Courrier des lecteurs : l’imposture des éoliennes

23
5678
Image par Peter Dargatz de Pixabay

Témoignage

J’ai 35 ans, je suis agricultrice bio en Auvergne. Il y a deux ans, j’ai été contactée par une entreprise privée qui avait pour projet d’installer un parc d’éoliennes dans ma commune. Je l’ai reçue avec joie ! J’avais hâte de participer à un projet écologiste.

  • Première surprise : je m’attendais à rencontrer un représentant de l’État, ou de la préfecture pour ce genre de projet (l’énergie est, il me semble, le bien de tous et nous sommes tous concernés). En fait, il n’en était rien ; c’était bien une entreprise privée, financée par des fonds de pensions étrangers, qui était chargée du projet. Un peu bizarre mais, après m’être renseignée, je me suis aperçue que tous les projets étaient tenus par des sociétés privées qui prospectent un peu partout en France pour chercher des terrains où placer des éoliennes. Je pensais donc que cette société voulait m’acheter un bout de terrain, un peu comme un promoteur immobilier « du vert ».
  • Deuxième surprise : la société envisageait effectivement d’implanter une éolienne chez moi, mais elle ne voulait « surtout pas » me déposséder de mes terres. Elle voulait seulement louer le terrain. Et cela, pour une somme absolument mirobolante : 30.000 euros par an pour deux éoliennes implantées. Mes revenus actuels sont de 1.500 euros par mois, pensez-donc, 30.000 euros net par an et pendant 20 ans ! Pendant 20 ans… 30.000 euros qui tombent tous les ans et je participe à l’écologie nationale. Un rêve !

La société a insisté pour que je signe « rapidement », car d’autres agriculteurs pouvaient être aussi intéressés. A 30.000 euros par an, je n’en doutais pas une seconde. Mais… je suis auvergnate, et par nature méfiante, « ils veulent payer 75 fois le prix de la terre sans la posséder ? Ici ? Là où nos terres ne valent pas grand-chose ? Il y a un loup quelque part ». Alors j’ai cherché le loup. Et je l’ai trouvé en demandant un nouveau rendez-vous avec la société. Je leur ai demandé un contrat du bail. Et j’ai lu toutes les petites lignes. Et voici la question que je leur ai posée : au bout de 20 ans, que se passe-t-il ? Une réponse très floue : « (.…) On ne sera plus là, car on revend nos implantations à des entreprises étrangères (chinoises notamment). Mais, comme la loi nous demande de prévoir le démantèlement de l’éolienne, nous vous provisionnons 50.000 euros pour vos deux éoliennes. »

Parce que, bien entendu, au bout de 20 ans, une éolienne, elle est en fin de course, foutue, et il est stipulé de la démonter.

Ah bon ? Alors j’ai fait venir plusieurs entreprises spécialisées dans le démantèlement des éoliennes. Résultat : devis pour une éolienne (hauteur : 80 mètres), le coût minimum est de 450.000 euros par éolienne, à charge du propriétaire du terrain. Et s’il ne peut pas payer ?

Comme il s’agit d’une éolienne industrielle, l’État se retourne contre le propriétaire, puis contre la commune. Je fais un rapide calcul : le projet d’ensemble de ma commune de 200 habitants comprend 7 éoliennes, soit 450 000 x 7 = 3.150.000 de dette pour la commune. C’est la faillite pour tous !

Ensuite, je me suis demandé pourquoi cette société voulait implanter des éoliennes dans un endroit où il y a si peu de vent.

Réponse : « En effet, il n’y a pas assez de vent, mais nous allons construire des éoliennes beaucoup plus hautes… de 80 mètres de haut ».

Fort bien. Pour des éoliennes qui ne tourneront que 25 % du temps, ce n’est pas très rentable.

Mais, comment se fait-il que des fonds de pension s’intéressent tant à l’éolien en France ?
Tout simple ! En France, une loi exige que l’énergie verte des éoliennes soit achetée en priorité deux fois le prix des autres énergies (l’hydraulique, qui est pourtant totalement vert, n’a pas ce privilège !). Donc, c’est intéressant pour les investisseurs étrangers, sans doute en pleine complicité avec notre gouvernement car, qui paye cette différence ? … C’EST NOUS ! Regardez bien votre facture EDF, il y a une petite ligne qui indique que nous « participons au développement de l’énergie verte ». En fait, nous finançons des actionnaires étrangers.

