Courrier des lecteurs : Les volontés incohérentes du P. Macron pour la Santé

14
3147

Bonjour M et Mme Jandrok,

J’aime modérément la dernière idée farfelue de vos politiques d’imposer un pass vaccinal, tout en insistant bien que le fait qu’ils n’empêcheront pas les non-vaxxés d’accéder aux soins (hôpitaux, Ehpad).

Or, accéder aux hôpitaux de Paris quand on habite sur la Côte d’Azur va poser un sérieux problème de logistique car les transports inter-régionaux (TGV) ne seront pas accessibles sans ce pass. 

C’est donc très contradictoire d’autoriser l’un (les soins) mais pas l’autre (le voyage).


Que faire alors ?

Annuler des soins (les rdv sont pris jusqu’à 5 ou 6 mois d’avance), les reporter ? 

On imagine bien la vague d’annulations qui va déferler dans les hôpitaux, pour tous ceux qui n’habitent pas à côté. Et qui va en subir les conséquences ? Nos enfants bien sûr. 

Pour la petite histoire, je vous écris car c’est de mon fils de 16 ans qu’il s’agit : il a rdv à Necker (hôpital qui s’occupe des maladies rares à Paris) le 20 janvier (rdv avec l’anesthésiste) et doit être opéré le 9 février, ce qui représente donc deux aller-retour Nice-Paris. Et il y aura la visite de contrôle 3 semaines plus tard. 

Je vous avoue que sans possibilité d’accéder aux transports, ce sera voué à l’échec.

Et vous ne savez pas la meilleure ?

c’est quand trois mois avant, l’hôpital nous a demandé de régler par anticipation les frais pour cette opération, soit la modique somme de 5.140 euros, afin que le dossier d’hospitalisation soit validé.

Ah oui, je vous précise que je n’habite pas « en France ».

A cela s’ajoutent les frais de transports (également à régler d’avance) et l’hébergement à la maison des Familles. 

Je vous avoue que cette dépense a « un peu » grévé le budget familial, bien sûr on sera remboursé « un jour » mais seulement quand l’opération aura eu lieu, et imaginer des reports de soins médicaux à cause d’un pass vaccinal arbitraire, c’est le genre de situation qui mérite d’être débattue.

Bien entendu, aucune date n’a encore été fixée pour la mise en application du pass, il faut que les assemblées votent, se mettent d’accord. Mais le 15/01 est une date qui résonne fortement depuis quelques temps… et on sait qu’il faut qu’il soit voté et appliqué pour déclencher la phase suivante du plan, et ainsi de suite. Prochaine étape ?

Allez, va pour une petite loi martiale, avec tout ce qui s’en suit (les restrictions sur les transports et les flux de personnes prennent alors tout leur sens dans ce contexte, n’est-il pas ?). 

Donc, partir avant, pourquoi pas, mais comment revenir… et anticiper d’un mois, ça fait trop long, n’oublions pas que l’hébergement n’est pas pris en charge du tout.  

Et cerise sur le gâteau, l’on n’est pas à l’abris d’une annulation de la part de l’hôpital lui-même. Bref, c’est la « mouise ».

J’ai tout de même la désagréable sensation que reporter tous ces rendez-vous est hélas la meilleure solution, mais j’attends de voir la suite qui sera débattue ce mardi 11 janvier. 

Ça fait 10 ans que mon fils est malade, on n’est plus à six mois près… mais en mon fort intérieur, je souhaite rester optimiste et rêver que l’on pourra prendre le train pour Paris. 

Ah oui, j’ai omis de préciser qu’il est hors de question de céder à leur chantage vaccinal, nous tenons trop à la vie pour cela (instinct de conservation sans doute). 

Vos lecteurs auraient-ils des solutions à nous suggérer ?

Partageraient-ils mon avis ?


Merci mille fois pour tout le travail que vous faites, vous n’imaginez pas à quel point vous et votre Dame êtes appréciés.

Bien cordialement,Allyson P.  

14 Commentaires

  1. C’est une honte de tenir en otage des malades de cette façon ! J’espère qu’ils répondront tous de leurs actes, décisions, et en particulier ceux qui obéissent, les chiens de garde mis à l’entrée des établissements, les médecins et infirmiers qui ont trahis leurs collègues et leurs engagement à soigner et sauver des vies.

    Je me trouve presque dans la même situation que vous, je ne peux plus emmener mon enfant dans cet hôpital, car on me refuse l’accès, et donc elle n’est plus suivie depuis le début de l’instauration du passe.

    J’ai été contacté par eux une dizaine de fois en septembre pour une journée d’hospitalisation, ce que j’en comprends, c’est qu’il ne croulaient pas sous les demandes….la dernière phrase d’une infirmière : ” alors, on l’a programme plus ? Et moi, je lui ai répondu : ”tant qu’il y’aura votre pass, NON!
    Elle me répond : ”ce n’est pas notre pass”, je la coupe pour lui dire : du moment que vous l’appliquez, c’est le votre aussi.

    Depuis plus de nouvelles, je me permet de lancer un appel pour trouver un endocrinologue pour enfants dans le secteur du 94000.
    Merci par avance.

    Je vous souhaite beaucoup de courage et de persévérance Madame, nous n’avons pas le choix que de rester debout et tenir tous ensembles .

