LA CROISIÈRE NE S’AMUSE PLUS

0
1118

Un navire de croisière avec 3 711 personnes à bord est mis en quarantaine au Japon à cause des craintes de coronavirus après qu’un ancien passager ait été diagnostiqué à Hong Kong

  • Les passagers et l’équipage du Diamond Princess sont testés au Japon aujourd’hui 
  • Un homme de 80 ans testé positif pour le coronavirus après avoir quitté le navire 
  • Huit personnes auraient présenté des symptômes possibles de virus tels que de la fièvre 

Par TIM STICKINGS POUR MAILONLINE et AFP, le 4 février 2020 

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.dailymail.co.uk/news/article-7964349/Cruise-ship-3-711-people-board-quarantined-Japan.html?ico=pushly-notifcation-small

Le Japon a mis en quarantaine un navire de croisière avec 3 711 personnes à bord après qu’un ancien passager a été infecté par un coronavirus. Les passagers et l’équipage du Diamond Princess ont été testés pour le coronavirus aujourd’hui avec huit personnes présentant des symptômes tels que de la fièvre. 

Un passager de 80 ans qui a quitté le navire à Hong Kong le 25 janvier a depuis été testé positif au virus, qui a tué 425 personnes en Chine .

Des spécialistes de la quarantaine en combinaisons sont montés à bord du navire aujourd’hui dans la baie de Yokohama où le navire devrait rester pendant au moins 24 heures. Le navire de croisière Diamond Princess est ancré au large de Yokohama au Japon aujourd’hui après avoir été mis en quarantaine pour crainte d’épidémie de coronavirus 

Le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, a déclaré que le navire avait déjà été mis en quarantaine samedi dans le port de Naha, mais le diagnostic de l’homme de 80 ans a maintenant forcé des vérifications supplémentaires. Aucun des 2.666 passagers ou des 1.045 membres d’équipage n’a présenté de symptômes lors des tests de samedi, a déclaré un responsable du ministère de la santé.

Cependant, les fonctionnaires affirment maintenant que huit personnes à bord du navire présentent des symptômes tels que de la fièvre. Les passagers présentant des symptômes sont contrôlés pour détecter la présence de coronavirus ainsi que d’autres maladies infectieuses telles que la malaria, selon les fonctionnaires. En outre, tout passager descendu à Hong Kong ou ayant été en contact étroit avec l’homme infecté sera soumis à des tests de dépistage du coronavirus.

Jusqu’à ce que les résultats soient connus, « tout le monde à bord… y restera », a déclaré le ministre japonais de la santé, Katsunobu Kato.

Le patient de 80 ans « ne s’est pas rendu dans un centre médical à l’intérieur du navire alors qu’il naviguait avec nous », selon le croisiériste Carnival Japan.

Selon l’hôpital où il séjourne, son état est stable et aucune infection n’a été trouvée parmi les membres de sa famille qui ont navigué avec lui », ont-ils déclaré. Un passager a déclaré aujourd’hui à la station de radio TBS que tous les passagers avaient été priés de rester dans leur chambre et d’attendre les tests.

La décision d’autoriser ou non le navire à accoster au port de Yokohama et de laisser les passagers débarquer sur le sol japonais « sera prise à la station de quarantaine », a déclaré M. Suga, porte-parole du gouvernement.

Le Japon a déjà interdit aux ressortissants étrangers qui se sont rendus à Hubei le droit de pénétrer sur le territoire japonais, cette province chinoise au centre de l’épidémie de coronavirus. 

Les personnes ayant un passeport délivré à Hubei sont également interdites de séjour au Japon afin de tenter de contenir la crise.

Les visiteurs qui présentent des symptômes du nouveau virus lorsqu’ils arrivent au Japon peuvent également se voir refuser l’entrée sur le territoire. Au total, 11 étrangers ont été interdits d’entrée jusqu’à présent, a déclaré aujourd’hui l’agence des services d’immigration.

Le ministère de la santé a déclaré que 20 personnes au Japon avaient été testées positives au nouveau virus à la date de lundi, dont quatre ne présentaient aucun symptôme. Le Japon a également fait sortir par avion plus de 500 citoyens de Wuhan, d’où le coronavirus est originaire.

La maladie serait apparue sur un marché de Wuhan qui vendait des animaux sauvages, et s’est rapidement propagée lors des voyages pour les vacances du Nouvel An lunaire fin janvier.

Le virus s’est jusqu’à présent propagé dans plus de 20 pays, ce qui a incité l’Organisation mondiale de la santé à déclarer une urgence sanitaire mondiale.

En outre, Hong Kong a annoncé aujourd’hui qu’un patient de 39 ans atteint d’un coronavirus était décédé à l’hôpital – ce n’est que le deuxième décès en dehors de la Chine continentale.

Laisser un commentaire