Le Dr Walensky admet que le CDC a diffusé une FAUSSE INFORMATION sur la sécurité des vaccins COVID

1
1979

Le Vendredi 16 septembre 2022 par : Ramon Tomey

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/657108.html

Le Dr Rochelle Walensky, directrice des Centers for Disease Control and Prevention (CDC), a admis que son agence a diffusé des informations erronées sur la sécurité des vaccins contre le coronavirus Wuhan (COVID-19).

https://newspunch.com/cdc-director-confesses-agency-spread-misinformation-on-coviid-19-jab-safety/

Dans une lettre du 2 septembre adressée au sénateur Ron Johnson (R-WI), la directrice des CDC a admis que l’agence n’avait pas du tout analysé certains types de rapports d’événements indésirables en 2021. Cela contredit les remarques antérieures de l’agence de santé publique selon lesquelles elle avait examiné ces rapports à la loupe dès le mois de février de cette année-là.

“Le CDC a effectué une analyse PRR [proportional reporting ratio] entre le 25 mars 2022 et le 31 juillet 2022”,

a-t-elle écrit.

“Le CDC a aussi récemment répondu à une déclaration antérieure faite au journal Epoch Times pour préciser que les analyses PRR n’ont pas été effectuées entre le 26 février 2021 et]le 30 septembre 2021.”

Cependant, une lettre antérieure du 16 juin du directeur de la loi sur la liberté de l’information (FOIA) des CDC, Roger Andoh, indiquait que l’agence n’effectuait pas d’analyse du PRR.

“Le personnel du programme au sein du Bureau de la vaccination et de la sécurité m’informe qu’aucun PRR n’a été effectué par le CDC”,

a-t-il répondu à Divyanshi Dwivedi, consultante juridique pour Children’s Health Defense (CDC).

“De plus, l’exploration des données ne relève pas de la compétence de l’agence”.

Un mois après l’envoi de la lettre d’Andoh, un responsable du CDC, le Dr John Su, a déclaré à Epoch Times que l’agence avait commencé à effectuer des analyses de PRR en février 2021 et qu’elle “continue à faire de même.” Su dirige l’équipe de sécurité des vaccins des CDC, chargée du système de notification des événements indésirables liés aux vaccins (VAERS).

disponible sur la boutique de cogiito.com en échange d’un don

Cette incohérence a conduit Epoch Times à contacter le CDC pour savoir si Andoh ou Su disait la vérité. Un porte-parole de l’agence de santé publique a répondu dans un e-mail : “A aucun moment, un employé du CDC n’a intentionnellement fourni de fausses informations.”

https://citizens.news/646906.html

Si les CDC ont précédemment corrigé cette fausse déclaration, ils n’ont pas précisé si leurs équipes avaient déjà analysé les rapports du Vaccine Adverse Events Reporting System (VAERS). Le processus a commencé en mai 2021 et se poursuit encore à ce jour, mais le CDC n’a toujours pas publié de résultat.

https://cdc.news/2022-09-06-walensky-denies-responsibility-failed-schools-covid-mandates.html

https://cdc.news/2022-09-06-walensky-denies-responsibility-failed-schools-covid-mandates.html

Encore des mensonges du CDC

En janvier 2021, le CDC a promis qu’il effectuerait un type spécifique d’analyse d’exploration de données sur les rapports VAERS, appelé Proportional Reporting Ratio (PRR). Cependant, lorsque l’organisation à but non lucratif Children’s Health Defense a demandé les résultats, le CDC a déclaré que l’exploration de données n’était “pas du ressort de l’agence”.

Le Dr John Su, qui dirige l’équipe VAERS du CDC, a déclaré dans un courriel que le CDC a commencé à effectuer des PRR en février 2021 et continue de le faire.

Le CDC a depuis déclaré que la réponse originale et celle de Su étaient fausses. Il n’a commencé à effectuer des examens de dépistage avant le 25 mars et a mis fin au programme le 31 juillet.

