Le COVID c’est quoi au juste, une affaire juteuse pour les compagnies d’assurance ?

0
2568
Image parPascal Wiemers de Pixabay

Titre original de l’article :

Soylent Green is people : COVID-19 is old people

Traduction pour cogiito.com : PAJ

(To read about Jon’s mega-collection, The Matrix Revealed, click here.)

Le Soleil Vert, c’est des gens ;  le COVID-19, c’est des personnes âgées

Dans le film Soleil Vert de 1973, un détective de la police new-yorkaise découvre que la population de la ville, surpeuplée et pauvre, qui vit de la nourriture transformée et distribuée par le gouvernement, et appelée Soleil est constitué de cadavres. La population mange désormais des humains morts sans le savoir. Voilà de quoi est fait le Soleil Vert.

Comme je l’ai indiqué dans mon article d’il y a deux jours, les rapports de presse publics, révèlent que la « surmortalité » de 2020 est en grande partie due au fait que les personnes âgées meurent dans les maisons de retraite.

Cela n’a rien à voir avec un virus.

Il s’agit de patients qui sont déjà sur une longue pente descendante en matière de santé —

puis frappés par la terreur d’un diagnostic COVID-19 arbitraire et faux, et ensuite isolés et coupés de leur famille et de leurs amis —

dans des établissements où la négligence et l’indifférence flagrantes sont trop souvent la « norme de soins ».

La mort en est la conséquence directe de ce diagnostic farfelu.

Les responsables de l’information sur la pandémie fabiquent le plus gros mensonge de l’histoire de la science. Ils racontent que « le virus » a un impact plus important sur les personnes âgées. Non, c’est l’histoire d’un virus qui a un impact.

La terreur a un impact mortel.

L’isolement a un impact mortel.

Dans une mesure étonnante, le COVID-19 est une catastrophe pour les maisons de retraite.

Meurtre de masse par cruauté

Mémo aux enquêteurs financiers : Calculez combien d’argent le gouvernement et les assureurs privés économisent grâce au COVID,

car ils ne doivent pas continuer à payer les soins de longue durée de toutes les personnes âgées qui meurent prématurément dans les maisons de retraite.

La somme d’argent économisée sera stupéfiante.

Le Dr Tony Fauci est parfaitement informé de l’arnaque.

Il sait que le COVID-19, c’est des personnes âgées. Mais il est occupé à donner des conseils à la NFL et à la Major League Baseball sur la façon de jouer leurs saisons, alors que des gens meurent de la peur qu’il promeut.

Fauci n’a pas la moindre honte de ce qu’il a fait. C’est un porte-parole de Bill Gates et de David Rockefeller.

Le mal imprègne et enveloppe toute l’opération COVID. Les personnes âgées des maisons de retraite sont la cible principale.

La tactique consiste à les faire mourir plus tôt, afin de gonfler les faux chiffres de mortalité du COVID.

Sans ces faux chiffres, toute la « pandémie » serait exposée en une heure.

J’ai déclaré qu’il y avait deux événements clés dans la mise en échec de toute cette fiction vicieuse de COVID : le régime chinois qui a enfermé 50 millions de citoyens du jour au lendemain sans raison médicale valable, donnant le feu vert à l’Organisation mondiale de la santé et au CDC pour « suivre le nouveau modèle » ; et la projection informatique des décès financée par Bill Gates, élaborée par Neil Ferguson, qui a menti comme un arracheur de dents lorsqu’il a affirmé qu’un demi-million de personnes pouvaient mourir au Royaume-Uni et deux millions aux États-Unis — fournissant ainsi la « justification » finale de ces enfermements.

Mais l’événement clé a été et reste l’attaque soutenue contre les personnes âgées dans les maisons de retraite.

Tuez ces personnes par la terreur et l’isolement, et vous faites grimper le nombre de morts.

Voici les articles de presse en libre accès que j’ai inclus dans mon article d’il y a deux jours. Il y a un rapport supplémentaire à la fin.

Au 22 mai, Forbes rapporte que :

  •  « … dans les 43 États qui rapportent actuellement de tels chiffres, un pourcentage étonnant de 42 % de tous les décès COVID-19 ont eu lieu dans des maisons de retraite et des centres de vie assistée. »

Washington Post, 18 mai :

  • « L’Organisation mondiale de la santé a déclaré que la moitié des décès européens par COVID-19 ont eu lieu dans de tels établissements. »

Titre du même article du Post :

  • « La crise des maisons de retraite au Canada : 81 % des décès dus au coronavirus [dans le pays] se produisent dans des établissements de soins de longue durée. »

The Guardian, 16 mai :

  • « Environ 90 % des 3 700 personnes qui sont mortes du coronavirus en Suède avaient plus de 70 ans, et la moitié vivaient dans des maisons de soins, selon une étude du Conseil national suédois de la santé et du bien-être à la fin du mois d’avril ».
  • « L’Espagne : Le pays a été choqué fin mars lorsque le ministre de la Défense a révélé que des soldats enrôlés pour désinfecter les maisons de retraite avaient trouvé des personnes âgées abandonnées et mortes dans leur lit. »  « … les gouvernements régionaux de Madrid et de Catalogne ont publié leurs propres chiffres sur les personnes qui sont mortes dans des maisons de soins à cause du virus, ou alors qu’elles présentaient des symptômes compatibles avec celui-ci ». [Alias, diagnostic absurde du globe oculaire]
  • « À Madrid, le total des décès de Covid, ou suspecté de Covid, depuis le 8 mars s’élève à 5 886 jeudi. En Catalogne, il était de 3 375. À eux deux, les décès dans les maisons de soins représentent plus d’un tiers de tous les décès dus au coronavirus dans le pays« .

Et il y a eu beaucoup d’alertes précoces sur le sujet, si quelqu’un des agences de santé publique voulait bien y prêter attention.

The Guardian, 13 avril :

« Environ la moitié des décès dus au Covid-19 semblent se produire dans des maisons de soins dans certains pays européens… Des données instantanées provenant de diverses sources officielles montrent qu’en Italie, en Espagne, en France, en Irlande et en Belgique, entre 42 et 57 % des décès dus au virus se sont produits dans des maisons de soins, selon le rapport d’universitaires de la London School of Economics (LSE) ».

Ces chiffres concernant les maisons de retraite ne donnent qu’une image partielle. Considérez le NOMBRE ÉNORME de personnes âgées, déjà malades, qui se trouvent essentiellement dans la même situation à domicile — terrorisées par la propagande du COVID, enfermée, isolée, puis qui meurent — et aussi celles qui parviennent à se rendre à l’hôpital, où elles sont mises sous respirateur, lourdement sédatées et tuées.

The Hill, sans date (fin avril 2020), faisant état de « données… recueillies à Northwell Health, le plus grand système hospitalier de l’État de New York. L’étude, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), examine 5 700 patients hospitalisés pour des infections à coronavirus dans la région de New York, avec des résultats finaux enregistrés pour 2 634 patients. L’âge moyen des patients était de 63 ans… Pour le groupe d’âge suivant, les patients âgés de 66 ans et plus, les patients recevant une ventilation mécanique ont enregistré un taux de mortalité de 97,2 % ».

Les COVID sont des personnes âgées poussées dans la mort.

Jon Rappoport

Laisser un commentaire