Ah oui ! Je ne vous ai pas tout dit ! Cette énergie est essentiellement destinée à être exportée.

Ça, les actionnaires s’en fichent totalement. Moi pas ! Le développement de l’éolien en France va coûter 75 milliards d’euros financés par nous-mêmes pour détruire nos paysages, notre tourisme, la valeur de nos biens immobiliers et nos parcelles cultivables. Au lieu de ça, avec cet argent, l’État pourrait redistribuer à chaque français une part pour isoler dignement son logement. Mais ça, ça ne rapporterait rien aux actionnaires.

Faites circuler, et réfléchissez.

Sous couvert de «VERT», on nous prend pour des…

M‑T.

23 Commentaires

  1. Eh oui ! Le démantèlement des éoliennes est à la charge du propriétaire du terrain !
    Par chez moi, ils ont financé des bâtiments agricoles, couverts de panneaux solaires, des contrats de 20 ans… seulement, leur durée de vie : 20 ans… leur recyclage est à la charge du propriétaire. Problème, ce n’est pas recyclable…
    Et en ce moment, c’est un projet de km de panneaux photovoltaïques, entre Agen et Cahors, sur pilonne, pour ne pas empêcher les cultures. La rémunération est de 1500 à 2000 Euros/ha et par an. Mais la destruction, je ne vous fait pas de dessin ! … et les maires sont directement intéressés, car propriétaires… et d’autres ! Et je ne parle pas de la destruction des paysages, la dévaluation des résidences, l’impact sur le tourisme, etc.
    Et pour en revenir aux éoliennes, c’est un lobbies Allemand, et leurs bureaux seraient installés au Ministère en question.
    … et cette énergie est très chère, fait grimper la facture car EDF est obligé de l’acheter plus cher, qu’elle ne vend ! de plus, elles émettraient des ondes, type 5G…
    Une couillonnade !
    jp

  2. Sans parler des infra-sons qui rendent les gens et les animaux malades ;
    de la laideur et de la destruction des terres agricoles et sauvages .
    Merde à vous escrocs et fossoyeurs .

  3. Bonjour !
    Merci de ne pas publier des choses anonymes, non sourcées, et fausses comme dans cette rédaction, qui tourne depuis environ 10 ans !

    La super nouvelle, c’est que depuis 2021 les renouvelables rapportent à l’Etat 🙂
    Des milliards d’Euros venant des renouvelables, dont beaucoup de l’éolien, versés à l’Etat, amortissant les crises énergétiques !
    Merci le Vent, la Pluie, le Soleil, la Biomasse (bois, méthane), … 🙂

    La CRE publie l’évaluation des charges de service public de l’énergie à compenser pour l’année 2023

    La CRE évalue le montant des charges à compenser par l’Etat aux opérateurs pour 2023 à – 11,1 Md€, en baisse de 18,7 Md€ par rapport à l’évaluation réalisée l’an dernier pour 2022 qui s’élevait à 7,6 Md€. Cette évaluation prend en compte :

    le montant prévisionnel des charges qui seront supportées au titre de 2023 qui s’établit à – 0,9 Md€ ;
    la régularisation des charges au titre de l’année 2022 à hauteur de – 9,4 Md€ entre la prévision initiale de 8,8 Md€ et la prévision mise à jour qui s’établit à – 0,6 Md€ ;
    la régularisation des charges au titre de l’année 2021 à hauteur de – 1,9 Md€ entre la dernière prévision de 8,0 Md€ et les charges constatées qui s’établissent à 6,1 Md€ ;
    les charges liées aux gels des tarifs réglementés de vente d’électricité et de gaz naturel en 2022 qui s’élèvent à + 1,0 Md€.

    Suite http://www.cre.fr/Actualites/la-cre-publie-l-evaluation-des-charges-de-service-public-de-l-energie-a-compenser-pour-l-annee-2023

    • Monsieur Convers, le courrier des lecteurs est un courrier des lecteurs comme son nom l’indique, ce n’est donc pas un article, mais une information, mais vous semblez bien renseigné, êtes-vous dans la partie adverse c’est pourquoi vous semblez agacé ? Tout le monde a le droit de donner son avis même s’il vous déplait, veuillez svp, changer de ton et livrer votre information de façon cordiale afin de la partager non pas comme une opposition mais comme un complément, chacun se fera son avis avec les élément fournis.

