Le laboratoire Gilead fixe le prix du traitement du coronavirus par le remdesivir

2
1774

Il semble que les conseillers santé du président Macron seraient rémunérés par ce laboratoire.

Selon une lettre ouverte du PDG Daniel O’Day, Gilead facturera aux hôpitaux américains 3 120 $ pour le traitement le plus court de son remdesivir, un médicament contre les coronavirus, destiné aux patients typiques.

On comprend la terrible opposition à la chloroquine qui coute quelques centimes d’euros.

Pourquoi c’est important : il s’agit du premier médicament antiviral démontré pour traiter efficacement le coronavirus dans un essai clinique majeur, et la décision de Gilead en matière de prix pourrait fixer la barre pour déterminer le prix des futurs traitements.

  • Ses bénéfices restent  plutôt limités , les patients prenant le médicament quittant l’hôpital en 11 jours contre 15 jours.
  • Cela n’a pas non plus entraîné une baisse statistiquement significative des décès.

En chiffres : Gilead facturera deux prix pour le médicament aux États-Unis

– un pour les patients avec une assurance privée

et un deuxième prix inférieur pour les agences de santé gouvernementales comme le Department of Veterans Affairs. Le prix inférieur ne sera pas étendu aux programmes gouvernementaux qui n’achètent pas directement des médicaments, comme Medicare

  • Le prix officiel sera de 390 $ par dose, soit 2 340 $ par patient pour le traitement le plus court de cinq jours et 4 290 $ pour un traitement plus long de 10 jours.
  • Les acheteurs non gouvernementaux paieront environ 520 $ par dose – environ un tiers de plus que le prix du gouvernement – pour les patients bénéficiant d’une assurance privée, ou environ 3 120 $ pour le traitement plus court et 5 720 $ pour le traitement plus long.
  • O’Day a déclaré au Wall Street Journal que 90% à 95% des patients suivent actuellement le traitement plus court de cinq jours.

Vue d’ensemble : Gilead ne facturera que deux prix distincts aux États-Unis. Elle facturera le prix gouvernemental dans d’autres pays développés avec des programmes d’assurance publique.

  • « Une partie de l’intention derrière notre décision était de supprimer la nécessité de négociations pays par pays sur les prix. Nous avons réduit le prix à un niveau abordable pour les pays développés ayant le pouvoir d’achat le plus bas », a déclaré O’Day.

À noter : des estimations d’experts de l’Institut de révision clinique et économique ont déclaré la semaine dernière que le coût du remdesivir ne devrait pas dépasser 2 800 $.

Aller plus loin:  Wall Street prévoit des ventes à succès pour le remdesivir médicament imposé par Gilead contre le coronavirus.

Note de l’éditeur : cette histoire a été corrigée pour refléter que le prix inférieur sera étendu aux agences gouvernementales, mais pas aux programmes comme Medicare qui n’achètent pas directement des médicaments

2 Commentaires

  1. J’y suis…d’aller de farces en bouffonneries leur servirons???..je ne sais pas?..pour para-phraser Dr. Raoult et aujourd’hui m’en fout un peu…ces tortionnaires qui veulent  » notre bien « .. nous informes et nous gouvernent….c’en n’est,est presque amusant..de les voir les culottes aux genoux..nous crier des instructions..grâce à vous , nous en savons plus qu’eux…HA!!! HA!! HA!!…Denis…

  2. Pour moi le mieux serait de remercier le laboratoire Gilead avec un belle boite de chocolat empoisonnée.Finalement c’est à l’image de leurs produits ( on ne peut pas dire que le Remdesivir soit bon pour la santé!°)Nous vivons une époque Formi…….diable.

Laisser un commentaire