Le Japon libère des milliers de passagers de navires de croisière potentiellement infectés par le NCOV-19 dans les rues de Tokyo dès AUJOURD’HUI…

0
1915

Natural News, mercredi 19 février 2020, par : Mike Adams

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://www.naturalnews.com/2020-02-19-japan-releasing-cross-infected-cruise-ship-passengers-tokyo.html

(Natural News) C’est une véritable mission de suicide qui se déroule actuellement au Japon. Il y a quelques heures, le ministère de la Santé Japonais (qui devrait s’appeler le « ministère du suicide collectif ») a autorisé la libération de milliers de passagers d’un navire de croisière dans les rues de Tokyo, alors que des tests antérieurs ont révélé que jusqu’à 26 % des personnes testées sur le Diamond Princess sont infectées par le coronavirus.[1]

La justification de cette libération est que les passagers ont passé « 14 jours en quarantaine » à bord du navire de croisière Diamond Princess.

Cependant, comme nous l’avons souligné à plusieurs reprises, la « quarantaine » du Diamond Princess était une quarantaine sans en être une car, les passagers partageaient le même air et souffraient d’infections croisées du pathogène du coronavirus aéroporté.

Ce n’est pas une quarantaine si vous partagez de l’air avec d’autres personnes au milieu d’une épidémie de pathogènes aéroportés, mais apparemment, les responsables de la santé au Japon n’ont aucune idée de la façon dont les maladies infectieuses fonctionnent réellement.

Pas plus tard qu’hier, par exemple, 79 nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés parmi les passagers, alors que ces mêmes passagers étaient préparés pour le débarquement, rapporte Channel News Asia.[2]

  • « 79 autres cas de coronavirus ont été signalés à bord du navire de croisière Diamond Princess ravagé par l’infection, amarré au Japon — comme un expert a qualifié le manque de contrôle des maladies du navire de “complètement chaotique”, rapporte NYpost.com [3].

https://nypost.com/2020/02/19/diamond-princess-reports-79-more-coronavirus-cases-as-expert-slams-ships-completely-inadequate-quarantine

“Pendant ce temps, dans une vidéo cinglante téléchargée sur YouTube mardi, Kentaro Iwata, un expert en maladies infectieuses à l’Université de Kobe, qui a passé du temps à bord du Diamond Princess, a déclaré que les mesures de contrôle des infections du navire laissaient beaucoup à désirer. Le bateau de croisière était complètement inadéquat en termes de contrôle des infections” a déclaré Iwata. “Il n’y avait aucune distinction entre la zone verte, qui est exempte d’infection, et la zone rouge, qui est potentiellement contaminée par le virus.” “J’avais tellement peur d’attraper le COVID-19 parce qu’il n’y a aucun moyen de savoir où se trouve le virus”, a-t-il déclaré. “Aucune zone verte, aucune zone rouge, partout pourrait se trouver le virus.”

Il dit avoir également observé des membres d’équipage, certains portant un équipement de protection complet et d’autres non, errant sur le navire et contaminant potentiellement les différentes zones du navire.

Certains ont déjeuné avec leurs gants médicaux et utilisé leur téléphone tout en portant leur combinaison de protection”, se souvient-il.

Insensé. Mais c’est ce que nous obtenons des autorités sanitaires incompétentes du gouvernement, ce qui semble être un phénomène universel.

Un navire géant d’incubation flottant n’est pas une “quarantaine”

Les milliers de personnes libérées par le Japon transitent désormais par l’aéroport de Tokyo, embarquent sur des vols commerciaux et contaminent potentiellement des milliers d’autres personnes dans les aéroports et les villes du monde entier. Il est déjà trop tard pour les arrêter. Au moment où vous lisez ceci, des centaines de ces passagers sont probablement déjà dans les airs, volant vers des dizaines de grandes villes à travers le monde.

C’est presque comme si le Japon voulait que le virus se propage.

