Depuis le 1er janvier 2020, l’industrie du cancer a tué 20 millions de personnes dans le monde depuis l’an 2000

0
2338

Natural News, dimanche 12 janvier 2020: Ethan Huff

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.naturalnews.com/2020-01-12-cancer-industry-has-killed-20-million-since-2000.html

Natural News ) Si vous êtes curieux de savoir combien de personnes meurent de traitements médicaux qui, selon le gouvernement américain, sont « sûres et efficaces« , ne cherchez pas plus loin que le site Web Pharma Death Clock [1], qui explique que plus de 20 millions de personnes sont mortes, non pas du cancer, mais de la chimiothérapie depuis l’an 2000.

Il s’avère que les cocktails chimiques fabriqués par Big Pharma tuent dans un ordre de grandeur davantage de personnes que les guerres mondiales et les actes de terrorisme réunis, ce qui fait de l’industrie pharmaceutique le tueur numéro un de notre monde moderne aujourd’hui.

Depuis l’an 2000, près de 2,25 millions de personnes sont mortes suite à la prise de médicaments opioïdes, alors même que la plante de cannabis reste interdite au niveau fédéral et que le kratom (mitragyna spécieuse), une alternative naturelle aux opioïdes, est constamment attaqué par la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA).

Les superbactéries résistantes aux antibiotiques, qui ont été engendrées par les «médicaments» de Big Pharma, ont également tué plus de 14 millions de personnes depuis l’an 2000, tandis que les médicaments dans le domaine de la psychiatrie ont tué plus de 10 millions de personnes.

La médecine générale et ses traitements approuvés et associés sont un autre tueur dans le monde aujourd’hui. 

Les décès liés à des symptômes iatrogènes, comme on les appelle également, atteignent près de 16 millions de personnes depuis l’an 2000.

Les autres principales causes de décès dans notre monde aujourd’hui sont :

  • les erreurs de diagnostic en hôpital, avec près de neuf millions de décès depuis l’an 2000,
  • la tuberculose pharmacorésistante avec plus de quatre millions de décès,
  • les escarres avec près de 2,5 millions de décès,
  • la malnutrition hospitalière avec près de 2,2 millions de décès,
  • les effets indésirables des médicaments à près de 2,2 millions de décès,
  • des erreurs médicales à près de deux millions de décès,
  • des infections hospitalières à plus de 1,5 million de décès
  • et des ISRS (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine) à près d’un million de décès.

La liste s’allonge encore et encore, et vous pouvez la parcourir vous-même sur PharmaDeathClock.com [2].

Si le gouvernement dit que c’est mauvais, alors c’est probablement bon – et vice versa

Le point que nous soulevons ici, est que le tueur numéro un des humains est un «médicament» sanctionné par le gouvernement et toutes ses parties associées – pas le lait cru, les plantes, les armes à feu ou toute autre chose que le pouvoir pointe du doigt par ces tyrans et ces agences de contrôle qui noient le poisson en accusant d’autres causes.

Le parti politique des «conservateurs» est connu pour avoir exigé que le gouvernement interdise cette herbe ou cette plante afin de «protéger les enfants» et «nos communautés» contre le «mal».

Les « libéraux, » comme nous le savons, font exactement la même chose, sauf que cela vise généralement les armes à feu ou le droit à la parole.

Néanmoins, le fil conducteur est que tout le monde se concentre sur les mauvaises choses lorsqu’il s’agit de vraiment d’assurer la sécurité de nos communautés. 

Si les gens se soucient vraiment du bien-être des autres, la première chose que nous devons éliminer de nos rues sont les magasins CVS et Walgreens à chaque coin de rue et les complexes hospitaliers dans chaque ville.

Il s’avère que ce sont les dispensaires de poison responsables de la destruction de vies humaines de diverses manières, y compris avec des médicaments mortels, de la saleté infectieuse dans les hôpitaux et des erreurs commises dans les mêmes hôpitaux. 

Alors, où sont les protestations pour que la FDA et le CDC répriment ces institutions pour avoir détruit des familles ?

Au lieu de cela, tout ce dont nous entendons parler, c’est du «besoin» d’éliminer nos libertés afin de garder le monde «en sécurité». Cela signifie pas de cannabis, pas de kratom, pas de lait cru, pas de nourriture propre vendue sans «autorisation», pas de liberté d’expression, pas d’armes à feu, et fondamentalement pas d’autonomie personnelle – car seul le gouvernement sait ce qui est le mieux pour vous et votre famille.

  • « Peu importe combien le Pentagone bombarde des terroristes du Moyen-Orient, la vérité est que la santé mentale des États-Unis est chimiquement bombardée chaque jour et que Big Pharma est autorisée à faire de la publicité à la télévision, directement auprès des consommateurs », écrit Mike Adams, le Health Ranger, comparer la mort par des produits pharmaceutiques à la mort par des frappes de drones, c’est pathétique.

Pour plus d’informations sur la tromperie gouvernementale sur ce qui menace vraiment la société, consultez Deception.news .

Les sources :

PharmaDeathClock.com

NaturalNews.com


[1] http://pharmadeathclock.com/

[2] http://pharmadeathclock.com/

Laisser un commentaire