La Maltraitance institutionnelle en France aujourd’hui, cela pourrait vous arriver…

2
2020

2 Commentaires

  1. Cette mise à l’écart des pompiers par les ambulanciers est illégitime. Il faudrait soumettre la question à des juristes. Cela veut dire que des gens se créent des clientèles captives un peu partout dans le domaine de la santé (pas seulement dans celui des médicaments et des vaccins) en nuisant gravement aux soins, et même à la dignité des personnes. Parce qu’autrefois le client était assez souvent roi, mais quand elle fait partie d’une clientèle captive la personne devient proie, ou bien « rien » – comme le citoyen aux yeux des politiques emmaçonnés, .
    Sans que la situation aille jusque là, j’ai assez régulièrement eu du mal à être hospitalisée quand j’étais en détresse respiratoire. C’est très difficile de parler dans ces cas-là et pourtant on vous renvoie du samu au médecin référent qui vous font réexpliquer les choses à chaque fois, un médecin vient vous voir une fois, deux fois en essayant de vous faire prendre de la ventoline mais vous n’y arrivez pas, et ce n’est qu’au bout de plusieurs heures qu’on peut être hospitalisé et avoir de l’oxygène. Il y a une sorte d’incapacité générale à concevoir ce que c’est que de manquer d’oxygène. Je ne sais pas ce qu’il y a avec l’oxygène. Ce n’est pourtant pas un produit rare. Les généralistes n’ont même pas le droit d’en avoir dans leurs cabinets.
    Je souhaite de tout coeur un bon rétablissement à vos parents.

  2. Les dysfonctionnements et la maltraitance existe depuis longtemps mon beau frère en a fait les frais fin 2016 victime d’une laryngectomie et équipé d’une cannule il s’est plein par les gestes d’avoir des difficultés à respirer, le balais incessant d’aller et retour aux urgences toute la semaine sans soins précis. La dernière fois fut fatale pour lui après avoir appelé le samu l’équipe dépêchée sur place s’est moquée de lui et la décision de l’emmener à été prise juste pour justifier le déplacement mais par ses propres moyens quatres étages à descendre à pieds alors qu’il avait du mal à respirer. Arrivé à l’hôpital mis dans une chambre sans consultation alors que son dossier était accessible puisque tous ses soins ont été fait dans cet hôpital quelques heures passées et lors de la ronde du soir ils se sont aperçu qu’il était décédé seul comme un moins que rien alors je vous comprends et j’espère que justice soit faite pour vos parents et un promt rétablissement qui aujourd’hui dans notre pays il n’est pas bon de se faire hospitalisé car malheureusement vous ne savez pas si vous allez en sortir

Laisser un commentaire