« La chimiothérapie permet de propager le cancer dans tout le corps », mettent en garde les scientifiques

7
35412

NaturalNews, lundi, 10 juillet, 2017 par : Amy Goodrich
Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.naturalnews.com/2017-07-10-chemotherapy-found-to-spread-cancer-throughout-the-body-warn-scientists.html

(Natural News) Bien que la médecine conventionnelle prétend gagner la guerre contre le cancer, avec la communauté de la santé holistique, nous, Natural News, avons constamment essayé d’exposer l’une des plus grandes fraudes connues de l’histoire humaine : LA CHIMIOTHÉRAPIE.

Un lavage de cerveau systématique est réalisé par des médecins, des oncologues et les médias grand public, pour faire croire à la plupart des patients cancéreux que leur seul espoir de survie est la chimiothérapie.

En Amérique, le traitement du cancer est un GRAND business.

Puisque l’industrie du cancer gagne des milliards de dollars chaque année, prouvant qu’un remède n’est pas ce qu’ils recherchent.

Saviez-vous que le principal effet secondaire de la chimiothérapie est le cancer ? 

Les traitements contre le cancer conventionnels échouent non seulement misérablement, ils sont également conçus pour rendre les patients cancéreux plus malades. Bien que la chimiothérapie puisse réduire la ou les tumeurs initiales, ce qui se passe en arrière-plan est beaucoup plus important. C’est la seule vérité sombre et criminelle que personne ne semble connaître.

Une nouvelle étude publiée dans la revue Science Translational Medicine au début du mois a prouvé ce que nous disons depuis des décennies ; les traitements conventionnels contre le cancer causent plus de cancer. Une équipe de scientifiques de l’Albert Einstein College of Medicine de New York a trouvé des preuves convaincantes que la chimiothérapie n’est qu’une solution à court terme.

Finalement, les médicaments vous rendront à nouveau malade, poussant les patients vers une deuxième série de traitements coûteux.

Astuce intelligente pour générer de l’argent : au lieu d’aider les patients à se débarrasser de la maladie, ils la mettent temporairement en attente afin de pouvoir gagner de l’argent une seconde fois.

La chimiothérapie tue plus de patients que le cancer lui-même

En 2017, on estime que 1 688 780 nouveaux cas de cancer devraient être diagnostiqués et environ 600 920 personnes mourront de la maladie aux États-Unis, selon le rapport annuel de l’American Cancer Society.

Les scientifiques de New York ont ​​expliqué que tout en réduisant les tumeurs, la chimiothérapie ouvre simultanément de nouvelles portes pour que les tumeurs se propagent dans le système sanguin, déclenchant des tumeurs plus agressives qui entraînent souvent la mort.

Les chercheurs pensent que les médicaments chimio-toxiques activent les mécanismes de réparation dans le corps qui permettent aux tumeurs de repousser plus rapidement.

En outre, le Dr George Karagiannis, auteur principal de l’étude, et son équipe ont découvert que deux médicaments chimio courants augmentaient le nombre de « portes » sur les vaisseaux sanguins, ce qui permettait aux cellules cancéreuses de se propager à d’autres parties du corps.

L’équipe a également découvert que la chimiothérapie augmentait le nombre de cellules cancéreuses circulant dans le corps et les poumons des souris.

Bien que cette étude n’ait étudié que les effets de la chimiothérapie sur le cancer du sein, les chercheurs expérimentent actuellement avec d’autres types de cancer pour voir si des effets similaires se produisent, a rapporté The Telegraph.

Le Dr Karagiannis a noté que les femmes recevant une chimiothérapie préopératoire pour traiter le cancer du sein devraient être surveillées pour vérifier si le cancer ne circule pas ou ne crée pas plus de possibilités de propagation.

Il recommande de prendre une petite quantité de tissu tumoral après quelques doses de chimiothérapie préopératoire. Si les marqueurs ont augmenté, le traitement doit être arrêté immédiatement.

Cette étude n’est pas la première à démontrer comment la chimiothérapie peut déclencher des cancers secondaires ou métastatiques.

En 2010, des chercheurs de l’Université de l’Alabama à Birmingham (UAB) Comprehensive Cancer Center et du Département de chimie de l’UAB ont reçu une subvention de 805 000 $ du Programme de recherche sur le cancer du sein du Département américain de la défense pour étudier la question de savoir si la chimio encourage le cancer à se propager dans tout le corps.

De nombreuses études plus tard, nous ne pouvons plus ignorer la réponse à cette question.

