Entretien au Québec avec Philippe Jandrok : les dernières découvertes :

9
17335

Petite confusion due à la fatigue entre Badiane et Bardane, la badiane est bien l’anis étoilé pour lutter contre la protéine Spike.

Hein? Le vaccin contre Ebola n’est pas testé contre Ebola

mardi 14 octobre 2014
par Mike Adams , le Health Ranger
Mots clés: vaccin Ebola , essais cliniques , épidémie

19KVUES

Vaccin contre Ebola

(NaturalNews) Avant longtemps, nous allons tous être inondés par une campagne de propagande médiatique grand public qui exige que nous acceptions tous un vaccin contre Ebola. 

À l’heure actuelle, un vaccin est déjà entré dans les essais sur l’homme en Afrique, rapporte NBC News. [1] Le vaccin a été développé par le NIH et l’essai clinique est mené par l’Université du Maryland.Mais il y a un gros problème dans tout ça : le vaccin ne sera pas testé contre Ebola. Il sera “approuvé” par la FDA en un temps record sans jamais démontrer son efficacité, autrement dit : Vous pourriez trouver cela étrange… et ça l’est. 

Les médicaments sont généralement testés contre des personnes atteintes de la maladie que le médicament prétend traiter. 

Par exemple, les médicaments contre l’hypertension artérielle sont testés chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle afin de déterminer si le médicament “agit” pour abaisser leur tension artérielle. Ces résultats sont généralement comparés à un groupe témoin qui souffre également d’hypertension artérielle mais qui a reçu un placebo. La différence de résultats entre ces deux groupes est attribuée au médicament. Un essai de vaccin Ebola correctement construit devrait donc également utiliser deux groupes de personnes : un groupe témoin qui ne reçoit aucun vaccin et est ensuite exposé à Ebola, et un groupe traité qui reçoit le vaccin puis est exposé à Ebola. La différence dans les résultats des deux groupes serait attribuée au vaccin. 

De toute évidence, aucun essai clinique de vaccin n’exposera intentionnellement quiconque à Ebola. Ainsi, la question de savoir si le vaccin fonctionne même contre Ebola ne trouvera pas de réponse même lorsque le vaccin est “approuvé” pour une utilisation dans la population.

Les essais cliniques ne testeront pas l’efficacité du vaccin contre Ebola

Au lieu de tester si le vaccin fonctionne contre Ebola, les essais cliniques essaient seulement de déterminer si le vaccin provoque des effets secondaires et produit une réponse immunitaire. Comme l’explique le Dr Myron Levine, directeur du Center for Vaccine Development (CVD) de l’Université du Maryland :

cette recherche nous fournira des informations cruciales sur la sécurité, la bonne tolérance et la capacité du vaccin à stimuler des réponses immunitaires adéquates dans les conditions les plus élevées. population cible prioritaire, agents de santé en Afrique de l’Ouest.Notez bien qu’il ne dit pas que l’essai clinique leur dira si le vaccin arrête réellement 

Ebola transmission. Ce qu’ils recherchent dans cet essai, c’est si le vaccin provoque des effets secondaires et s’il produit une “réponse immunitaire” d’anticorps. Il s’avère que ces anticorps ne sont pas des anticorps contre Ebola. Ce sont des anticorps dirigés contre une minuscule chaîne de protéines (qui ressemblent à une partie d’Ebola) attachée à un adénovirus (un virus du rhume). 

L’espoir des développeurs de vaccins est que les anticorps qui apparaissent en réponse à cette structure protéique artificiellement conçue 

fonctionneront également contre Ebola. 

Mais il n’y aura aucune preuve de cela. Ce sera simplement une “meilleure estimation” et peut ne pas fonctionner du tout.

Une fois le vaccin expérimental non éprouvé déployé, deux choses se produiront

Indépendamment du fait que le vaccin Ebola ne sera pas testé contre Ebola, il y a deux choses qui se produiront immédiatement après le déploiement du vaccin :

1) Tous les progrès dans la maîtrise de l’épidémie d’Ebola seront immédiatement et exclusivement crédités au 

vaccin Ebola .

2) Tous les échecs à contenir l’épidémie d’Ebola seront immédiatement et exclusivement imputés aux personnes 

refusant le vaccin contre Ebola.

