Le « Bureau of Land Management » menace à nouveau les juments sauvages avec des expériences de stérilisation dangereuses

0
811

Publié par  Carol Walker le 7 juin 2019

Traduction pour cogiito.com : Philippe A. Jandrok

Le cheval sauvage américain est un emblème national qui se comptait jadis en millions d’individus, il est aujourd’hui considéré comme une ressource à exploiter ou un nuisible à éliminer. Sa survie est actuellement sur le fil du rasoir et il risque d’être complètement éliminer du paysage américain.

Veuillez commenter les projets dangereux du « Bureau of Land Management’s »   visant à stériliser les juments sauvages en Oregon d’ici le 12 juin 2019

Carol Walker, directrice de la documentation sur le terrain pour la Wild Horse Freedom Federation

https://www.wildhoofbeats.com/blog/bureau-of-land-management-once-again-threatens-wild-mares-with-dangerous-spaying-experiments

Une fois de plus, le Bureau of Land Management  a annoncé qu’une évaluation environnementale était ouverte jusqu’au 12 juin dans l’intention de stériliser 100 juments sauvages qui ont été rassemblées et retirées de leurs environnement sur des terres publiques à Warm Springs, dans l’Oregon, en octobre 2018.

Il s’agit maintenant de la quatrième tentative du Bureau of Land Management  d’utiliser des méthodes cruelles, dangereuses, obsolètes et à risque pour la stérilisation des juments sauvages, l’ovierectomie par colpotomie dans des conditions immondes et non stériles aux corrals de Burns, sur des juments sauvages. 

À chaque fois, nous sommes parvenus à empêcher grace à un tollé général et à des contestations judiciaires le Bureau of Land Management  d’avoir recours à ces méthodes barabres. Nous devons les arrêter à nouveau.

La dernière tentative pour faire avancer ces terribles expériences a été faite par le Bureau of Land Management  à l’automne 2018. Le BLM indique que le seul changement qui est présenté dans ce plan est que les juments ne sont plus en gestation. La plupart d’entre elles ayant mise bas, les expériences ne seront menées que sur des juments non portantes. Nous sommes supposés valider de cette procédure maintenant que la perspective d’avorter une grossesse a été supprimée.

Le problème, c’est que l’oviéectomie par colpotomie est toujours une procédure très dangereuse qui expose les juments sauvages au risque d’infection, d’hémorragie, d’éviscération et de mort. 

Je soutiens que ces juments étant sauvages n’ont pas été manipulées par l’homme, elles risquent également de paniquer et d’être en état de choc. 

Actuellement, il ne s’agit pas d’une procédure utilisée pour stériliser les juments domestiques, elle est complètement dépassée et les juments domestiques seraient opérées dans un environnement stérile dans un hôpital vétérinaire avec une surveillance pendant plus d’une semaine. 

Lisez les commentaires du vétérinaire du Colorado, le Dr Don Moore, à propos de cette procédure:

https://www.wildhoofbeats.com/wp-content/uploads/2016/04/DonMooreCommentsOregonSpayProposal.pdf

Carol Walker, directrice de la Wild Horse Freedom Federation

Les excuses utilisées par le Bureau of Land Management  pour faire ces expériences sont qu’il y aurait une surpopulation des chevaux sauvages et qu’il n’y a absolument aucun moyen de les contrôler. Bien sûr, c’est complètement faux. 

Des méthodes de contrôle des naissances sûres, réversibles et sans cruauté qui fonctionnent sur les chevaux sauvages sont disponibles depuis 40 ans. Le Bureau of Land Management  ne les utilise tout simplement pas dans la grande majorité des troupeaux. Plus de 70% des troupeaux de chevaux sauvages qui restent dans ce pays ont moins de 150 adultes reproducteurs nécessaires pour rester génétiquement viables, sans parler d’une surpopulation ridicule. 

Le BLM recherche une solution rapide permanente, une stérilisation, une extinction des chevaux sauvages. S’ils parviennent à stériliser nos troupeaux sauvages, dans 20 ans, il ne restera plus de chevaux sauvages, surtout s’ils parviennent à rassembler et à enlever 20 000 à 30 000 individus.

Le plan exige que 100 juments sauvages soient stérilisées et 100 autres utilisées comme groupe témoin. Seulement 28 à 34 des juments stérilisées seront même relâchées sur leurs terres à Warm Springs. 

Le reste, environ 70, sera proposé à l’adoption. Ils peuvent stériliser des juments avec des poulains âgés d’à peine deux mois, qui seront séparées de leur mère pendant la chirurgie puis supposées être réunies après la chirurgie lorsque les juments seront dans le enclos de récupération.

Une des juments sauvages détenues avait des jumeaux, ce qui est un événement extrêmement rare. Elle et ses jumeaux se rendaient au sanctuaire de Skydog pour des soins supplémentaires. Cependant, le BLM a ensuite informé Skydog Sanctuary que cette jument était dans le programme de stérilisation afin qu’elle ne puisse pas être autorisée à être adoptée. Le fait qu’avant même que l’évaluation environnementale ait été commentée par le public et le compte rendu de décision a été publié, le BLM planifie déjà la poursuite de cette étude et a déjà désigné les juments qui seront utilisées dans une autre étude qui n’a même pas encore été approuvée est extrêmement dérangeant et peut-être une violation du NEPA.

S’il vous plaît commenter aujourd’hui et utilisez vos propres mots. Le BLM compte les lettres peu importe le nombre de lettres soumises sous la forme d’un seul commentaire. Dites au BLM que vous souhaitez utiliser la variante A, la variante sans action, et que vous êtes opposé à la stérilisation des juments sauvages. Que le plus grand nombre possible de ces juments soient renvoyées à la HMA de Warm Springs. Si la jument qui a des jumeaux n’est pas relâchée, elle sera envoyée au sanctuaire de Skydog.

Les juments détenues au Burns Corrals comptent sur vous, tous nos chevaux sauvages, qui sont de plus en plus menacés d’être exterminés de nos terres publiques.

Veuillez envoyer vos commentaires au BLM avant la fin de la journée du 12 juin. S’ils sont envoyés par la poste, ils doivent être envoyés avant le 12 juin :

Bureau du district de BLM Burns

28910 Hwy 20, Hines, OR 97738

Voici l’adresse email: blm_or_bu_spaystudy @ blm .gov

Voici un lien vers l’évaluation environnementale du BLM:

https://eplanning.blm.gov/epl-front-office/eplanning/planAndProjectSite.do?methodName=dispatchToPatternPage¤tPageId=184356

Laisser un commentaire