Le Dr Francis Boyle, confirme que le coronavirus est une «arme de guerre biologique offensive»

2
13963

Dans une interview explosive, l’auteur de la loi sur les armes biologiques, le Dr Francis Boyle, confirme que le coronavirus est une «arme de guerre biologique offensive»

Mardi 04 février 2020 par: Mike Adams
Traduction pour Cogiito.com : PAJ

Natural News ) Le Dr Francis Boyle est peut-être mieux connu pour être l’auteur de la loi sur les armes biologiques. Dans une interview explosive avec  Geopolitics et Empire [1], présentée ci-dessous, le Dr Boyle révèle que le coronavirus qui circule maintenant dans la nature, explosant sous forme de pandémie, et qu’il est en effet, une «arme de guerre biologique offensive».

Dans cette interview révélatrice, qui sera probablement bientôt interdite par YouTube, le Dr Boyle confirme clairement ce que Natural News rapporte depuis plus d’une semaine maintenant :

que le coronavirus est un système d’armes biologiques qui a échappé au laboratoire BSL-4 de Wuhan et brisé le confinement pour se répandre dans la population locale, et se pour se propager de façon incontrôlable.

Selon ses propres mots, dit-il :

– « le coronavirus dont nous parlons ici est une arme de guerre biologique offensive qui s’est échappée de ce Wuhan BSL-4 [laboratoire] ».

Cela confirme, en outre, la preuve que le coronavirus a été génétiquement modifié à l’aide de l’outil vectoriel pShuttle [2] qui est communément connu et utilisé par les chercheurs en virologie. 

Cela tient [3]également au fait que des chercheurs indépendants en génomique ont également confirmé que le coronavirus a été soumis à des insertions de gènes du SRAS [4] dans le cadre du programme d’armement.

Les preuves croissantes d’une origine de laboratoire sont désormais irréfutables,

mais l’OMS couvre le programme chinois d’armes biologiques 

et essaie de mentir au monde sur les origines du virus, affirmant à tort qu’il provient de permutations aléatoires dans la nature.

Voici plus de la transcription de l’interview avec le Dr Boyle, qui a été initialement publiée sur la chaîne Geopolitics & Empire sur YouTube [5].

Dr Francis Boyle:

« Il me semble que le Wuhan BSL-4 est la source du coronavirus, oui. Je suppose qu’ils recherchaient le SRAS, et ils l’ont militarisé davantage en lui donnant des propriétés de gain de fonction actives, ce qui signifie qu’il pourrait être plus meurtrier, et en effet le dernier rapport est maintenant de 15% de décès, ce qui est plus que le SRAS, et 83% de taux d’infection. 

Donc, un gain de fonction typique est qu’il se déplace dans l’air, il peut donc atteindre six pieds ou plus de quelqu’un qui émet un éternuement ou une toux. 

De même, il s’agit d’un laboratoire de recherche de l’OMS spécialement désigné, donc l’OMS y participe et ils savaient très bien ce qui se passait là-bas.

Oui, il a également été signalé que du matériel de coronavirus chinois avait volé au laboratoire canadien de Winnipeg ; Winnipeg est le principal centre de recherche au Canada pour développer et tester des armes de guerre biologique. C’est dans le sens de Fort Detrick aux États-Unis, et oui, j’ai trois diplômes de Harvard, cela ne me surprendrait pas si quelque chose était volé à Harvard pour retourner en Chine … en fin de compte, … et j’ai rédigé la législation nationale américaine de mise en œuvre de la convention sur les armes biologiques, qui a été approuvée à l’unanimité par les deux chambres du Congrès américain et signée par le président Bush, senior,

qu’il semble que le coronavirus dont nous parlons ici est une arme de guerre biologique offensive qui s’est échappée de cette Wuhan BSL -4 .

Je ne dis pas que cela a été fait délibérément, mais il y a eu des rapports antérieurs de problèmes avec ce laboratoire et des choses qui s’en échappent, et je crains que c’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui. 

La vidéo complète est actuellement publiée sur YouTube, mais est susceptible d’être interdite :

La chaîne « newsclips » a publié la vidéo sur Brighteon au cas où YouTube l’interdirait. Cette diffusion est trop importante pour être censurée. Nous espérons que les journalistes de Geopolitics & Empire – qui produisent un assortiment étonnant de podcasts et d’autres matériaux – comprennent pourquoi il est nécessaire de publier cette interview partout avant que les géants de la technologie puissent l’éteindre. 

Tout le mérite revient à Geopolitics & Empire, et nous espérons que vous visiterez leur site de podcast pour écouter leurs propres interviews fascinantes.

