Des foules énormes défilent à Washington pour montrer leur soutien à Donald Trump et exiger l’intégrité des élections

1
1265
Les gens participent à la "Million MAGA March", de Freedom Plaza à la Cour suprême de Washington, le 14 novembre 2020. (Tasos Katopodis/Getty Images)

PAR OMID GHOREISHI, le 16 novembre 2020

https://fr.theepochtimes.com/des-foules-enormes-defilent-a-washington-pour-montrer-leur-soutien-a-donald-trump-et-exiger-lintegrite-des-elections-1592176.html?fbclid=IwAR0NadmSah3dmX8QNTI7JznfwIxyB2vr0ABuvRAAqN9ogZXZU6hFV8I9uS0

WASHINGTON – Des foules considérables ont convergé samedi vers le Freedom Plaza à Washington, parallèlement à d’autres rassemblements à travers le pays pour montrer leur soutien au président américain Donald Trump et demander que le processus électoral soit respecté et équitable.

En marchant vers la Cour suprême, les participants ont tenu des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Stop the Steal » (arrêtez la fraude), « Make America Fair Again » (rendez l’Amérique à nouveau juste) et « Trump 2020 ». Avant le début de la marche, la foule a entendu les discours d’éminents supporteurs de Trump, dont le député Louie Gohmert (Parti républicain, Texas), le fondateur de My Pillow, Mike Lindell, et plusieurs autres militants.

Le Freedom Plaza et d’autres quartiers du centre de Washington semblaient étaient bondés. Ed Martin, l’un des co-organisateurs de l’événement, a déclaré qu’il estimait à 500 000 le nombre de participants, bien que certains médias affirment à tort que seules quelques centaines de personnes ont participé.

Le président américain Donald Trump salue les participants lors d’un rassemblement organisé pour manifester leur soutien à Washington le 14 novembre 2020. (Yi Ping/The Epoch Times)

Les participants ont scandé des slogans appelant à « arrêter la fraude », qui est également le nom du mouvement populaire qui organise en partie l’événement. L’organisateur Ali Alexander a déclaré à Epoch Times dans une interview précédente que les événements sont un effort de base d’une coalition d’une centaine d’activistes et d’influenceurs pour montrer « leur soutien au président Trump, à des élections équitables et à un comptage transparent ». Des événements similaires, bien que de moindre envergure, ont été organisés dans une cinquantaine d’autres États le même jour. Dans son tweet au sujet des rassemblements du 13 novembre, Donald Trump a exprimé qu’il était réconfortant de 

« voir tout le soutien énorme qui existe, en particulier les rassemblements spontanés qui se développent dans tout le pays, y compris un grand rassemblement le samedi à Washington ».

Avant le départ officiel du défilé, le cortège d’automobiles du président est passé par Freedom Plaza, où il a salué les participants.

Une banderole du journal Epoch Times est vue lors du rassemblement à Washington. (Avec l’aimable autorisation de Teresa You)

L’élection présidentielle contestée reste encore indécise, car la plupart des résultats des États n’ont pas encore été certifiés, et des contestations judiciaires et des re-comptages sont en cours dans les principaux États-charnières. L’équipe de la campagne Trump a demandé un re-comptage dans le Wisconsin, et la Géorgie a annoncé un re-comptage. Elle a également déposé des recours en Pennsylvanie, en Arizona et au Michigan, tout en indiquant que d’autres cas seront déposés dans d’autres États dans les jours à venir.

Le 6 novembre, la Cour suprême des États-Unis a rendu une ordonnance temporaire exigeant que la Pennsylvanie sépare les bulletins de vote arrivés après le jour du scrutin, le 3 novembre.

La campagne Trump a lancé un procès dans cet État, alléguant que les responsables des élections de l’État avaient « mal géré le processus électoral ». Le Parti républicain de l’Arizona a lancé une action en justice pour obtenir un comptage manuel des votes par circonscription, en espérant donner un échantillon plus précis des décomptes des votes. L’équipe de la campagne Trump a également intenté une action en justice pour irrégularités et violations généralisées des règles électorales dans un comté du Michigan.

Les gens participent à un rassemblement en soutien au président américain Donald Trump à Washington le 14 novembre 2020. (Lisa Fan/Epoch Times)

Plusieurs réseaux, dont CNN, NBC et Fox News ont déclaré le candidat démocrate à la présidence Joe Biden vainqueur, une affirmation rejetée par Trump, qui a déclaré que « l’élection est loin d’être terminée ».

La foule rassemblée à Washington a également ciblé la chaîne de télévision d’information en continu Fox News, en scandant « Fox News sucks ! » (« Fox News est répugnant ! »), un post publié sur le compte Twitter du Million Maga March créé pour la mise en scène de l’événement. La page Twitter, créée juste avant l’événement, a attiré environ 30 000 abonnés en très peu de temps.

