L’amibe qui mange votre cerveau dans l’eau potable

0
1617

Healthy holistic living, le 18 octobre 2018, par : Abbey Ryan

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.healthy-holistic-living.com/a-brain-eating-amoeba-just-claimed-another-victim/?utm_source=ALT&fbclid=IwAR2B0Ji748Ja8NtPLLR8kvrCgTmlr7PGkGMmRaRkQxk1khvrzEEWJ7KZg98

Parfois, nous entendons parler d’actualités… comme les amibes cérébrales, par exemple… et nous avons du mal à croire qu’elles sont réelles. 

À l’été 2018, nous avons vu le troisième cas depuis 2015 d’amibes mangeuses de cerveau, La « Naegleria fowleri », dans le réseau d’eau potable de l’État de Louisiane. Les autorités affirment que l’eau est potable, mais qu’il ne faut pas la respirer. Un comble n’est-ce pas ? Toutes les sources d’eau douce de l’État ont été touchées, y compris l’eau de piscine, l’eau de la douche, l’eau du bain, l’eau potable et celles des bayous. Cela est particulièrement préoccupant, car les gens sont généralement infectés en nageant dans les zones où cette amibe est présente ou lorsque de l’eau potable pénètre par le nez. Malheureusement, Tout ce que le ministère de la Santé de la Louisiane peut faire est de recommander aux résidents de prendre des précautions afin d’éviter de laisser l’eau monter dans leur nez pendant la baignade. Comme l’État compte en moyenne une alerte par an, la question se pose de savoir si ces êtres minuscules sont toujours présents dans l’eau. (1)

Devez-vous avoir peur de l’amibe qui mange le cerveau ?

Maintenant, il est important de noter à quel point il est extrêmement rare qu’une amibe mangeuse de cerveau puisse faire du mal à un être humain. 

Premièrement, seuls 143 cas se sont produits au cours des 56 dernières années (dont 4 seulement ont survécu). 

Bien que cela ne signifie pas pour autant que la situation est sans importance ou ne nécessite pas d’attention – parce qu’elle est grave et qu’il faut y remédier convenablement – la vérité est qu’il est beaucoup plus probable que l’on se noie dans une marre d’eau que d’une attaque d’amibe mangeuse de cerveau. Ainsi, même si une amibe «cérébrale» semble effrayante, vous êtes, statistiquement beaucoup plus susceptible d’avoir un accident de voiture ou de contracter une intoxication alimentaire mortelle que d’être infecté par la « Naegleria fowleri ». Alors soyez intelligent et prudent. (2, 3)

Voici un autre cas de Naegleria fowleri de 2018 – cette fois au Texas

Lorsque Mia Mattioli, une ingénieure en environnement est arrivée à Waco, au Texas, elle était à la recherche de la Naegleria fowleri. Cet amibe qui mange le cerveau et aime l’eau chaude. C’est un organisme dangereux qui, selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC), « infecte les personnes lorsque l’eau contenant l’amibe pénètre dans le corps par le nez… puis remonte le cerveau où il détruit le tissu cérébral. » Cette amibe peut être mortelle! (2, 3, 4)

Des ingénieurs environnementaux à la recherche de la Naegleria Fowleri

Mattioli a passé une journée entière à BSR Surf Resort, un parc aquatique, dans le but de remplir des pots de 50 litres avec des échantillons d’eau provenant des différentes bassins de l’attraction aquatique de l’établissement. Les échantillons ont été collectés à des fins de test et, selon Mattioli :

 «Naegleria n’appréciant pas le froid, nous expédions nos échantillons d’eau à la température ambiante.»

Mattioli a soigneusement enveloppé les tubes conservé au froid afin de les maintenir à une température constante, puis à les expédier directement au laboratoire de microbiologie environnementale du CDC à Atlanta, en Géorgie, afin que les tests et analyses puissent commencer. La raison de cette intervention était entièrement imputable à un certain Fabrice Stablie. (2)

Affaire Naegleria Fowleri « Amibe cérébrale »

Le dimanche 16 septembre 2018, une semaine avant l’expédition d’échantillonnage d’eau de Mattioli, Stabile, 29 ans, tondait simplement sa pelouse à Ventnor City, dans le New Jersey, lorsque les symptômes intenses d’un mal de tête l’ont contraint à suspendre sa tâche pour prendre du repos. Stabile a ensuite été admis au centre médical régional AtlantiCare en raison d’une fièvre intense et d’un cerveau enflé. Ce n’est que jeudi que les médecins ont découvert la présence de la Naegleria fowleri, détectée dans le liquide céphalo-rachidien de Stabile, et le vendredi, Stabile décédait. Son diagnostic simple était la méningo-encéphalite primitive amibienne (PAM). (2, 5)

Bien que certains puissent être scandalisés que la maladie de Stabile n’ait pas été traitée d’emblée, la vérité est qu’il était peu probable que ses médecins recherchent des symptômes d’une amibe dévoreuse de cerveau à son arrivée. Les symptômes de l’infection à « Naegleria » ressemblent remarquablement aux symptômes de la grippe ou à d’autres formes courantes de méningite. De plus, PAM est une infection extrêmement rare. Selon le CDC, seuls 143 cas ont été signalés entre 1962 et la date d’aujourd’hui, faisant en moyenne moins de trois victimes chaque année, mais si les symptômes ressemblent à ceux de la grippe, il est logique qu’elle ne soit pas repérée. On sait que quatre personnes seulement ont survécu après avoir contracté cette souche d’infection. (2)

Selon un épidémiologiste, Tina Tran, qui a collaboré étroitement avec les médecins de Stabile et le CDC afin de déterminer la source de son infection :

« C’est en fait la première fois qu’elle est détectée chez un résident du New Jersey. C’est plus courant dans les États du Sud, où l’eau a tendance à être plus chaude. »

Les États du Sud sont beaucoup plus susceptibles d’accueillir l’amibe en question en raison de sa tendance à ne se développer que dans des eaux chaudes. Après avoir appris que Fabrizio Stabile avait récemment effectué un voyage à Waco, au Texas, le CDC a envoyé une équipe chargée de recueillir des échantillons d’eau afin d’identifier et, espérons-le, d’éliminer le problème. (2)

  1. https://nypost.com/2018/06/14/brain-eating-amoeba-found-in-louisiana-drinking-water-again/
  2. https://www.wired.com/story/naegleria-fowleri-investigation
  3. https://www.cdc.gov/parasites/naegleria/general.html
  4. https://www.wired.com/story/the-hunt-for-the-brain-eating-amoebas-of-yellowstone/
  5. https://www.gofundme.com/the-fabrizio-stabile-foundation

Laisser un commentaire