Geopolitics & Empire a également une chaîne sur Brighteon.com , mais jusqu’à présent, ils n’ont pas posté cette interview. S’ils le publient, nous mettrons à jour le lien suivant vers leur chaîne.

https://www.brighteon.com/0a618138-5881-4805-83a1-24cc35fad34c

Cyber-attaques massives contre Natural News, Zero Hedge, Great Game India et d’autres sites faisant état du coronavirus

« La position de Boyle est en contraste frappant avec le récit des médias traditionnels du virus provenant du marché des fruits de mer, qui est de plus en plus remis en question par de nombreux experts », rapporte GreatGameIndia.com, un site d’information indépendant qui a également fait l’objet de cyberattaques agressives après qu’il a commencé à publier des informations sur la pandémie de coronavirus (Natural News a également fait l’objet d’une cyberattaque extrêmement bien financée qui a perturbé nos opérations de publication pendant 2-3 jours.)

Comme le rapporte Great Game India:

  • Le récit des médias traditionnels maintient toujours que l’origine du coronavirus 2019 est le marché des fruits de mer de Wuhan. 
  • Après que GreatGameIndia a publié l’histoire sur Coronavirus Bioweapon –
  • non seulement notre base de données a été piraté et bricolé et nos rapports bloqués par Facebook sous prétexte qu’ils ne pouvaient pas trouver la page Facebook GreatGameIndia, mais le rapport lui-même a été violemment attaqué par le magazine Foreign Policy, PolitiFact (connu largement comme le bras de propagande de Facebook) et BuzzFeedNews.

Le plan de la Chine pour militariser les virus et éliminer les États-Unis d’Amérique

Le programme de développement d’armes biologiques contre les coronavirus faisait partie d’un effort reconnu depuis longtemps par la Chine pour militariser les virus et éliminer les États-Unis en les déployant sur le sol américain.

« Dans un discours secret prononcé devant des cadres de haut niveau du Parti communiste il y a près de deux décennies, le ministre chinois de la Défense, le général Chi Haotian, a expliqué un plan à long terme pour assurer une renaissance nationale chinoise », rapporte Great Game India :

« Nous ne sommes pas aussi stupides que de vouloir périr avec l’Amérique en utilisant des armes nucléaires », a déclaré le général. «Ce n’est qu’en utilisant des armes non destructrices qui peuvent tuer de nombreuses personnes que nous pourrons réserver l’Amérique pour nous-mêmes.» La réponse se trouve dans les armes biologiques. « Bien sûr, nous ne sommes pas restés inactifs, au cours des dernières années, nous avons saisi l’occasion de maîtriser des armes de ce type ».

« À long terme » a déclaré le général Chi, « les relations entre la Chine et les États-Unis sont une lutte pour la vie ou la mort ». Cette situation tragique doit être acceptée. Selon le général Chi, « nous ne devons pas oublier que l’histoire de notre civilisation nous a appris à plusieurs reprises qu’une seule montagne ne permet pas à deux tigres de vivre ensemble. »

Selon le général Chi, le problème de surpopulation et la dégradation de l’environnement de la Chine finiront par entraîner un effondrement social et une guerre civile. 

Le général Chi a estimé que «plus de 800 millions» de Chinois mourraient dans un tel effondrement Par conséquent, le Parti communiste chinois n’a pas d’autre alternative politique.

Soit les États-Unis sont «nettoyés» par des attaques biologiques, soit la Chine souffre d’une catastrophe nationale.

En d’autres termes, la Chine a construit une arme biologique pour détruire les États-Unis, et cette arme s’est lâchée dans leur propre arrière-cour. Maintenant, il semble que la Chine vient de se neutraliser avec cette même arme biologique, et le sort de la population, de la production industrielle et de la direction politique de la Chine semble très incertain.

Il est peut-être approprié que le coronavirus soit le vecteur par lequel la Chine se détruit avant que sa philosophie communiste, de tyrannie et de mort de masse n’infecte le monde entier.

Brighteon.com/41383164-4313-4e9d-a1bc-28108b7a1a08


[1] http://guadalajarageopolitics.com/

[2] https://cogiito.com/a-la-une/coronavirus-le-2019-ncov-serait-un-vaccin-experimental-cree-en-laboratoire/

[3] https://www.naturalnews.com/2020-02-02-coronavirus-bioweapon-chinese-vaccine-experiment-gone-wrong-pshuttle-sn-gene-sequence.html

[4] https://www.naturalnews.com/2020-02-02-coronavirus-bioweapon-chinese-vaccine-experiment-gone-wrong-pshuttle-sn-gene-sequence.html

[5] https://youtu.be/TsyujjitOFM

2 Commentaires

  1. Je rédige en étant un turc.
    Dans les infos Turcs ils disaient qu’il survenait plûs tot d’une arme de guerre biologique et non d’un animal!
    Ils ont trouvé un moyen de faire croire aux gens que cela venait d’un animal.
    J’ai dis ce que j’avais à dire, j’ai vu sur Facebook cet article.

Laisser un commentaire