Coronavirus ayant une période d’incubation pouvant aller jusqu’à 24 jours ; CDC libère des évacués de Wuhan au Texas, au Nebraska et en Californie après seulement 14 jours

0
1758

NatrualNews, mardi 11 février 2020 par: Mike Adams

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.naturalnews.com/2020-02-11-coronavirus-found-to-have-up-to-24-day-incubation-cdc-releasing-evacuees-after-just-14.html

Natural News ) Le CDC a déjà transporté des centaines d’évacués américains de Wuhan en Chine, vers diverses villes des États-Unis, dont San Antonio au Texas et Omaha dans le Nebraska. 

Là-bas, les évacués sont mis en quarantaine pendant 14 jours, après quoi ils seront libérés pour rentrer chez eux.

Cette quarantaine de 14 jours est basée sur l’hypothèse que ce coronavirus nCoV-19 a une période d’incubation maximale de 14 jours. 

Mais que faire si cette hypothèse était fausse?

Que se passe-t-il si certains patients ont réellement connu une période d’incubation de 24 jours avant de présenter des symptômes?

Si tel était le cas, le CDC relâcherait les gens dans la population 10 jours trop tôt, contribuant efficacement à la diffusion de l’épidémie.

Eh bien, c’est exactement ce qui se passe, selon un article scientifique publié sur le site Web MedRxIV, soutenu par le British Medical Journal et l’université de Yale. 

L’étude, intitulée « Caractéristiques cliniques de la nouvelle infection à coronavirus en Chine en 2019 »[1], est considérée comme un «préambule» qui «n’a pas fait l’objet d’un examen par des pairs», mais l’étude note que les périodes d’incubation du coronavirus varient de zéro à 24 jours.

L’étude était basée sur 1099 patients atteints de nCoV-19 confirmés en laboratoire, rassemblés dans 552 hôpitaux dans 31 provinces, jusqu’au 29 janvier 2020, explique le résumé. 

Nous avons publié une copie de sauvegarde du PDF original ici [2], juste au cas où MedRxIV le supprimerait ou modifierait furtivement le document.

La période d’incubation médiane a été notée à 3,0 jours. La conclusion de l’article n’est pas une bonne nouvelle pour le monde :

  • « L’épidémie de 2019-nCoV se propage rapidement par transmission interhumaine. Des résultats radiologiques normaux sont présents chez certains patients atteints d’une infection au 2019-nCoV. La gravité de la maladie (y compris la saturation en oxygène, la fréquence respiratoire, le nombre de leucocytes / lymphocytes sanguins et les manifestations radiographiques / tomodensitométriques thoraciques) prédisent de mauvais résultats cliniques. »

Notamment, seulement 1,18% des patients étudiés par les chercheurs ont eu un contact direct avec la faune. Presque tout le monde dans l’étude a attrapé le virus à travers d’autres personnes, soulignant la transmission interhumaine qui explose à travers la Chine.

Si la période d’incubation dure jusqu’à 24 jours, les gouvernements du monde entier libèrent les patients infectés après une quarantaine insuffisamment longue.

Bien que nous éprouvions de grands remords pour tout être humain pris au piège dans une quarantaine médicale, le but de la quarantaine est d’isoler les personnes infectées pendant toute la durée de l’incubation virale. 

Si les quarantaines ne couvrent pas la gamme complète des durées d’incubation attendues, elles libéreront inévitablement un certain nombre de personnes infectées dans la population générale.

Bien qu’une quarantaine de 14 jours couvrira sans aucun doute la grande majorité des porteurs possibles, si même 1% des patients présentent des périodes d’incubation d’une durée nettement supérieure à 14 jours, cela reste suffisant pour déclencher une épidémie dans la population générale.

C’est en plus du fait que le CDC vient d’admettre plus tôt aujourd’hui qu’il a fait une erreur dans le laboratoire et a «accidentellement» libéré une personne d’un centre de quarantaine en Californie bien avant l’exigence de quarantaine de 14 jours. Comme le rapporte Zero Hedge :

  • Le Dr Anne Schuchat, un haut fonctionnaire du CDC, a déclaré aux journalistes à Washington, a admis qu « il s’avère qu’il y avait probablement un mélange et le test d’origine n’était pas négatif. »

Tout d’abord, quel est le double langage ? 

Pourquoi ne pas simplement dire que le premier test était positif ? 

Au lieu de cela, ils doivent dire qu’il «n’était pas négatif», ce qui est un double négatif. 

Ainsi, la police linguistique en cas de pandémie est bien vivante au CDC, semble-t-il, où même la mention du mot «positif» est désormais interdite. 

Et nous sommes censés faire confiance à ces gens pour être transparents?

Deuxièmement, quelqu’un croit-il vraiment que cette libération d’une personne potentiellement infectée était un accident ? 

Selon tous les comptes, il semble que le CDC s’efforce autant que possible de « distribuer » des personnes potentiellement infectées dans tout le pays, affrétant littéralement des avions commerciaux pour débarquer des évacués américains de Wuhan dans des villes comme Omaha et San Antonio. 

Le CDC est donc soit endormi, soit tout simplement incompétent. Peut-être les deux. 

Mais cela n’a aucun sens de répartir les évacués de retour dans plusieurs établissements dans plusieurs États (puis de les libérer après seulement 14 jours au lieu de 24 jours).

Si vous ne pensez pas que le gouvernement américain se prépare à une pandémie, demandez-vous pourquoi l’armée américaine prépare 11 centres de quarantaine à travers les États-Unis [3] :

https://www.naturalnews.com/images/US-Quarantine-Centers-600.jpg

JB Pearl Harbor-Hickam, HI (HNL)
Great Lakes Training Center Navy Base, IL (ORD)
Naval Air Station Joint Reserve Base, TX (DFW)
March ARB, CA (LAX)
Travis AFB, CA (SFO)
Dobbins ARB, GA (ATL)
Fort Hamilton, NY (JFK)
Naval Base Kitsap, WA (SEA)
Joint Base Anacostia, DC (IAD)
Joint Base McGuire-Dix-Lakehurst, NJ (EWR)
Fort Custer Training Center (DTW)

Comme l’écrit Michael Snyder :

  • Si cette épidémie de coronavirus n’est pas une menace sérieuse, alors pourquoi le gouvernement américain se prépare-t-il à mettre en quarantaine les victimes partout en Amérique ? Comme vous le verrez ci-dessous, 11 bases militaires américaines situées à proximité des principaux aéroports sont en cours de conversion en «centres de quarantaine» pour les patients potentiels. Quand j’ai appris cela pour la première fois, j’ai été très alarmé, car nous avons tous vu ce qui se passe en Chine en ce moment. Les gens sont littéralement traînés hors de chez eux et sont transférés de force dans des «camps de quarantaine de masse» avec des hordes d’autres personnes très malades. Malheureusement, beaucoup d’entre eux ne sortiront jamais vivants de ces camps. Si ce virus commence à se propager comme une traînée de poudre ici aux États-Unis, est-il possible que quelque chose de similaire se produise ici?

La réponse est, bien évidemment, oui.

Suivez le récit pour découvrir la vraie vérité sur tout cela:

Brighteon.com/78dc576c-c533-4112-b872-bbafaaf322d5

https://www.brighteon.com/78dc576c-c533-4112-b872-bbafaaf322d5


[1]https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.02.06.20020974v1

[2] https://www.naturalnews.com/files/Clinical-characteristics-of-2019-novel-coronavirus-infection-in-China.pdf

[3] http://themostimportantnews.com/archives/why-is-the-government-turning-11-military-bases-inside-the-united-states-into-quarantine-camps

Laisser un commentaire