LA FIN DU GAZ : VERS L’HYPERINFLATION ET L’ÉCROULEMENT DE L’EUROPE

6
4728

Par Laurent Glauzy

La Russie menace d’interrompre la livraison de gaz par Nord Stream 1. Le gazoduc est actuellement utilisé à 100 pour cent et couvre 40 pour cent des besoins annuels de l’Europe. On s’attend déjà à des taux d’inflation mensuels à deux chiffres. Si la Russie ferme vraiment le robinet du gaz, l’économie allemande et donc l’ensemble de l’UE se retrouveront dans une situation difficile. L’industrie sera paralysée et l’hyperinflation menacée. Les effets de la guerre en Ukraine conduisent à une nouvelle dépossession de la population – jusqu’à ce que nous ne possédions plus rien en 2030 et soyons donc heureux, si l’on en croit le Forum économique mondial de Klaus Schwab.

La Russie menace d’arrêter les livraisons de gaz

Pour la première fois depuis le début de la guerre en Ukraine, la Russie a ouvertement menacé de couper le robinet de gaz à l’Europe. Les livraisons via le gazoduc Nord Stream 1 en mer Baltique pourraient bientôt appartenir à l’histoire, avec des conséquences désastreuses pour toute l’Europe. « Nous avons pleinement le droit de prendre une décision ‘en miroir’ et de décréter un embargo sur le transit du gaz par le gazoduc Nord Stream 1, qui est aujourd’hui exploité au maximum à 100 pour cent », a menacé le vice-chef du gouvernement russe Alexandre Novak lors d’un discours à la télévision nationale. Il s’est exprimé dans le contexte du gazoduc Nord Stream 2, qui a été mis en veilleuse. « Mais nous ne prenons pas encore cette décision. Personne n’y gagne », a déclaré Nowak. La Russie se voit toutefois poussée dans cette direction par les accusations de politiciens européens. Le gouvernement fédéral allemand avait stoppé la certification et la mise en service du gazoduc après l’invasion russe de l’Ukraine le 24 février.

Faire le plein, électricité, chauffage : les prix explosent – l’hyperinflation menace

On suit les déclarations des politiques occidentaux qui veulent se détacher du gaz et du pétrole russes, a estimé Nowak. Les prix de l’énergie sont aujourd’hui en surchauffe en raison des actions des politiciens européens. La Russie est considérée comme le plus grand fournisseur européen de pétrole. Elle couvre 30 pour cent de la consommation annuelle de 500 millions de tonnes. « Il est tout à fait évident que renoncer au pétrole russe entraînerait des conséquences catastrophiques sur le marché mondial », a clairement expliqué Nowak, qui prévoit des prix d’environ 300 dollars américains par baril de pétrole. « Les politiciens européens devraient honnêtement avertir leurs citoyens et consommateurs que les prix du carburant, de l’électricité et du chauffage s’envoleront alors. »

Les prix des carburants ont déjà atteint un niveau record. De nouvelles hausses de prix feront encore grimper l’inflation déjà galopante. On prévoit déjà pour l’année prochaine des taux d’inflation mensuels de 10 pour cent et plus. Si les politiques ne prennent pas de mesures, nous nous retrouverons bientôt en situation d’hyperinflation. En Allemagne, le vice-chancelier Werner Kogler (Verts) a cependant déjà rejeté les propositions de report de la tarification du CO2.

L’arrêt des livraisons de gaz signifierait la fin de l’industrie allemande

La Russie est en tout cas préparée et trouvera d’autres débouchés que l’Europe et les Etats-Unis, a laissé entrevoir Nowak. Avec ses « alliés » que sont l’Inde et la Chine, la Russie devrait trouver des débouchés suffisamment importants. Pour l’industrie allemande, un arrêt des livraisons signifierait plus ou moins la fin, comme l’a prédit le politologue Paul Craig Roberts dans cette analyse. Les conséquences seraient dramatiques pour toute l’Europe si le moteur économique européen s’arrêtait. Shell, par exemple, limite déjà le commerce de mazout et de diesel en Allemagne. On pourrait donc en arriver à une situation où le chauffage et la conduite automobile deviendraient non seulement trop chers, mais ne seraient même plus possibles du tout, faute de pétrole.

40 pour cent de la consommation européenne de gaz est couverte par la Russie

« L’Europe consomme aujourd’hui 500 milliards de mètres cubes de gaz par an, dont 40 pour cent sont fournis par la Russie », a précisé le vice-chef du gouvernement. 60 milliards de mètres cubes de gaz par an transitent par le seul Nord Stream 1. Le gaz a toujours été livré de manière fiable à travers toutes les crises et continue d’être acheminé vers l’Europe via l’Ukraine et d’autres voies.

