Courrier d’un lecteur éveillé

2
6016
Image by Xpics from Pixabay

Bonjour M Jandrok,

Je souhaite dans un premier temps vous remercier pour tout ce que vous faites en cette période plus que compliquée, où l’information (la vraie) semble être notre seul recours… J’ai également le sentiment que l’on peut croire en votre honnêteté.

Je ne suis abonné à aucun réseau social et ne commente jamais sous aucune vidéo de YouTube. Mais aujourd’hui je décide de contacter un « lanceur d’alerte » en personne et ce n’est pas sans raison.

En janvier dernier, suivant l’actualité de la chine, mes recherches m’ont conduite à une proposition de loi relative à la sécurité sanitaire, Intitulée « Prévention des maladies vectorielles transmises par les moustiques et lutte contre les ambroisies » elle ne traite cependant pas que des moustiques vous le verrez.

Vous la trouverez sur le lien suivant :

https://www.senat.fr/leg/ppl19-180.html

Je vous invite à télécharger le PDF car celui-ci comporte un préambule qui n’apparaît pas sur le site internet du sénat. Ce préambule donne le ton (car, je sais que vous connaissez certainement « l’Event 201 » et surement le « Scénarios pour le futur de la technologie et du développement international » de 2010 de la fondation Rockefeller et son chapitre « Lock Step »)

Ce texte m’était sorti de la tête… jusqu’aux annonces d’hier après-midi.
L’annonce des « brigades contacts » m’a directement rappelé cette proposition de loi, qui je le rappelle, date du 5 décembre 2019.

Dans cette proposition de loi, vous découvrirez par exemple :

  • «  Le chapitre II se concentre sur la lutte contre la transmission des maladies infectieuses via le signalement et la prise en charge des personnes contacts ou infectées.

Événement 202: Un Exercice D’opposition À La Propagande

  • 4 – la limitation de la diffusion de l’épidémie doit alors passer par des mesures non pharmaceutiques telles que préconisées par le rapport du Haut conseil de la santé publique (HCSP), en date du 20 décembre 2018 et dans les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé. »

Cela expliquerait-il pourquoi les traitements proposés par de nombreux professionnels de santé sont interdits ?

Vous découvrirez également l’article 7 qui met en place l’isolement contraint.

Les « brigades contacts » qui, comme on nous la précisé cette après-midi, ne seront pas composées de médecins :

  • – « Pour mettre en œuvre les mesures de prévention et de lutte qui lui incombent, l’agence régionale de santé peut recourir à des opérateurs publics ou privés.
  • « Seuls les agents habilités des agences régionales de santé ou les agents des opérateurs mentionnés au deuxième alinéa du présent article sont autorisés à pénétrer avec leurs matériels sur les propriétés publiques et privées, même habitées, pour procéder aux prospections, traitements, travaux et contrôles nécessaires à la mise en œuvre de ces mesures ».  

Et avons-nous là un début de Tracking ?

  • « 2° les modalités de transmission des données à caractère personnel nécessaires à l’intervention des agences régionales de santé et les conditions dans lesquelles est garantie la confidentialité des données transmises à l’Agence nationale de santé publique et nécessaires à ses missions d’alerte et de surveillance. »    

Je vais m’arrêter là pour éviter de vous copier ici tout le texte de loi. Je ne suis pas à même de juger du degré d’importance de ces informations, néanmoins, dans le contexte politique actuel et devant l’attitude de nos gouvernants, je ne peux qu’être perplexe des sujets traités dans ce projet de loi qui, je le rappelle date du 5 décembre 2019.  

J’espère que vous lirez ce message et saurez traiter et diffuser si nécessaire cette information.

La chronologie des événements (Event 201 en octobre 2019, début de la crise de Wuhan en novembre 2019, loi sécurité sanitaire en décembre 2019, interdiction de la chloroquine en janvier 2020…) est plus que troublante…

Merci encore à vous pour tout ce que vous faites,

Cordialement

Cédric B.

2 Commentaires

  1. Si nous voulons être rigoureux et efficaces dans notre lutte contre l’infamie, il ne faut pas oublier de dire que nous n’avons plus de constitution depuis le 6 Décembre 2016 ! Ce qui revient à dire que toutes les lois ou propositions de lois telle que la 180 que vous citez ici ne peut être légalement reconnue, tout comme les  »élus » de tout poils qui osent encore s’y référer, ce qui est un  »no sens ».
    Il est certain aussi que la majorité des Français a une totale méconnaissance du Droit Constitutionnel de son pays et plus encore de …ses droits !

Laisser un commentaire