Le cresson tue les cellules cancéreuses et offre une puissante protection contre le cancer

1
3463

par : Jonathan Landsman | 19 octobre 2021

https://www.naturalhealth365.com/watercress-nutrition-cancer-cells-1427.html

Une multitude de preuves scientifiques et une multitude d’observations en situation réelle rendent difficile la contestation du rôle essentiel que joue la nutrition dans la santé globale, et plus précisément, la capacité du corps humain à arrêter la croissance des cellules cancéreuses. En fait, on estime qu’environ 30 à 40 % de tous les cancers sont directement liés à une mauvaise alimentation , selon un rapport du World Cancer Research Fund UK.

Par exemple, les légumes crucifères, comme le brocoli, le chou-fleur et le chou, sont appréciés pour leurs propriétés anticancéreuses. 

Alors que les légumes comme le brocoli, le chou-fleur et le chou sont couramment utilisés, c’est le cresson moins connu qui présente certaines des qualités les plus bénéfiques pour prévenir et ralentir la croissance du cancer.

Un message important pour les patients atteints de cancer qui cherchent à arrêter la croissance des cellules cancéreuses

La clé des propriétés anticancéreuses de la nutrition du cresson découle probablement de la capacité du légume à augmenter les niveaux d’antioxydants dans le sang. Le cresson est connu pour être une source exceptionnelle de vitamines A et C, des antioxydants connus. C’est également une excellente source de vitamine K, essentielle à la santé des os .

De plus, le cresson est bourré de zéaxanthine et de lutéine. 

Ces nutriments caroténoïdes sont reconnus pour leurs capacités à protéger la santé cardiovasculaire et à préserver la vision. Les antioxydants sont largement connus pour protéger l’ADN du type de dommages associés au développement des cellules cancéreuses.

En fait, il existe une école de recherche en plein essor qui établit un lien entre le cresson et une incidence moindre des cancers du côlon, du sein et de la prostate, ainsi que des preuves que le cresson peut ralentir la croissance de certaines cellules cancéreuses.

La science révèle les incroyables bienfaits anticancéreux du cresson

Plus précisément, le cresson, ainsi que d’autres légumes crucifères, contiennent ce qu’on appelle des glucosinolates. Ce sont des composés phytochimiques qui, lorsqu’ils sont hydrolysés, produisent des isothiocyanates. Les scientifiques étudient depuis longtemps les isothiocyanates en raison de leurs propriétés anticancéreuses reconnues. 

La recherche a montré que l’ingestion de ces composés peut contrer la progression des cancers du sein, colorectal, de la tête, du poumon, du cou et de la prostate, offrant un aperçu des raisons pour lesquelles le cresson est si bon pour le corps.

Mais la valeur nutritionnelle du cresson ne s’arrête pas là. Ce légume est également connu pour être une riche source alimentaire de capucine. La capucine est le précurseur de l’isothiocyanate de phénéthyle (PEITC), qui ralentit ou arrête les enzymes de phase I présentes dans le foie.

Pourquoi devriez-vous vous soucier d’un trop grand nombre d’enzymes de phase 1 ? 

Ces enzymes sont connues pour activer de nombreux agents cancérigènes, qui déclenchent la croissance des cellules cancéreuses. Mais la nasturtine, le composé salvateur présent dans le cresson, induit les enzymes de phase II du foie, qui sont associées à une excrétion accrue des agents cancérigènes. 

En termes simples, commencez à manger du cresson.

Preuve scientifique que le cresson prévient les dommages à l’ADN et inhibe la croissance des cellules cancéreuses

Des chercheurs de l’Université d’Ulster ont publié ce que beaucoup considèrent comme le travail le plus convaincant à ce jour concernant le cresson et sa capacité à ralentir la progression de biomarqueurs spécifiques connus pour être associés au risque de cancer. Dans l’étude, 60 hommes et femmes – dont la moitié étaient des fumeurs – ont reçu quotidiennement trois onces de cresson cru dans le cadre d’un régime alimentaire normal, pendant huit semaines. Les chercheurs ont ensuite examiné les effets de l’ADN sur les lymphocytes et la lutéine plasmatique, le rétinol, l’alpha-tocophérol et le bêta-carotène.

Dans l’ ensemble, il y a eu une diminution de 17 % des dommages à l’ADN de base. 

Pendant ce temps, les niveaux sanguins d’antioxydants ont augmenté, les niveaux de bêta-carotène ont augmenté de 33% et les niveaux de lutéine ont grimpé de 100%. Fait intéressant, les fumeurs ont tiré encore plus profit des aspects protecteurs de l’ADN du cresson que les non-fumeurs.

Il existe également d’importantes recherches montrant qu’un extrait de cresson et de brocoli peut être efficace pour supprimer une enzyme connue pour ouvrir la voie à la propagation du cancer du sein à d’autres tissus.

De plus, la recherche a démontré que les isothiocyanates contenus dans le cresson peuvent agir pour supprimer la production de composés pro-inflammatoires, comme les prostaglandines. Ces composés sont par ailleurs associés à un certain nombre d’événements pathologiques, y compris la présence d’un cancer. Les scientifiques émettent l’hypothèse que la suppression de ces composés inflammatoires pourrait être un autre moyen par lequel le cresson et d’autres légumes crucifères réduisent le risque de croissance du cancer.

La meilleure façon de mettre le cresson dans l’alimentation

Savourer du cresson régulièrement est facile. Coupez simplement la tige, rincez les légumes verts restants à l’eau froide, puis laissez sécher sur une serviette en papier. Le cresson peut être utilisé immédiatement comme vert ou stocké dans un récipient fermé et réfrigéré jusqu’à trois ou quatre jours.

Utilisez le cresson comme vous le feriez avec de la laitue ou d’autres légumes verts dans des sandwichs, des salades et d’autres recettes. Le cresson peut même être consommé légèrement cuit à la vapeur ou mis en soupe. 

Gardez à l’esprit, cependant, que le cresson non cuit (cru) est susceptible d’avoir les plus grandes qualités de lutte contre le cancer.

Les sources de cet article incluent :

Lifeextension.com
NIH.gov

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire