Le Dr Bryan Ardis déclare à Stew Peters : Le COVID-19 n’est pas un virus respiratoire, c’est un empoisonnement au VENIN DE SERPENT

3
3595

Tuesday, April 19, 2022 by: Kevin Hughes

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/610857.html

Le dénonciateur controversé, le Dr Bryan Ardis, a déclaré au journaliste Stew Peters que le coronavirus de Wuhan (COVID-19) n’est pas un virus respiratoire mais plutôt un empoisonnement au venin de serpent.

“Je suis convaincu que le COVID-19 n’est pas un virus respiratoire d’aucune sorte. Il s’agit en fait d’un empoisonnement par venin. Et ils utilisent je crois des peptides et des protéines synthétisés à partir de venins de serpents. Et ils ciblent certaines personnes. Ce qui est étonnant avec ces 19 toxines présentes dans le venin de cobra, c’est qu’elles sont spécifiquement séquencées pour cibler des organes spécifiques, comme le pancréas d’un diabétique, le cœur d’un patient atteint d’une maladie cardiaque, le foie d’un patient atteint d’hépatite”, a déclaré M. Ardis a déclaré dans l’épisode du 11 avril de “The Stew Peters Show”. Dr. Bryan Ardis releases huge allegations: The covid-19 virus, vaccines and some treatments are all derived from SNAKE VENOM.)

Ardis a déclaré que le venin de serpent est la plus originale de toutes les armes biologiques – et la plus évidente de toutes les armes biologiques. Il a souligné que les gens savent à quel point les serpents sont venimeux et que le plus grand symbole du mal dans toute la chrétienté et le christianisme est le serpent.

– “Pouvez-vous imaginer quelque chose de plus maléfique que d’empoisonner le monde entier avec du venin de serpent ?

Puis d’injecter du venin de serpent dans vos veines et d’utiliser ensuite la technologie des ARNm qu’ils isolent du venin de serpent depuis des années et dont ils savent qu’ils sont exceptionnellement stables, plus stables que tout autre ARNm qu’ils ont isolé d’autres organismes naturels depuis des décennies”,

a déclaré M. Ardis.

Big Pharma prend l’ARNm du venin de cobra et de krait et l’enveloppe dans un hydrogel de nanoparticules.

L’animateur de “The Dr. Ardis Show” sur Brighteon.TV  a déclaré que des entreprises pharmaceutiques ont pris l’ARNm du venin de cobra et de krait et l’ont enveloppé dans un hydrogel de nanoparticules.

disponible sur la boutique de cogiito.com en échange d’un don

Ardis a raconté que l’idée que COVID-19 soit un empoisonnement au venin lui est venue après qu’un médecin qu’il admirait lui ait envoyé un message texte dans lequel il racontait avoir été mordu par un serpent à sonnette et s’être rendu à l’hôpital pour recevoir un anti-venin. Le PDG d’ArdisLabs a déclaré qu’il avait fait des recherches sur les antivenins et découvert qu’il s’agissait d’anticorps monoclonaux ou polyclonaux.

Il est intéressant de noter que les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), les Instituts nationaux de la santé (NIH) et la Food and Drug Administration (FDA) ne recommandent pas les anticorps monoclonaux pour le COVID-19 et font même une mauvaise publicité aux anticorps monoclonaux.

“Et puis le 21 janvier de cette année, ils ont totalement supprimé les anticorps monoclonaux.

Ils ne veulent pas que vous touchiez aux anticorps monoclonaux.

Ils ne voulaient pas non plus que vous touchiez à l’hydroxychloroquine dès le début.

Ils ne veulent pas non plus que vous touchiez à l’ivermectine.

Ils ne veulent pas non plus que vous touchiez à la NAC ou à l’acétylcystéine.

Donc, les choses qu’ils vous disent d’éviter, nous savons qu’ils vous disent de les éviter parce qu’elles fonctionnent”, a déclaré Ardis.

M. Ardis a également affirmé que le CDC, qui effectue des analyses de l’eau avec des sociétés contractantes, utilise les systèmes d’eau pour cibler des groupes démographiques spécifiques. Il a ajouté que les vaccins à ARNm peuvent cibler spécifiquement des organes comme la rate, le pancréas, le tissu cérébral, le tissu hépatique, le tissu pulmonaire et le tissu cardiaque.

Les patients atteints du COVID-19 ont la particularité de perdre le goût et l’odorat pendant des mois. M. Ardis a fait remarquer que cette situation est très similaire à celle des personnes qui ont perdu le goût et l’odorat pendant 18 mois après avoir aspiré le venin d’un cobra dans leur bouche, puis l’avoir recraché.

Suivez Vaccines.news pour en savoir plus sur les vaccins COVID-19.

More related stories:

Covid vaccines are like deadly snake VENOM and the CDC functions as the ultimate snake oil “salesman.”

Big Pharma uses snake venom to develop drugs and vaccines: here’s the proof.

The very enzyme that is associated with increased covid-19 mortality is blocked by an ANTI-VENOM compound.

Sources :

Brighteon.com

TheDrArdisShow.com

3 Commentaires

  1. Cette information soulève la question intéressante suivante : de quelle manière l’hydroxychloroquine ou l’ivermectine, qui sont des anti-parasitaires, peuvent être efficaces contre un ARNm de venins de serpents venimeux, venins qui sont des neurotoxines, hémotoxines ou myotoxines ? Bon à savoir pour devenir plus instruit sur ce sujet !

Laisser un commentaire