Chaque médecin sait qu’une “quarantaine” dans laquelle les participants sont autorisés à se contaminer mutuellement ne compte pas comme une quarantaine. Le navire de croisière Diamond Princess n’est pas une installation à risque biologique de niveau 4, et il n’a pas de chambres étanches à l’air avec une filtration de l’air inférieure au micron qui éliminerait les virus de l’air en circulation. Les navires de croisière sont, en fait, des navires d’incubation flottants géants où les agents pathogènes aéroportés se propagent facilement d’un passager à l’autre.

C’est pourquoi la moitié de toutes les infections non chinoises documentées à travers le monde ont eu lieu sur le bateau de croisière Diamond Princess.

Pourtant, nous vivons toujours dans un monde dominé par ce que j’appelle des “négationnistes pandémiques”. Écoutez ce podcast pour comprendre pourquoi je me sens de plus en plus comme Sarah Connor (Terminator) alors que j’observe le suicide auto-induit de la société via le coronavirus :

https://www.brighteon.com/2f60e6b6-70b6-4637-9a3d-b3fa507d4a96.

Dr Anthony Fauci : “Le processus de quarantaine a échoué… les gens étaient infectés sur ce navire.”

Si la “quarantaine” fonctionnait, il n’y aurait eu qu’une poignée d’infections sur ce navire. Au lieu de cela, il y en a maintenant plus de 600. Selon toute norme rationnelle, cela prouve que la quarantaine a échoué.

Si vous ne nous croyez pas, écoutez les paroles du Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses et du NIH. Lundi, il a déclaré [4]:

“Le processus de mise en quarantaine a échoué… Je voudrais enrober le tout et essayer d’être diplomate à ce sujet, mais il a échoué. Des gens étaient infectés sur ce navire. Quelque chose a mal tourné dans le processus de mise en quarantaine sur ce navire. Je ne sais pas ce que c’était, mais beaucoup de gens ont été infectés sur le Diamond Princess.”

Le Dr Fauci déclare l’évidence, qui est en soi une réalisation incroyable pour quiconque travaille au gouvernement. Oui, le Diamond Princess s’est transformé en un buffet de smorgasbord viral et n’était pas, étonnamment, un récipient de confinement de quarantaine biologique de niveau 4 efficace, même si divers responsables de la santé aimaient l’imaginer.

Encore une fois, nous pouvons répéter la vérité ici encore et encore, mais la vérité ne semble pas avoir d’importance une fois que les politiciens et la propagande sont impliqués. Le Japon a déclaré que tous les passagers étaient “exempts de symptômes”, ce qui ne veut rien dire lorsqu’il s’agit d’un agent pathogène qui se propage jusqu’à 24 jours au cours de sa période d’incubation sans symptômes. Ainsi, déclarer les gens “exempts de symptômes” est inutile et stupide.

Plus de 2000 passagers à décharger en 72 heures

Les 500 premiers passagers ont été libérés il y a quelques heures. Plus de 1 500 passagers supplémentaires seront libérés au cours des 72 heures suivantes, libres de se promener dans les rues de Tokyo et de voyager sur des vols commerciaux vers leur pays d’origine. Hier, le CDC a déclaré qu’aucun passager du Diamond Princess ne serait autorisé à retourner aux États-Unis avant le 4 mars, mais aucune autre restriction de ce type n’a été annoncée par d’autres pays.

Cela signifie que les passagers infectés de manière croisée qui sont actuellement dans la période d’incubation asymptomatique (au cours de laquelle ils ne présentent aucun symptôme) sont autorisés à prendre l’avion pour Londres, Toronto, Sydney, Mexico ou des centaines d’autres destinations à travers le monde.

Ce n’est rien de moins qu’une mission suicide mondiale qui est maintenant activée par le Japon.

