“Comment les médias racontent le Covid”, ceci n’est pas un complot.

1
4354

“Comment les médias racontent le Covid”.

Un film de Bernard Crutzen sur le traitement médiatique de la crise par les médias belges francophones. Ce qu’ils disent, comment ils le disent, et ce qu’ils taisent. Avec une attention particulière à la notion de “complot”. Partagez largement, pour faire bouger les lignes !

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour la vidéo et enfin, à la 37ème minute un médecin (le Dr Pascal Sacré de Charleroi) parle de l’inhibition de l’action qui produit les maladies !

    EN effet, ce qui est l’écueil récurrent des diffusions médiatiques et des prises en compte officielles pour la gestion de la pandémie, c’est l’indécrottable ancrage au matérialisme et rationalisme scientifique et qui est dogmatique.

    La prise en compte de ce que relevait déjà Platon pourrait non seulement limiter les pandémies mais aussi les conséquences économiques et autres dommages collatéraux : “Il est folie de vouloir guérir de corps sans l’intervention de l’esprit” ! (1)) :

    C’est un aspect que j’avais souligné pourtant dans mon article “Vous êtes votre meilleur antivirus”, mis en ligne sur mon site.

    – S’il y a un choc très intense ou face une situation insupportable qui dure trop longtemps, c’est le surstress consécutif qui, lorsqu’il plonge le sujet dans l’impossibilité d’agir ou de fuir une situation (l’inhibition de l’action), affecte son immunité globale et engendre alors des maladies, comme l’a démontré entre autres le célèbre Pr Henri Laborit (cf. son film primé à Cannes ‘’Mon oncle d’Amérique’’ qui actualise ses découvertes en les appliquant à l’homme ; découvrez cette page qui détaille ses fructueuses découvertes : ‘’l’Inhibition de l’action’’.)

    A cet égard, il faut prendre en compte le stress engendré par la peur face à des annonces inquiétantes des médias sur le développement du Covid et des conséquences des mesures sanitaires prises ; à chacun de faire un travail sur soi pour ne pas se retrouver dans une inhibition de l’action qui engendrerait des maladies et peut-être alors aussi de tomber malade du Covid… conséquence qu’on a pourtant voulu éviter avec les mesures sanitaires !

    On a déjà observé que nombre de pensionnaires de homes sont morts finalement suite au syndrome du glissement (désespoir) et davantage depuis le début de l’épidémie, sans parler des suicides en augmentation dans les autres franges de la population et qui expriment manifestement chacun une des formes de l’inhibition de l’action !

    http://www.retrouversonnord.be/grippe.htm#antivirus

    (°) “L’on ne peut guérir la partie sans soigner le tout.
    L’on ne doit pas soigner le corps séparé de l’âme,
    et pour que l’esprit et le corps retrouvent la Santé,
    il faut commencer par soigner l’âme.
    Car c’est une erreur fondamentale des médecins actuels
    de, dès l’abord, séparer l’âme et le corps. […]
    c’est la plus grande erreur dans le traitement de la maladie, que l’esprit et le corps soient tenus séparés,
    puisqu’ils ne peuvent être séparés (…) cependant, c’est ignoré par les médecins grecs […]
    Ils devraient prendre soin du tout, car là où le tout est malade, une partie ne peut jamais être en santé. –
    Peut-être as-tu déjà entendu dire à de bons médecins, quand on vient les trouver pour un mal d’yeux,
    qu’il leur est impossible d’entreprendre une cure exclusivement pour les yeux
    et qu’il faut soigner la tête en même temps si l’on veut remettre les yeux en bon état et que de même,
    imaginer que l’on puisse soigner la tête seule, indépendamment de tout le corps, est une pure folie..”

    Platon – 427-347av. J.- C – “Les Charmides” –
    http://www.retrouversonnord.be/Psychobiologie.htm

Laisser un commentaire