Coronavirus : aux États-Unis et en Corée du Sud, les cinémas «drive-in» font un carton

0
982

États-Unis

Les « drive-in » sont une spécialité quelque peu anachronique des Etats-Unis. La fréquentation des salles de cinéma traditionnelles n’étant désormais plus possible, de nombreux ciné-parcs parmi les 305 que l’on compte à travers le pays, rencontrent soudain un grand regain d’intérêt.

Selon le Los Angeles Time, le Paramount-Drive In de Los Angeles a doublé le nombre de tickets vendus le mardi 17 mars et a ainsi accueilli 136 voitures pour 320 tickets vendus. 

« C’est un soulagement pour les adultes et les familles à la recherche de distraction. On fait comprendre aux spectateurs qu’ils sont dans un environnement sûr qui leur offre une sorte d’échappatoire »

a déclaré au journal le gérant du Paramount Drive-In de Los Angeles. 

Mais ce vent de renouveau aura été de courte de durée puisque le 19 Mars, la Californie a ordonné le confinement de sa population de 40 millions d’habitants, interdisant donc totalement ce type de rassemblement. 

Séoul

En pleine épidémie de nouveau coronavirus, le cinéma en plein air s’est imposé comme le mode de distraction adopté par des Sud-coréens soucieux de se changer les idées sans prendre de risques.

Alors que le nombre d’entrées dans les cinémas traditionnels sud-coréens a chuté au cours des derniers semaines, un cinéma drive-in près de Séoul rencontre un grand succès.

Les cinéphiles peuvent y regarder un film, confortablement installés dans leur voiture, garée devant un écran géant extérieur.

« Nous avons enregistré une hausse des ventes de 10 à 20% et les week-ends nous fonctionnons à guichets fermés », se félicite Park Dong-ju.

« Ouvert toute l’année » peut-on lire sur son site internet au moment où la plupart des cinémas du monde entier ont été contraints de fermer temporairement leurs portes et que le pays enregistre près de 8.900 cas de Covid-19.

Choi Jin-young, une employée de 22 ans qui travaille dans un hôpital, explique avoir attendu deux heures pour pouvoir acheter des billets.

  • « Je voulais profiter de la vie culturelle avec mon petit ami mais comme les cinémas constituent un risque et qu’il est inquiétant d’y aller, je suis venue ici », explique-t-elle.

Park Ji-seung, 24 ans, dit éviter de sortir en raison de l’épidémie de nouveau coronavirus mais se sent « en sécurité » dans ce drive-in.

Corée du Sud – Mars 2020 (Photo Ed Jones / AFP)

Le Premier ministre Chung Sye-kyun a demandé que les églises, les gymnases et les lieux de divertissement soient fermés 15 jours.

Il a invité la population à opter pour le télétravail et à éviter toutes les sorties extérieures.

Des dizaines d’évènements (concerts de musique K-pop, matches…) ont été annulés ou reportés.

Source : Los Angeles Time & AFP

Laisser un commentaire