Tel est le dogme de la religion du vaccin : même sans aucune preuve scientifique, chaque événement qui se produit sera interprété comme confirmant l’infaillibilité absolue du vaccin. Ceux qui osent remettre en question l’efficacité ou l’innocuité du vaccin seront qualifiés de “tueurs”, tandis que ceux qui acceptent aveuglément l’acte de foi du vaccin seront qualifiés de “sauveurs”.

Même si le vaccin contre Ebola était une solution saline pure sans aucun fragment viral — c’est-à-dire “placebo” — les deux points ci-dessus seraient toujours vrais. Le simple fait qu’il s’agisse d’un vaccin amène les esprits autrefois scientifiques à être submergés de ferveur religieuse et à abandonner tout scepticisme rationnel. 

Aucune remise en cause du vaccin contre Ebola ne sera tolérée nulle part, et quiconque osera soulever des questions sur l’innocuité, l’efficacité ou la formulation des ingrédients sera vicieusement blâmé pour l’aggravation de l’ épiodémie

presque comme s’il avait couru avec une seringue pleine d’Ebola, injectant délibérément n’importe qui dans les centres commerciaux et les aéroports.

Parce que dans la dictature scientifique actuelle dirigée par les sociétés pharmaceutiques, le seul péché pire que d’être porteur d’Ebola qui infecte les autres est d’être un sceptique des vaccins qui pose des questions scientifiques sur les ingrédients des vaccins, le contrôle de la qualité de la fabrication et l’efficacité des vaccins

Dans la religion du scientisme, il y a une tolérance zéro pour ceux qui n’ont pas une foi aveugle dans les vaccins. 

Soit vous vénérez le vaccin et ses partisans, soit vous serez condamné comme un danger pour la sécurité publique.Dans le climat médical politisé d’aujourd’hui, vous voyez, que le vaccin “fonctionne” réellement n’est pas pertinent. C’est pourquoi l’argent colloïdal ne sera jamais testé contre Ebola par les autorités sanitaires. 

Ils ne veulent pas savoir si ça marche. Tout ce système de médecine occidentale ne s’intéresse pas du tout à ce qui fonctionne. Il ne s’intéresse qu’à 

ce qui rapporte un profit .Et il semble qu’Ebola soit sur le point de créer une manne de profits pour eux tous, même si leur produit vaccinal ne fonctionne pas réellement. Mais qui a le temps pour la science réelle quand il y a une pandémie en cours, n’est-ce pas ?

Les sources de cet article incluent :
[1] 

http://www.nbcnews.com/storyline/ebola-virus…

9 Commentaires

  1. bonjour à toutes et tous. Monsieur Jandrock, je ne vous écris jamais, mais cette fois-ci, oui. Vous avez parlé avec vos amies en 52 minutes (plus ou moins) sur la manière d’incinérer les morts… ils ont tout prévu, il n’y aura pas de trous immense avec de la chaux ou autre…Renseignez-vous sur nos centres d’incinération des ordures ménagères… En France, tous tournent à moins de 40 % de leur capacité…. Voila ce qu’ils ont prévu…. c’est vraiment Satanique…

  2. Bonjour Philippe et louloute,j ai téléchargé BRAVE, et je peux à nouveau écouter vos capsules,la semaine dernière j’ai reçu un message de la DRM qui me demandait si j avais l’intention de continuer sur cogito,donc je n’ai pas répondu,et j’ai abandonné gogol.DRM(direction du renseignement militaire). heureusement que vous existez ,car on ne peut parler à personne de tout ce qu il se passe !! Je vous adore tout Les deux 😘😘.

  3. Ebola ça fait plus peur que omicron hein ?! Mais de toutes façons, même si je vois des gens crever de l’ebola devant moi dans la rue, je refuserai quand même cette saloperie de nouveau pseudo-vaccin. Ce n’est qu’encore une grosse merde qui ne protège de rien, MAIS introduit leur saloperie a hydroxyde de graphène dans le corps. Donc, ZOB ! Je n’ai pas peur de la mort, car je vais au paradis. Maaaaiis pas ces ordures…

  4. Bonjour!
    La population mondiale représente un carré d’humains, séparés consécutivement l’un de l’autre de 1 mètre, de 86 Km par 86km de côté. Prenez ce carré et superposez le à chaque départements français…
    Vous verrez que la population mondiale est peu de chose par rapport à l’immensité des terres habitables de notre planète. Cette population mondiale serait l’auteur d’un possible réchauffement planétaire!!!
    Quelle blague…

Laisser un commentaire