ours sibérien invincible comme métaphore, mais nous, nés dans les pays occupés par “l’ours”, nous ne pouvons pas oublier les crimes commis dans son pays, dans les pays occupés et dans le monde, au nom du communisme. Je ne crois plus dans la justice humaine. Est-ce que la justice “supérieure” interviendra-t-elle ? Que LUI le sait !

Laisser un commentaire