ID 2020 dans le vaccin implanté : Le Parlement allemand a ratifié l' »Agenda numérique ID2020″ de GAVI (Bill Gates)

1
4133
Image by Gerd Altmann from Pixabay

By Peter Koenig

Theme: IntelligencePolice State & Civil RightsScience and Medicine

Nouvelles alarmantes

En Allemagne, le Parlement (Bundestag) a ratifié le 29 janvier 2021, la mise en œuvre de l’Agenda ID2020.

Il s’agit d’une collecte électronique générale et centralisée de données sur chaque citoyen, à laquelle chaque organisme gouvernemental, la police – et éventuellement aussi le secteur privé – aurait accès.

Il couvre tout ce qui est connu sur un citoyen individuel, à présent jusqu’à 200 points de formation et peut-être plus au fil du temps, depuis votre compte bancaire jusqu’à vos habitudes d’achat, vos dossiers de santé (dossiers de vaccination, bien sûr), vos inclinations politiques, et probablement même vos habitudes, vos rencontres et autres entrées de votre sphère privée.

L’Agenda ID2020 a été conçu par Bill Gates dans le cadre du « pack de vaccination ». Il est soutenu par

  • la Fondation Rockefeller,
  • Accenture,
  • le WEF et
  • GAVI (Global Alliance for Vaccines and Immunization, (aujourd’hui simplement appelée Vaccine Alliance) qui est également une création de Gates (2001), dont le siège est à Genève, en Suisse. L’Alliance GAVI est située à côté de l’OMS. La GAVI est considérée comme un partenariat public-privé,

La partie publique étant l’OMS, plus un certain nombre de pays en développement ;

Les partenaires privés sont, bien sûr, une série de sociétés pharmaceutiques, à savoir

  • Johnson & Johnson,
  • GlaxoSmithKline,
  • Merck & Co. … et
  • la Fondation Bill & Melinda Gates.

Qu’est-ce que le fameux ID2020 ?

Il s’agit d’une alliance de partenaires public-privé, dont des agences des Nations unies et la société civile. Il s’agit d’un programme d’identification électronique qui utilise la vaccination généralisée comme plateforme pour l’identité numérique.

La Commission extra-gouvernementale allemande du virus Corona, composée de centaines de médecins, virologistes, immunologistes, professeurs d’université – et de juristes, dont le Dr Reiner Füllmich, co-fondateur de la Commission, craint particulièrement que les vaccins actuels contre le Corona (Pfizer, Moderna), ne contiennent des nanoparticules qui pourraient être accessibles au rayonnement électromagnétique, c’est-à-dire la 5G et la 6G qui en découle.

C’est précisément ce qui était prévu dans la conception de l’Agenda ID2020, dans lequel Bill Gates et GAVI ont joué un rôle majeur, et dans lequel l’ID2020 pourrait être implanté dans un vaccin et être accessible à distance par des ordinateurs, des robots ou des algorithmes équipés de dispositifs électromagnétiques

(voir, en allemand « Wirkungsweise und Gefahren der aktuellen Corona-Impfungen in Deutschland mittels mit Nanopartikeln umhüllter mRNA-Impfstoffe – Corona Ausschuss Germany 37th Conference » (31 janvier 2021)

L’adoption de l’Agenda ID2020 doit encore être approuvée par le Conseil fédéral allemand, mais il y a peu de chances que le Conseil la rejette.

L’Agenda 2020 en Suisse

De même, en Suisse, l’Agenda ID2020 – une carte d’identité entièrement électronique – reliant tout à tout de chaque citoyen individuel sera soumis à un vote populaire le 7 mars 2021.

Et ce n’est pas tout, le gouvernement suisse veut externaliser la gestion de l’Agenda ID 2020 au secteur privé – incroyable !

-Imaginez-vous une banque ou une compagnie d’assurance qui traite (et vend) vos données !!!! – Imaginez ce qui se passera avec vos informations personnelles – C’est impensable !

À plus long terme – qui sait combien de temps – comme le prévoit Bill Gates, les propriétés d’une carte d’identité électronique – c’est-à-dire un champ électromagnétique (CEM) – seront implantées dans votre corps, soit avec un vaccin – c’est peut-être déjà le cas pour les vaccins, soit séparément sous la forme de nanopuces injectables.

Les premiers essais ont été réalisés au milieu de l’année dernière dans des classes d’écoles de villages isolés du Bangladesh.

Les Suisses étant ce qu’ils sont, il est très possible, voire probable, que la proposition du gouvernement soit acceptée le 7 mars. Et ensuite ?

Est-ce le début de l’adoption de l’Agenda ID2020 entièrement numérisé dans toute l’Europe, dans le monde entier ?

Ou – peut-être que d’autres pays de l’UE ont déjà envisagé, discrètement et secrètement – sans poser de questions – d’insérer l’Agenda ID2020 dans leur Constitution.

Pour plus de détails sur l’Agenda ID2020, voir ci-dessous.

La pandémie de coronavirus COVID-19 : Le véritable danger est « l’Agenda ID2020 ».

Par Peter Koenig, le 26 avril 2020

Une fois que chaque citoyen de la planète – selon Bill Gates – sera identifié, le contrôle d’une petite élite mondialiste sera presque total.

Avec un champ électromagnétique et avec des ondes EM 5G / 6G permettant l’entrée et l’accès aux données dans votre corps – le contrôle de chaque individu est presque complet. Le « presque » fait référence à l’accès prévu à vos ondes cérébrales.

Cela est censé se produire par le biais d’une interface cerveau-ordinateur (BCI), appelée Neurolink (https://neuralink.com/) – développée par Elon Musk. (voir la vidéo)

Il présente une interface d’ondes électroniques avec le cerveau humain qui, d’ici là, aura été converti en un champ électromagnétique (EMF), de sorte qu’il puisse recevoir des commandes numériques qui influenceront notre comportement, ou peut-être désactivé – RIP – comme cela peut être le plus pratique pour la Cabale Globale.

Ne laissons pas cela se produire

Peter Koenig est un analyste géopolitique et un ancien économiste principal à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), où il a travaillé pendant plus de 30 ans sur l’eau et l’environnement dans le monde entier. Il donne des conférences dans des universités aux États-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Il écrit régulièrement pour des revues en ligne et est l’auteur de Implosion – An Economic Thriller about War, Environmental Destruction and Corporate Greed ; et co-auteur du livre de Cynthia McKinney « When China Sneezes : From the Coronavirus Lockdown to the Global Politico-Economic Crisis » (Clarity Press – 1er novembre 2020).

Peter Koenig est un associé de recherche du Centre de recherche sur la mondialisation.

1 COMMENTAIRE

  1. hélas c’est pas nouveau, ils veulent annihiler 7 milliards d’être humain pour n’en garde que 500 millions en esclavage, ainsi plus facile à gérer.

Laisser un commentaire