La littérature au service de la vérité VI, avec le concours de Victor Hugo©

12
4424

https://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_Paris_(1870-1871)

Bataille de Champigny, le four à chaux (détail), tableau d’Alphonse de Neuville.
Le siège de Paris par Jean-Louis-Ernest Meissonier (1815 – 1891).

12 Commentaires

  1. Bonjour la Résistance,

    Quelle description haletante, c’était comme si nous y étions, faite par notre fameux écrivain éminemment chevronné qui s’est glissé, pour un moment, dans la peau d’un vaillant et téméraire reporter de guerre

    Nous viennent devant nos yeux effarés des Images repoussantes de peurs, de furies, de bravoures et de traîtrises, d’humanité et d’inhumanité curieusement mélangés, de vies et de morts cote à cote, oui, ce doit être ça une guerre civile.

    On dit que l’histoire se répète et en effet elle se répétera indéfiniment, soyez-en certains.
    Les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets, ne doutons pas que les pénuries alimentaires et énergétiques volontairement organisées par le vil despote occupant indument l’Elysée, partie des Enfers où séjournent les héros vertueux après leurs morts, produiront dans un proche avenir les mêmes scènes monstrueuses qu’en 1870.

    Fraternelles Cordialités à la communauté résistante.

  2. Magnifiques textes dont vous nous gratifiez . Merci Mr Jandrok et Louloute .
    Je les réécoute toujours plusieurs fois pour en apprécier toute leur subtilité et leur richesse que , sans aucun doute , ces créatures immondes du pouvoir sont incapables d’analyser , tant leur cerveau est aussi minuscule et atrophié que leur trou du bip bip est grand .
    Leur dernière trouvaille : le “ministère de la vérité ” qui arrive sournoisement et sera là en 2023 . La délation deviendra une valeur de citoyenneté .
    Bravo Mr Jandrok pour votre intelligence . Ils n’auront jamais notre conscience ni notre âme . Et à moins de nous arracher la langue ( on en est as loin ! ) nous divulguerons la vérité .
    Prenez soin de vous .
    Très respectueusement

  3. quel talent PHIiLIPPE ! j’ai beaucoup ri et parfois moins car je percevais certaines images qui risquent fort de nous atteindre ! merci infiniment pour ce beau récit d’un grand talent qui n’est plus à prouver bisous a louloute et vous bien amicalement

Laisser un commentaire