    Merci à la famille Jandrok de nous permettre de nous renseigner et échanger.

    Amour et paix .
    Ds.

    • Bonjour, merci pour votre message, effectivement leurs chiens de garde à l’entrée de Necker sont sélectionnés avec soins. Mais ce n’est que pour les visiteurs et les patients, car le personnel passe par l’autre barrière et n’est pas contrôlé. Toujours deux poids deux mesures.
      Mais quand le pcr de 72h est (ou était) accepté, c’était un moindre mal pour faire soigner son enfant et faire l’aller-retour sur 3j c’était jouable.
      Désormais les pcr (controversés) ne serviront plus à rien. Ceux qui ont achetés des auto-tests à prix d’or ne les utiliseront plus non plus.
      Voyez vous la belle arnaque ? A qui profite le crime… toujours aux mêmes, et les pharmaciens aussi sont complices, puisqu’ils vendent masques, auto-tests, et font aussi les vaxx. La totale..
      En tout cas je suppute que les hôpitaux pédiatriques sont dans le collimateur de l’alliance. Tout ce qui concerne les enfants est ultra sensible.

      • rapprochez vous peut être de l’asso “jenesuispasundanger”; Si refus de soins, signalements auprès de l’asso.

        Moi meme confrontée aux allees et venues depuis trois ans dans le monde hospitalier. Après 4 tests pcr naso-pharyngés j’ai fini par dire non. Tests salivaires dorénavant, pour moi c’est le moins pire des compromis pour continuer à se soigner. Les autotests restent encore valables, mais il faut avoir l’énergie pour se battre. Même pour les opérations, méfiez-vous. Le personnel hospitalier peut vous dire que “le naso-pharyngé est le seul valable”. Reaction 19 a fait une note expliquant que le PCR etait une recommandation de l’HAS, pas une obligation.

        • le pcr salivaire pour les operations est autant valable que l’oro-pharyngé. On m’avait dit “il faut un naso-pharyngé sinon l’anesthésiste n’acceptera pas de vous opérer”. Faux.
          Pour le pcr salivaire, invoquez un deplacement de cloisons nasales, et pour les enfants je pense que cela ne pose pas problème.

    • Bonjour, je suis dans le même cas que vous sous pompe à insuline et plus droit accès à l’hôpital donc je vais rendre ma pompe au prestataire de mon propre chef et en ce qui concerne mon médecin traitant et c’est un tireur de fléchette -Mr Piquouze- donc à dégager. Je vais lister tous les médecins de ma ville puis élargir. Ils auront des comptes à rendre tous ces médecins corrompus etc…

  2. Je pense qu’il peut y avoir la solution du co-voiturage, si c’est possible pour son enfant de voyager ainsi et chambre chez l’habitant si une personne sur place propose à un petit prix… pour le reste je n’ai pas assez de connaissances.
    Il y a une solution, il faut la trouver, je crois en la solidarité de beaucoup ….

    • oui exactement. Il y a le reseau RSA auberges solidaires sur telegram partout en France. La chaine de solidarité est là, vous n’etes pas seul 😉 Autre piste : fabrice di v. a crée l’asso “jenesuispasundanger”. Multipliez les pistes! Bon courage à vous. Ne perdez pas espoir. Il suffit de frapper à la bonne porte parfois.

  3. Bonjours tournez vous vers blablacar ,je l ai souvent utilisé celà coûte moins que le train où le bus et c est sécurisé. Tous les jours vous avez des personnes qui se servent de ce moyen pour ce déplacer, d un bout à l’autre de la france et même pour des destinations à l étranger .espérant vous avoir été utile

  4. Tant que ce grand malade (macron le fossoyeur) sera là, les FRANCAIS seront emmerdés !!!! Solution s’en débarrasser parce-que ce type est DANGEREUX !!!

  5. Bonjour à tous, merci pour vos messages et votre bienveillance, je vous écrit pour vous donner quelques nouvelles : en fait, c’est mon adolescente de fille qui a tranché le débat, après une angine avec fièvre, elle s’est retrouvée « cas contact » à cause d’un camarade de classe, et a dû faire un auto test pédiatrique AAZ qui s’est révélé positif, le pcr du lendemain l’était aussi, bref, nous sommes tous devenus « cas contact » jusqu’à lundi où l’on fera tous un pcr.
    À noter que les tests en pharmacie dit « anti-géniques » se sont avérés négatifs à chaque fois.. (tant pour elle que pour nous et son frère).

    Le voyage à Necker de la semaine prochaine a donc été annulé.

    Les patriotes disent que cet omicron est « une bénédiction », oui, c’est vrai, alors, bénissez nous pour que nous l’attrapions tous et que notre pass nazitaire verdisse pour six mois. 🙏🏻 Amen

    • Bonjour, oui on a bien tous attrapé la grippe et le timing colle parfaitement avec les impératifs médicaux de février. Merci à tous pour votre aide et votre soutien.

  6. c’est vrai que les conséquences sont multiples ….
    toutefois, l’usage du co voiturage type blabla car est vraiment faisable… les jeunes y ont systématiquement recours pour court circuiiter la sncf …. courage, quelqu’un autour de vous saura vous connecter

Laisser un commentaire