Des scientifiques cherchent à créer des vaccins à ARNm intégrés dans des aliments

5
3494

Vendredi 25 mars 2022 par : Mary Villareal

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/604785.html

Les scientifiques ont fait des recherches pour créer de l’ARNm chimérique et le délivrer par la nourriture. Des recherches de l’ Université de Californie à Irvine et de l’Université de Californie à Riverside  ont révélé que l’avenir des vaccins ressemblerait davantage à une salade qu’à une injection dans le bras.

Oui, les scientifiques étudient désormais s’ils peuvent ou non transformer des plantes comestibles en usines de vaccins à ARNm. 

Dans l’épisode du 24 mars de “War Room”, la dénonciatrice de Pfizer, Karen Kingston, a parlé du développement de vaccins par la consommation alimentaire .

“Ce que le président Joe Biden a déclaré, c’est que dans le Nouvel Ordre Mondial, ils vont réduire la population, que nous nous y conformions ou non”, a déclaré Karen Kingston. 

Elle a ajouté qu’il existe des preuves disponibles qui montrent que les scientifiques ont pris un ARNm armé par une chimère et l’ont rendu comestible dans les laitues, les tomates et d’autres formes d’aliments.

«Donc, ce que vous verrez dans les médias, c’est comme Medicago, qui vient d’être approuvé au Canada comme vaccin à base de plantes. Cela signifie qu’ils utilisent en fait le cytoplasme de la plante pour produire l’ARNm », a expliqué Kingston.

La chimère est essentiellement un organisme unique composé de cellules de deux ou plusieurs “individus”. En d’autres termes, il contient deux ou plusieurs ensembles d’ADN.

Les chercheurs ont parlé d’obtenir une subvention d’un demi-million de dollars de la National Science Foundation. Bien que l’on ne sache pas grand-chose des recherches en cours, il y a eu un travail publié en 2006, en collaboration avec des scientifiques de Hong Kong, pour la vaccination contre le SRAS et la protéine de pointe.

disponible sur Amazon et cogiito.com par don sur paypal

L’étude indique que la génération de plantes transgéniques – dans lesquelles les scientifiques prennent des plantes et les combinent avec des virus d’autres espèces et animaux – a produit avec succès des vaccins contre le choléra, le virus de Norwalk, l’hépatite B et la fièvre aphteuse.

Il existe également des études et des financements remontant à 2011, qui peuvent être consultés sur le  site Web des National Institutes of Health , où l’agence a financé le développement de vaccins à base de tomate contre le virus respiratoire syncytial (RSV). L’étude a déclaré qu’ils allaient faire une différence et un impact durable sur la santé humaine en créant un vaccin peu coûteux. (Connexe :  les produits chimiques alimentaires, le HFCS et même les vaccins contre la rougeole sont beaucoup plus dangereux pour le public que le virus de la rougeole .)

Cependant, le mot «vaccin» dans ce cas se traduit par l’inoculation du virus chimérique, de sorte qu’ils sont simplement infectés par le virus à ARNm multi-espèces. En termes plus simples, a expliqué Kingston,

« ils mettent essentiellement l’ARNm dans les plantes. 

Ils prennent juste un virus créé par l’homme et le mettent dans les plantes.

De nombreuses questions techniques doivent être résolues

Les partisans affirment que les vaccins produits dans des plantes comestibles seraient peu coûteux et ne nécessiteraient pas de réfrigération , ce qui les rendrait plus accessibles aux habitants des pays en développement.

Les vaccins qui utilisent des plantes comestibles comme véhicule d’administration pourraient les produire sans aiguille sans nécessiter d’adjuvants (ou de produits chimiques qui stimulent une réponse immunitaire). Lorsque la plante est ingérée, les parois cellulaires de la plante peuvent protéger les antigènes vaccinaux de la dégradation par les acides gastriques et les enzymes digestives. Les vaccins comestibles stimuleraient également l’immunité muqueuse et systémique qui offre un niveau de protection plus élevé par rapport aux vaccins injectables traditionnels.

