ÉTERNELLE PANDÉMIE : plusieurs nations annoncent des « des rappels » de vaccins sans fin, des blocages, une conformité au COVID… cela ne prendra fin que lorsque nous RÉSISTERONS à la tyrannie médicale

4
2986

Mardi 07 septembre 2021 par: Mike Adams

https://www.afinalwarning.com/551145.html

Parallèlement à la montée en flèche des nouveaux “cas”, des infections et des hospitalisations parmi les personnes entièrement vaccinées, Israël a annoncé qu’il allait commencer à promouvoir une quatrième injection de covid, qui, selon lui, accomplira ce que la troisième injection – et les deux premières – n’ont jamais pu accomplir : l’éradication du COVID.

https://www.dailymail.co.uk/news/article-9959811/Israel-planning-administer-FOURTH-Covid-vaccine-adjusted-fight-new-variants.html

C’est, bien sûr, la définition de la folie : Faire la même chose encore et encore en s’attendant à un résultat différent. Dans quelle mesure, exactement, le peuple israélien sera-t-il conciliant, étant donné que ses ancêtres ont été conduits dans les camps de la mort au Zyklon B avec la même exigence d’obéissance à l’autorité ? L’holocauste des vaccins est en quelque sorte pleinement accepté par environ 80 % des Israéliens, dont aucun ne semble réaliser qu’ils s’exterminent eux-mêmes dans le cadre d’un programme de dépopulation mondialiste. (C’est ce qu’on appelle “l’auto-antisémitisme”, soit dit en passant).

Mais Israël n’est pas la seule nation à déclarer une pandémie sans fin. En Australie, qui abrite désormais la dictature médicale la plus scandaleuse de la planète, le Premier ministre de l’État de Victoria, Daniel Andrews, semble avoir déclaré que les personnes non vaccinées se verront refuser l’accès aux hôpitaux, aux médecins et aux services de santé. Selon lui, ceux qui ne se font pas vacciner devraient être coupés de la civilisation et privés de tout, y compris de l’épicerie, des services de santé et, vraisemblablement, de tous les moyens de transport.

Aux États-Unis, le maître des armes biologiques Anthony Fauci pousse également l’idée de rappels sans fin, exigeant peut-être des injections tous les cinq ou six mois.

Les citoyens du monde qui ont été assez crédules pour accepter l’obligation initiale de faire deux injections pour être “complètement vaccinés” se retrouvent maintenant pris dans un piège vaccinal dont il est impossible de s’échapper.

Chaque piqûre de rappel affaiblissant leur réponse immunitaire, les conséquences de l’obéissance ressemblent de plus en plus à un suicide.

Et les personnes les plus obéissantes qui se font vacciner s’exposent à un risque élevé de décès dû à de futures variantes ou épidémies… ce qui semble être le but de tout cela.

À moins que les peuples du monde ne se soulèvent pacifiquement et ne rejettent cette absurdité autoritaire, ils seront soumis à un État policier médical sans fin sous l’apparence d’une pandémie qui se perpétue parce que des individus entièrement vaccinés produisent et répandent des variants contagieux hautement infectieuses qui continuent à tuer des gens.

Comme vous pouvez vous en douter, tous les reproches seront adressés aux personnes non vaccinées, qui sont les boucs émissaires de ce déploiement mondial d’armes biologiques de dépeuplement.

Dans mon podcast Situation Update, je compare le Dr Kerry Chant, responsable de la santé en Australie, aux Urukai (orcs de haut rang ou quelque chose comme ça) nés les fosses de boue de la forteresse d’Isengard du magicien Saruman.

Et Daniel Andrews ressemble beaucoup à Gollum du Seigneur des Anneaux, écrasant des poissons juteux contre les rochers pour pouvoir se nourrir de la mort et de la souffrance des autres tout en poursuivant ses objectifs maléfiques impliquant un pouvoir total pour contrôler les autres.

Il y a aussi aujourd’hui des références à Dark Vador, à l’Empire, aux guerriers Jedi et à un duel au sabre laser entre les forces du bien et du mal. Bonne lecture !

4 Commentaires

  1. Dirigeants Australiens =: Comme disait si bien Audiard, je cite :”Les Cons ça ose tout… !!!”
    Une pensée pour les “Non-Vaccinés” australiens qui feraient mieux de rejoindre le Bush des aborigènes s’ils veulent tenter de survivre….
    Et peut être même que ces dits “aborigènes” avec leur médecine ancestrale, sont capables de beaucoup mieux se soigner et survivre au COVID en cas d’infection, que ne peuvent le faire les civilisés avec les produits de Big-Pharma….

  2. Tous les peuples sont-ils devenus lâches à se prosterner devant leurs bourreaux ???
    Il faut refuser la piqûre de la MORT. Ejecter ceux qui veulent imposer le pass de la honte.
    RESISTANCE liberte §§§§§

Laisser un commentaire