Les conséquences de cette décision insensée pourraient finir par coûter des millions de vies dans le monde au cours des prochaines années.

https://www.brighteon.com/cc0d74a3-a10e-4f5c-aac7-79faf0e6b405

Des fonctionnaires incompétents du gouvernement en Floride, à Washington et à Hawaï prennent également le même genre de décisions négligentes

Le Japon n’est pas seul dans sa négligence criminelle concernant la gestion des infections à coronavirus, bien sûr. Pour une incompétence et des dissimulations encore plus accomplies, je vous donne l’État de Floride, où le Surgeon General de l’État a déclaré que le coronavirus n’était pas en suspension dans l’air [5], ce qui fait de lui le seul responsable de la santé au monde qui n’a pas encore appris comment l’agent pathogène se propage.

Il cache également le nombre de Floridiens qui ont été testés pour le virus, affirmant à tort qu’il ne peut pas divulguer des chiffres globaux, car cela “violerait la vie privée des patients”. Oui, il ment. Il n’y a pas de violation de la vie privée en énonçant des chiffres entiers simples comme “Oui, nous avons testé 200 personnes”.

À Hawaï, les responsables de la santé de l’État demandent aux personnes potentiellement infectées de continuer à marcher dans la société civile, en attendant que les symptômes se développent. Je dois protéger le tourisme, non ? En plus de cette réalisation étonnante, Hawaiian Airlines a récemment annoncé [6] avoir transporté un couple de personnes âgées qui a ensuite été confirmé positif pour le coronavirus. Ont-ils pris la peine de désinfecter l’avion ? Bien sûr que non. Pourquoi s’embêter, puisque des milliers de passagers supplémentaires ont déjà volé dans le même avion au cours des jours suivants.

Et à Seattle, le Washington State Dept. SantéLa stupidité a publié publiquement la preuve qu’ils refusent de tester plus de 700 personnes pour le coronavirus, même s’il s’agit de personnes à haut risque récemment rentrées de Chine ou qui sont entrées en contact étroit avec d’autres personnes infectées. C’est du pur génie : 

Vous pouvez atteindre un taux d’infection nul en refusant simplement de tester les personnes qui pourraient être infectées!

Hawaï, Seattle, Floride… devinez ce que ces trois endroits ont en commun ?

Ce sont des destinations touristiques avec de forts intérêts commerciaux à vocation touristique à protéger. En fait, le grand nombre de touristes visitant ces destinations est probablement la raison pour laquelle le coronavirus a commencé à se propager dans ces zones en premier lieu. Après tout, la plupart des infections non chinoises que nous avons vues dans le monde proviennent de destinations touristiques telles que les stations de ski et les bateaux de croisière.

À présent, débutons le chapitre de l’incompétence du gouvernement mondial et ses dissimulations criminelles que nous appelons désormais : “mission suicide mondiale” de stupidité et de mort massive. 

Il semble que ce soit là où nos gouvernements incompétents nous mènent tous.

Ce n’est certainement pas le moment idéal pour prendre des vacances à Hawaï :

https://www.brighteon.com/f2cc1f88-ca07-4cfb-bbee-5523bf637434

Suivez les mises à jour quotidiennes de la chaîne de rapport Health Ranger sur Brighteon.com .


[1] https://www.naturalnews.com/2020-02-16-cross-infected-patients-from-diamond-princess-cruise-ship-released-commercial-flights.html

[2] https://www.channelnewsasia.com/news/asia/covid19-coronavirus-diamond-princess-japan-79-test-positive-12450498

[3] https://nypost.com/2020/02/19/diamond-princess-reports-79-more-coronavirus-cases-as-expert-slams-ships-completely-inadequate-quarantine/

[4] https://www.zerohedge.com/health/us-breaks-diamond-princess-quarantine-flies-13-coronavirus-infected-americans-omaha-facility

[5] https://www.naturalnews.com/2020-02-18-florida-conceals-number-of-people-tested-for-coronavirus-then-lies.html

[6] https://www.naturalnews.com/2020-02-17-coronavirus-updates-infected-passengers-flew-delta-and-hawaiian-airlines.html

Laisser un commentaire