Ces gestes simples qui lui sauveront la vie.

0
1288

Par M. Claude Lefevre sur sa page : Chien Vie et Santé – 17/02/2020 – Santé & Alimentation

Notre chien n’est malheureusement pas à l’abri d’un accident.
Une bagarre entre copains, un accident de chasse, un choc, un empoisonnement… menacent d’arriver chaque jour. C’est rare, et j’espère pour vous, pour moi et pour eux que ça n’arrivera jamais.
Mais en cas contraire, mieux vaut savoir reconnaître les urgences vitales ainsi que le B.A.B.A des gestes qui sauvent avant d’arriver chez le vétérinaire.

A considérer comme urgence vitale :
• Un choc violent
• Un accident d’arme à feu
• Toute blessure physique importante
• Un souci lors de la mise à bas
• Les intoxications et empoisonnements
• Les diarrhées et vomissements ininterrompus
• Le coup de chaleur
• L’ingestion d’un élément non alimentaire (risque d’occlusion intestinale)
• La dilatation-torsion d’estomac
• La parvovirose
• L’arrêt cardiorespiratoire
• L’état de choc
• L’hémorragie interne et extériorisée attention, extériorisée et externe sont deux hémorragies différentes ! L’hémorragie externe est due à une blessure externe qui saigne en continu, et l’extériorisée est une hémorragie qui démarre de l’intérieur et qui s’écoule par un orifice naturel externe. (nez, bouche, anus, vagin, orifice urinaire)

Ces signes physiques qui doivent vous alarmer

Les symptômes suivants signifient que votre chien est en détresse physique, et qu’il ne faut pas perdre de temps pour l’emmener chez votre vétérinaire. Plus vous attendez, moins vous laissez de chance à votre compagnon de s’en sortir.
• Gencive et langue blanches ou bleutées
• Convulsions
• Hypersalivation
• Paralysie ou raideur
• Tremblements
• Fièvre
• Chien qui ne réagit pas
• Inconscience
• Froideur dans les membres
• Respiration très rapide et continue

Ce que vous pouvez faire en attendant le vétérinaire

Même si toutes ces urgences nécessitent absolument l’intervention d’un vétérinaire, il existe certains gestes qui pourront soulager votre chien en attendant l’arrivée à la clinique. Ou même lui sauver la vie !

Pour un choc violent :
– Si votre chien ne peut plus bouger, mais qu’il est conscient :
Surtout, ne le déplacez pas. La colonne vertébrale pourrait être atteinte. Si vous devez le transporter, gardez-le dans la même position et faites-le glisser sur quelque chose qui pourrait servir de civière.
– Si votre chien se déplace, mais paraît choqué :
Trouvez-lui une place au chaud et au calme. Donnez-lui à boire petit à petit, mais ne l’obligez pas. Vous laisserez ensuite le vétérinaire lui administrer les soins sans rien donner par vous-même.

Pour une blessure importante : vous pouvez stopper une hémorragie avec des compresses propres et du sparadrap en attendant l’arrivée chez le vétérinaire qui pourra désinfecter et suturer si besoin.

Pour une intoxication, ou un empoisonnement : ne faites pas vomir votre chien si vous ne savez pas ce qu’il a ingéré. Certains poisons sont ultra-irritants et ne doivent pas passer par là où ils sont déjà passés ! Au risque de gros dégâts…

Pour un coup de chaud : mettez votre animal à l’ombre et au frais. Rafraîchissez-le petit à petit, avec un linge mouillé et en lui donnant à boire.

Pour l’ingestion d’un élément non alimentaire : vérifiez qu’il n’est pas coincé dans la gorge – vous pourriez peut-être le retirer avec vos doigts. Sinon, pratiquez la manœuvre de Heimlich :

Le but est bien sûr que le chien recrache l’élément qu’il a ingéré grâce à vos manipulations. Si vous n’y arrivez pas, rendez-vous d’urgence chez votre vétérinaire.

Pour un arrêt cardiorespiratoire : Faites-lui du « bouche à truffe » et un massage cardiaque. En fonction de la morphologie du chien, le massage ne d’effectue pas tout à fait de la même manière :

Comptez 30 compressions et alternez avec deux insufflations. Massez avec le talon des mains.

Pour un état de choc : couvrir le chien, le mettre au chaud, au mieux avec pattes surélevées et la tête en bas. Vous pouvez lui faire boire de l’eau sucrée et pourquoi pas lui dispenser un massage cardiaque si besoin. Vous pouvez aussi pratiquer une respiration artificielle en maintenant sa gueule fermée et en lui soufflant dans les narines.

Certaines pathologies contre lesquelles vous ne pouvez rien faire : à part vous rendre chez le vétérinaire au plus vite : les hémorragies internes et extériorisées, un cas de parvovirose, une dilatation-torsion d’estomac, une blessure par balle surtout si la balle n’est pas ressortie, et les complications lors de la mise à bas.

Votre premier geste doit être d’appeler votre vétérinaire : Ces indications ne sont là que pour soulager votre chien en l’attendant. Alors retenez bien cet article même si je souhaite que vous n’ayez jamais besoin de ses conseils !

Amicalement,

Claude Lefevre et mes trois chiens, Pénélope, Maki et Merlin

Laisser un commentaire