OUI, les patients meurent de la chimiothérapie, pas du cancer lui-même.

Il s’est avéré non seulement provoquer des cancers secondaires, mais aussi accélérer la croissance tumorale et rendre les cellules cancéreuses résistantes au traitement.

75 % des médecins et scientifiques refuseraient la chimiothérapie pour eux-mêmes ou leur famille

Que dit ce chiffre sur l’efficacité et les risques de la thérapie ? 

Ces gens en savent-ils plus qu’ils ne le disent ? 

Et que nous cachent les médias traditionnels ?

En raison des effets dévastateurs sur l’ensemble du corps et du système immunitaire, et d’un taux de réussite extrêmement faible, trois médecins et scientifiques sur quatre refuseraient la chimiothérapie, selon des sondages effectués par le Centre de cancérologie de McGill. 

De plus, on estime que 97 % des cancers ne répondent pas à la chimiothérapie , mais cela reste le traitement de choix pour presque tous les types de cancer.

Pensez-y.

Lorsque votre corps lutte contre le cancer, la dernière chose dont il a besoin est davantage de produits chimiques inducteurs de cancer et immunosuppresseurs, non ?

Bien que tous les scientifiques et médecins sachent que la chimiothérapie est un poison pur et peut aggraver les choses, la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) interdit aux médecins de choisir des voies non chimiques, telles que les vitamines, les suppléments, les herbes, les superaliments et d’autres solutions naturelles contre le cancer , pour leurs patients.

Au cours des dernières années, une étude a été publiée après l’autre, reliant la chimiothérapie au cancer. Pourtant, les autorités sanitaires ne font rien pour faire machine arrière.

De combien de preuves supplémentaires ont-elles besoin avant de commencer à reconnaître qu’il existe de véritables remèdes bien plus efficaces et moins couteux ?

Les sources :

Telegraph.co.uk

STM.ScienceMag.org

Cancer.org

NaturalNews.com

NaturalNews.com

Collective-Evolution.com

7 Commentaires

  1. Ok! Donc, on note que c’est pas bon la chimio! Et alors, quand on a un cancer, on fait quoi? On attend que le corps se répare tout seul? Pourquoi n’avez vous pas proposé d’autre solution? Vous n’en avez pas?

    • Avez-vous lu cet article, avez-vous cliqué sur les liens ? Pourquoi une telle colère, il existe une quantité de livres et de sites qui proposent justement des solutions élaborées par des médecins holistiques, au lieu de râler, informez-vous, c’est même écrit dans l’article qu’il existe des moyens naturels et parfois efficaces, mais si vous vous contentez de critiquer, il est certain que vous ne trouverez jamais rien, quand on cherche, on trouve. Alors cherchez comme je le fais et un autre monde s’ouvrira à vous.

  2. Le problème c’est que les gens attendent qu’on s’occupe d’eux comme des gamins, et pour cela, ils disent faire confiance à la médecine, c’est LEUR CORPS, mais ils s’en remettent complètement à des inconnus. Cela leur évite de se creuser un peu la tête ! Et puis ils n’ont surtout pas envie de changer leurs bonnes vieilles mauvaises habitudes. J’ai parlé à mon médecin du régime cétogène, utilisé aux Etats-Unis contre le cancer, il ne connaissait même pas, tout ce qu’il a su me dire, c’est je vous le déconseille, les extrême, c’est jamais bon ! lol parce que la chimio, c’est pas un extrême peut-être ? Il n’a même pas posé de questions ! Alors oui, il y en a plein des bouquins, le dernier en date que j’ai lu, c’est celui du Dr Steven R.Gundry, « le paradoxe des plantes », au moins lui, on ne pourra pas dire qu’il n’est pas médecin !! On est tous sur la même route, mais certains y sont avancés, d’autres bien loin, c’est ainsi, mais à l’heure de l’orée 2020, il serait temps d’ouvrir grand les yeux !! A bon entendeur

    • Commentaire de anna tres juste… la plupart des gens attendent que la solution miracle leur tombe tout cuit dans la bouche… si on fait attention a soi, et si on a une maladie grave de ce type , ça mérite bien qq heures de recherches pour trouver une alternative… et il yen a rachtapougne : jeûner, régime low carb, cétogène, assainissement de la flore intestinale (tous les gens qui ont un cancer ont une candidose…) et le mieux cest la prévention, prendre soin de soi avant d etre malade. Et puis les blocages psychologiques qui génèrent du stress , il faut travailler dessus car ils peuvent déclencher une telle maladie.

Laisser un commentaire