Cependant, ces vaccins n’ont pas encore été approuvés pour la commercialisation car, il y a de nombreuses questions techniques auxquelles il faut répondre avant qu’ils ne puissent être une option viable. 

(En relation:  Les vaccins COVID obligatoires chez Tyson Foods entraînent le départ de certains travailleurs au milieu de la crise de l’approvisionnement alimentaire et de la résistance croissante à la tyrannie médicale .)

Par exemple, même si les pommes de terre sont des options viables, il n’y a pas beaucoup de gens qui mangeront une pomme de terre crue. 

Si, par exemple, les aliments sont cuits, les vaccins resteraient-ils viables et efficaces ? 

Comment assurer l’uniformité des produits ou déterminer la dose appropriée ?

D’autres scientifiques ont également pensé à produire des vaccins comestibles dans des bananes ou des pommes de terre et à les transformer en poudre pour les rendre plus utilisables et assimilables, mais on ne sait pas non plus si cette approche est commercialement viable.

Suivez Vaccines.news pour plus d’informations sur les vaccins et leur développement.

Regardez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur le plan d’utilisation des aliments comme vaccins .

Cette vidéo provient de la  chaîne InfoWars sur Brighteon.com .

Plus d’histoires liées :

Les scientifiques développent maintenant des légumes à ARNm afin que les épiceries puissent vendre des «vaccins» cachés dans les aliments .

Aliments OGM et vaccins OGM – Les humains deviennent des machines à fabriquer des maladies .

AGENDA SECRET : Les mondialistes utilisent des vaccins et des aliments chargés de pesticides pour tuer l’humanité .

Les 8 allergies alimentaires infantiles extrêmes sont également des ingrédients courants dans les vaccins recommandés par le CDC… une coïncidence ?

Vous souvenez-vous quand l’Oklahoma a essayé d’interdire l’utilisation de bébés avortés dans la production alimentaire ? Alors pourquoi le tissu fœtal avorté est-il couramment utilisé dans les vaccins ?

Les sources comprennent :

Brighteon.com

BioSecurity.FAS.org

5 Commentaires

  1. Ils n ont pas de limite! Incroyablement satanique! Quand on voit que Bill G. possède la plus grande partie agricole des EUA… on peut imaginer tout ce qu il peut produire. Fin de l humanité telle qu elle est! 🙁

  2. Ca va chaque jour de plus en plus loin
    Ils sont pret a tout pour modifier notre organisme
    Et reduire la population!! On est en grand danger

  3. Une preuve supplémentaire que ceux qui sont au sommet ne sont pas des humains. Quel intérêt auraient des humains avec une durée de vie extrêmement courte à ce genre de pratique. Ce qu ils veulent c est s’approprier la planète. L argent qu ils ont accumulé ne leur sert qu à acheter tous ceux qui peuvent servir leur cause, leur but éliminer tous les humains de la planète, mais en respectant le libre arbitre des humains conditions indispensables pour leur propre survie, devant le créateur ils auront les mains propres, ce n est pas eux qui auront détruit l humanité mais l homme lui même par la fascination de l argent, qu ils soient scientifiques où politiques s est bien le profit qui nous a conduit où nous en sommes, ils les pousseront j usqu’à la guerre nucléaire, seul des non humains pour qui le temps n’est pas un handicape peuvent agir de la sorte car aucune durée de vie humaine ne peux rivaliser avec la durée de l atome .ils ont réussi leur plan, que les hommes se détruisent eux même, ils ont mis les armes de cette destruction à nôtre disposition ,sans jamais participer directement, car tout ce qui a été fait sûr terre à été conçus par des humains , qui pour de l argent ont perdu toute étique . La seule chose qu ils ont créé c est l argent, l’arme la plus destructive jamais inventé, le reste était une question de temps. ainsi ils respectent le libre arbitre des humains et sont innocents devant le créateur, respectant l ordre reçu :
    À savoir: accompagner Les hommes sans jamais intervenir sur la destiné de l humanité . Car les seuls responsables de ce à quoi on est arrivé ,sont bien les hommes

Laisser un commentaire