Un cortège de voitures appelant à la fin du Parti communiste chinois (PCC) a également pris part au rassemblement, avec des véhicules portant des pancartes indiquant que des centaines de millions de Chinois ont quitté le PCC.

Le 12 novembre, Donald Trump a publié un décret pour mettre fin aux investissements dans les entreprises chinoises liées à l’armée chinoise, en invoquant des menaces à la sécurité nationale. Cette décision fait partie d’une série de contre-mesures importantes prises par l’administration Trump contre le régime communiste chinois.

Les gens participent à un rassemblement en soutien au président américain Donald Trump à Washington le 14 novembre 2020. (Lisa Fan/Epoch Times)

L’organisateur de l’événement, Ali Alexander, a déclaré à Epoch Times que la coalition des organisations prévoit d’organiser des événements tous les samedis à midi dans chaque capitale d’État jusqu’à ce que le collège électoral prenne une décision sur la présidence.

« Alors, restez dans la rue, c’est mon message au public, car ils nous censurent en ligne. Ils nous mentent par le biais des médias traditionnels. La seule façon de continuer à communiquer ces idées et ces événements réels est donc de nous rencontrer hors-ligne. C’est donc ce que nous faisons », a déclaré M. Alexander.

À VOIR AUSSI – Une fraude massive et organisée pour l’élection américaine 2020 ?

Les réponses de Jérôme Rivière, eurodéputé


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci m. Jandrok pour tous vos partages et réflexions qui permettent à vos lecteurs d’avoir une autre approche des faits que les médias sous contrôle nous imposent. cela nous permet de réfléchir, de croiser nos sources d’informations, pour affiner notre discernement (discerner mentalement, dans un cadre de confort défini) en accord avec notre être ultime en raisonance avec les (lois) naturels du vivant en osmose avec son environnement.
    Au regard des événements mon approche est de savoir ce que l’on veut dans notre vie ici bas, à savoir favoriser les vertus ou les vices, cautionner les vertus ou les vices!
    Prétendre soutenir un parti de droite ou gauche ne veut strictement rien dire, à ce jour il y a deux tendance qui s’opposent qui sont,
    – soit œuvrer pour rétablir la vérité et le respect dans l’intérêt général
    – ou soit favoriser la division, la distanciation et les vices de touts « ordres » pour des théories illusoires de ceux qui ne s’aiment pas, donc me peuvent aimer les autres, et qui ont paradoxalement un fort égo. L’histoire de Ronald Bernard (voir chez alexandre lebreton) nous éclaire comment les hommes fonctionnent quand ils ont été humilié au plus profond de leur être, et finissent par se laisser corrompre et devenir corrupteur pour se valoriser artificiellement tout en étant divisé intérieurement.
    Le formatage médiatique et d’état depuis notre enfance nous fait croire que pour devenir un être respecté et entier il faut être un « gagant » un »winner » (en angle est) si non on est un minable « un looser », une telle approche reflet un état d’esprit binaire, informatique, accrédité ou rejeté, un état d’esprit rigide intransigeant , un état d’esprit qui ne supporte pas la contradiction et la remise en cause.
    Ces personnes en devienne autoritaire et affabulateur pour imposer leurs points de vues, car remettre en cause leurs approches se serait remettre en cause leurs personnes, leurs égos. C’est une pathologie !
    Ce sont ces personnes qui n’acceptent pas leurs imperfections promeuvent les solutions artificiels extérieurs ainsi que le transhumanisme, « l’homme augmenté » à la pensée unique mondialiste globaliste. Les films « 1984 et le meilleurs des mondes » retranscrivent leurs approches, un ordre totalitaire qui impose aux peuples leurs visions pervers (inversion) du monde du vivant.ils prônent le chaos pour arriver à leurs fins.
    Ne soyons pas dupe de leurs mensonges et leurs objectifs, ces financiers-marchands sans foi ni lois n’ont que pour objectifs de nous rendrent « esclaves modernes » au nom de leurs fallacieuses déclarations « pour votre protection et votre bien être », la dictature sanitaire et écologique qu’ils ont délibérément provoqué pour nous imposer leurs didactes.
    https://www.youtube.com/watch?v=0N-78EQR8mo&feature=youtu.be
    Au vue de tous les décrets et lois liberticides rentrons en « résistance » contre leurs oppressions, car nous ne somme plus en démocratie, ne jouons pas leurs jeux d’exclusion, de division, de castre, leur volonté de nous amener à une « guerre civil » qui leur permettrait d’imposer leur « nouvel ORDRE mondial » en opposition au libre arbitre respectueux individuel en osmose avec notre environnement.
    Bien à vous tous, nous vaincrons pour le respect de tous et du vivant ! jacques dufies

Laisser un commentaire