Au milieu de la Grande Réinitialisation

Il semble que les politiques européens préfèrent le « gaz de fracturation » des Américains, obtenu de manière polluante et à des prix astronomiques, plutôt que le gaz abordable de Russie. L’année 2030 approche et l’objectif du Forum Economique Mondial, selon lequel nous ne devons rien posséder, également ! Nous sommes en plein Great Reset et Poutine n’est qu’un auxiliaire de plus pour les plans de renversement de Klaus Schwab. En effet, Poutine faisait lui aussi partie des « jeunes leaders mondiaux » (Young Global Leaders) du Forum Economique Mondial.

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY
https://profidecatholica.com/librairie/

L’EXCELLENTE LIBRAIRIE DE PRO FIDE CATHOLICA

https://profidecatholica.com/librairie-2/librairie-de..

LES VITAMINES :

L’EXCELLENTE VITAMINE C DU DR CRUSSOL (SPECIALISTE DE LA VIT. C EN FRANCE)

& TEINTURE MERE DE PIN SYLVESTRE (ALPES AUTRICHIENNES) :
https://profidecatholica.com/vitamine-c/

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA – JE VERSE UN DON DE 5 € / MOIS (PRIX D’UN ABONNEMENT)
https://profidecatholica.com/faire-un-don/
https://profidecatholica.com/2021/12/22/abonnement-po..

LE NOUVEAU LIVRE DE LAURENT GLAUZY « TRUMP & LES ILLUMINATI » EST SORTIhttps://profidecatholica.com/trump-les-illuminati/embed/#?secret=gyEjkHB8rz#?secret=IRHPeRZ728

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA
https://profidecatholica.com/faire-un-don/

« CE N’EST PAS UN DON, C’EST UN ABONNEMENT »

Comme pour un hebdomaire, je verse 5 € à PRO FIDE CATHOLICA, prix d’un abonnement.

MERCI POUR NOTRE TRAVAIL

RETROUVER EN DIRECT CHAQUE DIMANCHE A PARTIR DE 22H00 LES CHRONIQUES DE LAURENT GLAUZY SUR LE SITE « LES ALERTEURS ».

Partager :

6 Commentaires

  1. Bonjour , ça ne se fera pas , 2 banques Française ont passé un coup de fils a macron ,car leur intèrêts étaient en jeu , quand au gaz de shiste , il faut 5 ans pour construire un terminal , transformation du gaz liquide a cause du transport vers gaz gazeux , cout …500 millions de dollards.

  2. Vite et sans tarder, il faut mettre la production des bougies à grande échelle, que l’industrie manufacturière soutenue par un projet d’envergure européenne voit vite le jour, avec la ré-localisation des entreprises de Chine, à un prix abordable pour les consommateurs. C’est une nécessité stratégique, d’avenir, où l’Europe ne dépendra plus jamais du gaz russe, ou d’autres pays producteurs de pétrole. Saviez-vous que la température de la flamme de la bougie atteint 1200° C ? Chez nous, nous pourrons fabriquer des chaudières, des gazinières, avec des pots en terre comme accumulateurs des chaleurs, ainsi l’Europe pourra relancer la production de la poterie en réduisant drastiquement le chômage. Madame Ursula von der Leyen, au lieu de se jeter en guerrière dans les bras de Poutine, elle pourra prendre dans ses bras aussi chaleureusement comme elle l’a fait avec le président de Pfizer, Albert Bourla, le destin de nos pauvres européens.

    Excusez-moi, je ne sais pas si c’est à rire? , ou à pleurer? !

    • Tout ce que vous décrivez, nous le faisions avant… L’Europe doit partir, la France reprendre sa souveraineté, sinon c’est l’esclavage sauvage.

      • Vous avez totalement raison. F. Asselineau avait dans son programme notre départ de l’union européenne, de l’euro et de l’otan mais le peuple inconscient des enjeux ne l’a pas soutenu. C’est regrettable. L’occasion de renverser la table à été manquée et ne se représentera pas malheureusement et nous allons le payer très cher. Ce que je regrettai, c’est qu’il ne proposait pas de sortir de la “répoublique” mais c’était acceptable quand même. Bon courage pour résister à ce qui vient. Salutations.

  3. Le plan satanique des khasars talmudo-sionistes se poursuit semble-t-il sans anicroche. Nous vivons le début de la période eschatologique décrite dans les religions monothéistes et appelée “great reset” par la secte anglo-saxonne de Davos. Le compte à rebours de l’effondrement total des sociétés occidentales ira à son terme, c’est écrit. Le Divin Créateur fera ensuite émerger une nouvelle humanité et un nouveau cycle succédera et ceci perpétuellement

Laisser un commentaire