CENSURÉ par les médias : ce remède à la maison élimine les virus de manière sûre et efficace

4
9668

naturalhealth365 par Sara Middleton, rédactrice, le 9 mai 2020

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.naturalhealth365.com/viruses-home-remedy-3396.html

Aimeriez-vous apprendre à neutraliser la menace des virus ? 

Eh bien, permettez-moi de vous poser une question : combien d’entre vous ont du peroxyde d’hydrogène dans votre armoire à pharmacie en ce moment ? 

Cette substance est un remède de base à la maison depuis des décennies pour tout, du blanchiment des dents au nettoyage de la cuisine et de la salle de bain. Mais attendez, j’ai des nouvelles vraiment excitantes pour vous.

Croyez-le ou non: les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) reconnaissent également le peroxyde d’hydrogène comme un tueur efficace de levures, de champignons, de bactéries, de moisissures et, oui, de virus, y compris le rhinovirus (responsable du rhume).

Et, maintenant, des preuves anecdotiques suggèrent que le peroxyde d’hydrogène peut être un remède efficace pour COVID-19. 

Étant donné que les médias «se tiennent à l’écart» ( censure ) des informations alternatives sur la santé, nous ne serons pas surpris si la plupart des gens n’en entendent pas parler. Mais, les rapports de centaines de cas réussis semblent tout simplement trop prometteurs pour que nous les ignorions.

Le peroxyde d’hydrogène est déjà bien connu comme agent antiviral naturel – voici comment cela fonctionne

Il peut être utile de comprendre comment le peroxyde d’hydrogène combat les  infections virales en se souvenant d’abord d’un point clé concernant ce type d’infection:

Les maladies virales ne sont pas causées par des organismes vivants, mais plutôt par des morceaux de matériel génétique qui envahissent les cellules saines – ce qui signifie que les propres cellules de l’organisme hôte finissent par travailler dur pour le virus et reproduisent le matériel génétique invasif dans le cadre de l’ADN des cellules.

Techniquement parlant : les virus ne peuvent pas être «tués» simplement parce que les virus ne sont pas vivants en premier lieu. 

Ainsi, ce qui doit être détruit dans la lutte contre une maladie virale, ce sont les cellules qui s’infectent.

Soit dit en passant, les désinfectants ménagers ne «tuent» pas les virus, mais les désactivent et les détruisent en perturbant leur enveloppe protéique et / ou sa séquence génétique. 

Bien sûr, il est également utile dans la lutte contre COVID-19, ou toute autre infection virale d’ailleurs, de renforcer le système immunitaire du corps afin qu’une personne soit moins susceptible de tomber malade en premier lieu!

Le fait est que le peroxyde d’hydrogène – qui contient deux atomes d’hydrogène et deux atomes d’oxygène (H2O2), un atome d’oxygène de plus qu’une molécule d’eau normale (H2O) – n’est normalement pas nocif pour les cellules saines. Pourquoi?

Les cellules saines ont suffisamment de pouvoir antioxydant pour neutraliser cet atome d’oxygène supplémentaire qui, au moyen de réactions chimiques normales, peut devenir «oxydant» (associé au vieillissement et aux dommages cellulaires) si et quand un électron s’y attache. Mais les cellules infectées par des virus perdent ce pouvoir défensif de base et sont donc susceptibles d’être détruites par  le peroxyde d’hydrogène.

Le peroxyde d’hydrogène est super bon marché et naturel. 

En fait, votre corps fabrique du peroxyde d’hydrogène dans le cadre de son mécanisme de défense naturel! 

Dans le corps, les dangereux atomes d’oxygène oxydé sont convertis en peroxyde d’hydrogène par une enzyme appelée superoxyde dismutase , puis décomposés en oxygène et en eau par une autre enzyme appelée catalase.

Bien sûr, parce que le peroxyde d’hydrogène est naturel, Big Pharma ne peut pas le breveter

– ce qui signifie qu’il n’est pas très intéressant pour eux (ni les médias grand public, d’ailleurs). Mais de nombreux prestataires de soins de santé intégratifs ont une opinion très différente de ce composé domestique courant.

Des preuves anecdotiques montrent que le peroxyde d’hydrogène administré via un nébuliseur détruit le COVID-19

La thérapie au peroxyde d’hydrogène administrée par voie intraveineuse existe depuis quelques décennies et est utilisée pour les mêmes moyens (en grande partie, pour lutter contre les infections virales). 

Plus récemment, certains médecins ont prescrit du peroxyde d’hydroxène à leurs patients COVID-19 en utilisant un système d’administration encore plus simple: un nébuliseur.

Un nébuliseur est un appareil médical qui convertit un médicament liquide en vapeur fine ou en brouillard. Cela permet aux patients d’inhaler la substance dans leurs poumons. Il est souvent utilisé pour des conditions respiratoires comme l’ asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique ( MPOC ).

Voici ce qui est prometteur contre le COVID-19:

En prescrivant une solution de peroxyde d’hydrogène nébulisé (généralement titrée avec de l’eau ou une solution saline normale), les médecins constatent que les effets bénéfiques du composé antiviral ne se limitent pas aux poumons de leurs patients, mais à leur corps tout entier. Et cet impact systémique potentiel a d’ énormes implications pour les patients qui luttent contre le COVID-19, car les preuves montrent maintenant que la maladie virale affecte plusieurs organes et cellules du corps, y compris ceux du cœur, du foie et des reins.

Découvrez cette interview vidéo (cliquez sur le lien qui dit «Regardez cette vidéo sur YouTube» – lorsque la boîte vidéo apparaît) avec David Brownstein, MD et un de ses patients qui a récemment été diagnostiqué avec une pneumonie bilatérale et testé positif pour COVID-19 .

Soit dit en passant, voici les suggestions du Dr Brownstein sur la façon de nébuliser .

Ce n’est jamais notre recommandation de commencer un nouveau supplément ou remède sans la supervision d’un médecin. 

Et si vous avez déjà un nébuliseur à la maison, il n’est pas recommandé d’auto-administrer ce traitement. 

Mais, si vous êtes intéressé par le peroxyde d’hydrogène comme traitement antiviral potentiel, nous vous encourageons à trouver un médecin agréé près de chez vous qui pourra vous aider à démarrer.

Les sources de cet article incluent:

Secondopinionnewsletter.com
DRWLC.com
ScientificAmerican.com
EPFL.ch
CDC.gov
CDC.gov
Healthline.com
Insider.com
McGill.ca
NIH.gov

4 Commentaires

  1. Bonjour, il y a 45 ans je faisais l’école d’infirmière et on utlilisait l’eau oxygénée, c’est la même chose.Ceux qui font de la pédicure aujourd’hui l’emploie encore. Anne-Marie

  2. merci à vous, Mr Jandrok et Louloute, pour votre dévouement à découvrir et partager la vérité. Je vous soutiens. Mes pensées de lumière et de santé pour vous et votre famille;

  3. La solution aqueuse du peroxyde d’hydrogène est l’eau oxygénée. D’où ses pouvoirs d’oxydation, de blanchissement, de désinfection, etc., que ce soit pour le corps humain ou pour tout l’environnement de la maison (linge, surfaces, etc.,). A utiliser avec précaution et en fonction des dilutions. Quand les vieux produits chimiques refont surface ! Merci pour votre article, Monsieur Jandrok.

Laisser un commentaire