La fausse viande cultivée en laboratoire pourrait enrichir les investisseurs, mais elle est un cauchemar pour la santé humaine…

8
4842

Vendredi 01 juillet 2022 par : Ethan Huff

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/634653.html

Les intrants utilisés pour fabriquer la “viande” de culture cellulaire, qui peut difficilement être qualifiée de viande, sont tellement inconnus en termes d’effets sur le corps humain qu’il s’agit véritablement d’un crime contre l’humanité que cette substance fasse progressivement son chemin vers l’approvisionnement alimentaire.

Actuellement, la fausse viande n’est disponible que pour les consommateurs de Singapour. Mais il y a des effets pour la faire entrer dans les caisses de viande en Amérique du Nord et ailleurs dans un avenir proche, ce qui inquiète Michael Hansen, un scientifique de haut niveau de Consumer Reports.

Contrairement à la fausse viande proposée par des entreprises comme Impossible Foods, la viande cultivée en laboratoire implique l’utilisation de protéines issues du génie biologique pour inciter artificiellement des cellules souches animales indifférenciées à se différencier en tissu musculaire.

https://naturalnews.com/2022-06-24-lab-gmo-fake-meat-toxic-abomination.html

“Cela se fait dans des cuves de bioréacteurs semblables à celles utilisées pour la fabrication de la bière”,

explique Martha Rosenberg, dans le journal The Defender.

Il s’agit d’une industrie prometteuse pour les gros bonnets comme Bill Gates et Sir Richard Branson, qui pourraient devenir encore plus riches qu’ils ne le sont déjà grâce à des investissements lucratifs.

Mais c’est un cauchemar pour la santé humaine, car personne ne sait ce que la viande cultivée en laboratoire fait réellement à l’organisme.

Selon M. Hansen, pour fabriquer de la viande cultivée en laboratoire, il faut insérer des recombinants ou des segments d’ADN manipulés dans la chair d’animaux biopsiés. Et le contenu nutritionnel du produit final n’a jamais été réellement testé, car les universitaires n’ont jamais reçu un seul échantillon à tester.

“Cela implique des problèmes en coulisses”, a déclaré M. Hansen. “Je doute que cette technologie fonctionne”.

disponible sur la boutique de cogiito.com en échange d’un don

Il ne restera rien de naturel une fois que ces démons auront fini de trafiquer l’ensemble de l’approvisionnement alimentaire.

La seule raison de fabriquer de la fausse viande comme celle-ci est qu’un petit groupe de personnes peut s’enrichir sur le dos des “mangeurs inutiles”, que l'”élite” considère comme ne méritant pas de la vraie viande.

Alors que le reste d’entre nous engloutit au mieux des grillons et des vers de farine – et au pire de la viande cultivée en laboratoire – la haute société se régale de vrais steaks provenant de vrais animaux, comme la nature l’a prévu.

Cependant, la façon dont ils se présentent officiellement est de prétendre que la viande cultivée en laboratoire est “excellente pour l’environnement” et qu’elle contribuera à enrayer le “réchauffement de la planète” et le “changement climatique”.

Tout comme les organismes génétiquement modifiés (OGM), la viande cultivée en laboratoire est également un produit propriétaire, détenu et breveté par des sociétés privées, et non accessible au grand public comme les vraies graines végétales et les vrais animaux.

À l’heure actuelle, au moins 70 entreprises différentes tentent de se lancer dans le commerce de la viande cultivée en laboratoire. Et beaucoup d’autres, si elles voient suffisamment de potentiel monétaire, sont susceptibles de s’y lancer également.

Ce qui est vraiment inquiétant dans tout cela, c’est la facilité avec laquelle ces entreprises pourront probablement mettre leurs produits sur le marché, étant donné que la Food and Drug Administration (FDA) est une agence “capturée” totalement compromise.

Il y a fort à parier qu’une fois que la viande cultivée en laboratoire sera prête, la FDA la mettra rapidement sur le marché dans le cadre de son programme “Generally Recognized As Safe” (GRAS). C’est ce qu’a déclaré Tom Neltner, directeur de la politique des produits chimiques au Fonds de défense de l’environnement (EDF).

“Dans le cadre de ce programme”, explique M. Rosenberg,

“une entreprise déclare simplement à la FDA que son produit est sûr, sur la base de sa propre documentation, et passe outre le processus de consultation publique.”

Neltner préférerait que de tels produits soient approuvés par le biais d’une “pétition d’additif alimentaire”, qui inclut un “droit de contestation.” Mais le temps nous dira comment la FDA gère cette industrie émergente.

“Je ne toucherais pas à cette fausse merde avec un bâton de trois mètres”, a écrit un commentateur du Defender. “Du poison tout comme les piqûres. Non merci, on passe sur les deux.”

Vous trouverez d’autres informations sur le sujet à l’adresse suivante FrankenFood.news.

Sources :

ChildrensHealthDefense.org

NaturalNews.com

8 Commentaires

  1. Ils nous en feront bouffer contre notre gré : tous les patés, les saucissons, les plats préparés, tout ce qui est mixé (ou non d’ailleurs) etc !!!! sans bien sûr nous demander notre avis ! Quel monde de fous !

  2. nous sommes vraiment a l’ere du n’importe quoi! Ils peuvent manigancer ce qu’ils veulent en cachette ou pas, expérimenter a loisir et jamais craindre quoique ce soit pour eux!

  3. En fin de compte, ces gens veulent nous imposer leur monde, une nouvelle Création, une création faite d’artifices, de mensonges, d’inversions, d’illusions, de peurs… de mort.
    Ils se prennent pour Dieu.
    Leur orgueil est démesuré, ils ne sont que des démons.
    L’Ivraie arrivant à maturité, leur chute sera vertigineuse.
    jp

  4. Seul moyen pour contrer ces démons: manger des graines à germer (on peut survivre six mois rien qu’en mangeant des graines de tournesols germées, et il y en a tellement d’autres). J’en mange depuis 1973 (pas rien que ça bien sur jusqu’à présent), ce sera le moment de s’y mettre vraiment. Je maudis ces démons.

Laisser un commentaire