La porte-parole a déclaré que le CDC avait été “mal interprété”, expliquant que l’agence pensait que “l’exploration de données” ne faisait référence qu’à l’exploration de données empiriques bayésiennes (EB), qui est un type d’analyse différent mené par la Food and Drug Administration en ce qui concerne les données VAERS.

C’est également un mensonge.

“L’idée que le CDC n’a pas réalisé que nous posions des questions sur les PRR mais seulement sur l’exploration de données en général n’est tout simplement pas crédible, puisque notre demande de FOIA mentionnait spécifiquement les PRR et que leur réponse mentionnait également qu’ils ne faisaient pas de PRR. Ils n’ont pas dit ‘exploration de données en général'”, a déclaré Josh Guetzkow, maître de conférences à l’Université hébraïque de Jérusalem, qui travaille avec Children’s Health Defense. (Related : Les CDC sont poursuivis pour avoir caché les données sur la sécurité du vaccin COVID https://citizens.news/583065.html).

“Il n’y a pas non plus de raison crédible pour laquelle ils ont attendu le 25 mars 2022 pour calculer les PRR, à moins que ce ne soit en réponse à notre FOIA initiale déposée en décembre 2021, qui a été rejetée le 25 mars 2022 – peu de temps après qu’ils disent avoir commencé leurs calculs”, a-t-il expliqué.

“Cela signifie que le CDC n’analysait pas le VAERS pour détecter les signaux d’alerte précoce de sécurité pendant bien plus d’un an après le début de la campagne de vaccination – ce qui compte quand même comme un échec important.”

Le CDC n’a pas non plus publié les résultats des RRP, affirmant qu’ils sont généralement conformes à l’exploration des données du VAERS. “Étant donné qu’il s’agit d’une technique d’exploration de données plus robuste, le CDC continuera à s’appuyer sur l’exploration de données EB pour le moment”, a déclaré la porte-parole du CDC.

Visitez Corruption.news pour plus d’informations sur les faux récits sur les vaccins COVID et COVID-19.

Regardez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur les mensonges des gouvernants sur la pandémie  lies the government has told related to the pandemic.

This video is from the No Sugar Added channel on Brighteon.com.

Des articles en relation :

CDC hides COVID data from the public in order to whitewash dishonest COVID narrative

CDC changes definitions of “vaccine” and “vaccination” to cover up lie about vaccines being 100% effective.

CDC pushing covid “scariants” propaganda to keep America enslaved with FEAR.

CDC is HIDING data showing that covid vaccines are failing miserably in dealing with the Delta variant.

Not convinced that covid “vaccines” cause myocarditis? See the CDC corruption details for yourself in this new JAMA paper.

Sources :

100PercentFedUp.com

TheEpochTimes.com

DocumentCloud.org

Brighteon.com

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,

    Pourquoi mentir ?

    Pour valoriser son image en s’attribuant des mérites que l’on ne possède pas.
    Pour persuader son vis à vis afin d’en tirer un avantage ou le faire tomber dans un piège.
    Pour éviter un conflit, endormir un adversaire potentiel, l’entraîner sur le mauvais chemin.
    Pour cacher ou justifier un manquement impardonnable.

    Il faut constater que la plupart des “élites”, des organisations officielles, des médias “grand public”, des institutionnels étatiques, des gouvernements des pays “démocratiques” ou pas ont depuis toujours érigé le mensonge en tant que doctrine ordinaire pour la gestion des populations.

    En temps de guerre, ça s’appelle la propagande. macron, insignifiant petit chef de guerre auto-proclamé en use, en abuse, s’en délecte jusqu’à la jouissance indécente devant les auditoires clairsemés et effarés.

    Cela devient une maladie mentale pathologique lorsque les menteurs s’obstinent dans leurs délires sans s’apercevoir que leur crédibilité plonge de plus en plus dans les abîmes infernales. Un tel trouble mental, un tel égarement de l’esprit sont en fait de la folie pure.

    Menteur un jour, menteur toujours ?

    Cordialités à la communauté résistante.

Laisser un commentaire