    • Rapportent à l’état des Milliards d’Euros ?
      C’est donc pour cela qu’EDF est dans un état pitoyable .
      Pour vous taquiner j’dirais :
      Vive les hydrocarbures et les centrales nucléaires .

      • Moi ?
        J’suis chômeur depuis depuis 2013 ;
        en attendant l’énergie libre et gratuite pour tous ,
        comment fait t’on sans pétrole , charbon …etc ?
        Vous savez bien que le CO2 n’est pas un gaz à effet de serre ,
        et que les végétaux l’absorbent abondamment .
        Merci .

    • Bonsoir,
      J’habite la région entre le Lot et la Garonne. Il est vrai qu’elle est peu peuplée, mais très prisée par nos amis Anglais, Belges, Hollandais…
      Il est vrai que cet attrait à fait grimper les prix de l’immobilier, mais tous ces gens ont permis à moultes entreprises artisanales, non seulement de se maintenir, mais aussi de prospérer, de créer de l’emploi, de maintenir les petits commerces, les marchés, restaurants, bars, et j’en passe.
      Mais ce n’est pas tout, au niveau agricole, c’est le verger de la France, pommes; raisins, pêches abricots, cerises, nectarines, pruneaux, etc…
      Mais ce n’est pas tout, particulièrement où je réside, il y a un peu plus de 20 ans de cela, les paysans du coin se sont entendus, et se sont financés 3 retenues collinaires, qui au total représentent une surface d’environ 45 ha, et le réseau d’irrigation qui va avec. Ils étaient tous endettés pour 20 ans. Seulement, depuis ils produisent moultes semences pour les agriculteurs de France : betteraves pour le sucre et les bio-carburants, le tournesol, le soja, le mais pour l’alimentation animale, des blés de semences, etc.
      Alors voyez-vous, avec une couverture photovoltaïque sur ces centaines d’hectares, je ne sais comment les canons servant à irriguer toutes ces terres pourraient amener l’eau aux plantes !
      Et cela impliquerait, toutes ces semences plus produites, de se fournir à l’étranger…
      Alors voyez-vous, je vais vous faire la même réponse que j’avais faite à la Sofres, il y a une bonne vingtaine d’année. A l’époque, ” ils ” voulaient faire passer une ligne très haute tension au dessus de nos magnifiques paysages de 400 000 volts, pour, soi-disant, alimenter Cahors, qui manquait d’électricité, la centrale de Golfech est à18 km à vol d’oiseau.Je ne vous parle pas des manifs de paysans, et autres pétitions qui ont fait reculer Mr le Préfet. Bref, nous avons su le fin mot de l’histoire, cette ligne de 400 000 volts devait très rapidement être portée à 1 million de volts, et était pour l’Espagne !
      J’avais donc répondu à cette dame qui me ” sondait ” que, puisque c’était un arrêté préfectoral, et que cela semblait bénéfique, Mr le Préfet pouvait faire passer cette ligne au dessus de sa Préfecture… sinon, l’enterrer, mais cela coute très cher, sinon suivre le parcours de l’autoroute.
      Quant à ceux de Cahors, ils pouvaient prendre leur clé à molette, et déboulonner Golfech, nous ne sommes pas jaloux !
      Alors je vous fais la même : mettez une éolienne dans votre jardin, des panneaux sur pilotis tout autour de chez vous, je vous assure que je ne suis pas jaloux !
      Il y aurait 16 réacteurs à l’arrêt, pour manque de maintenance… l’hiver pourrait être froid…
      Cordialement, jp

  4. Info sourcee ou pas, personne n’a remarqué que le calcul est biaisé ?
    30’000€ chaque année pendant 20 ans + 50’000€ pour démanteler, ça fait 700’000€.
    Si celui-ci coûte au propriétaire 450’000€, il llui reste 250’000€ à l’issue de on opération. Soit un peu plus de 1000€/mois de bonus pendant 20 ans. On est loin de la faillite, ça met même du beurre dans les epinards 😉

Laisser un commentaire