Le port du masque a laissé une génération d’enfants en bas âge avec des difficultés d’élocution et de socialisation

1
2052

Par Paul Joseph Watson
Summit News

Selon un rapport officiel, les mesures de confinement, y compris le port de masques par les adultes, ont laissé une génération de bébés et d’enfants en bas âge avec des difficultés d’élocution et de socialisation.

Les inspecteurs travaillant pour l’Ofsted ont constaté que le fait que les nourrissons soient entourés d’adultes portant des masques pendant de longues périodes au cours des deux dernières années a nui à leurs capacités d’apprentissage.

Ceux qui atteignent l’âge de deux ans “auront été entourés d’adultes portant des masques pendant toute leur vie et n’auront donc pas pu voir les mouvements des lèvres ou les formes de la bouche aussi régulièrement”, selon le rapport.

“Certains prestataires ont signalé que des retards dans le développement de la parole et du langage des enfants les empêchaient d’avoir des relations sociales avec d’autres enfants aussi facilement qu’ils l’auraient souhaité auparavant”, ajoute le rapport.

En raison de ces restrictions, les tout-petits ont également du mal à se mouvoir, à utiliser les toilettes de manière autonome et à se faire des amis.

Des retards dans l’apprentissage ont également fait régresser certains enfants au point qu’ils avaient besoin d’aide pour des tâches de base comme mettre leur manteau ou se moucher.

“Je suis particulièrement préoccupée par le développement des jeunes enfants qui, s’il n’est pas pris en compte, pourrait potentiellement causer des problèmes aux écoles primaires à terme”, a déclaré l’inspecteur en chef Amanda Spielman.

Nous avons précédemment mis en lumière une autre étude réalisée en Allemagne, selon laquelle les capacités de lecture des enfants se sont effondrées par rapport à la période précédant l’épidémie, en raison des politiques de verrouillage qui ont entraîné la fermeture des écoles.

L’orthophoniste Jaclyn Theek a déclaré que le port du masque pendant la pandémie a entraîné une augmentation de 364 % des demandes de consultation de bébés et de jeunes enfants.

“Ils ne tentent pas de parler et ne communiquent pas du tout avec leur famille”, a-t-elle déclaré, ajoutant que les symptômes de l’autisme sont également en forte hausse.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire