TerraForming.News, le 19 octobre 2019, par Mike Adams

Traduction pour cogiito.com : PAJ

https://terraforming.news/2019-09-19-scopex-scheme-polluting-the-entire-planet-video.html

Après les vaccins, dont la nécessité est sévèrement discutée aujourd’hui et à raison, la Fondation Bill & Melinda Gates, les premiers organisateurs et pourvoyeurs de vaccins dans le monde à travers les prises de contrôle dans des sociétés parentes et autres satellites officiels et moins officiels, s’arrangeant pour rendre la vaccination obligatoire, Bill Gates investi désormais dans un nouveau projet tout aussi criminel que le précédent.

Cet homme qui perd complètement la tête a les moyens financiers de se lancer dans des projets aussi dangereux que néfastes pour l’humanité. L’homme qui vit hyper protégé dans sa tour d’ivoire ne voit justement plus rien, et il devient l’homme le plus dangereux de la planète pour la planète.

Celui qui se fait passer pour un bienfaiteur de l’humanité prouve à nouveau qu’il est le plus grand malfaiteur du XXIe siècle.

Si vous souhaitez connaitre la vérité, lisez cet article qui vous mettra, je le suppose, très en colère, comme il m’a profondément contrarié.

Nous vivons une époque formi…diable !

cogiito.com

LE PROJET SCoPeX

Avez-vous entendu parler du projet SCoPEx, une folle expérience scientifique financée par Bill Gates et gérée par des scientifiques de Harvard pour polluer la planète entière et bloquer les rayons du soleil ?

La justification d’un tel programme est de réduire le soi-disant « réchauffement de la planète », un canular scientifique conçu par des personnes comme Al Gore, qui détient des actions dans des entreprises de viande artificielle comme Beyond Meat. (Al Gore est actuellement le plus gros investisseur dans « Beyond Meat », « au-delà de la viande » une entreprise de fausse viande dont nous avons déjà signalé qu’elle vend des créations alimentaires « végétaliennes » à base de soja génétiquement modifié, de glutamate monosodique (MSG) et de divers autres ingrédients et produits chimiques néfastes pour la santé. Par coïncidence, Al Gore dit que manger de la viande aggravera le réchauffement climatique.)

Mais l’impact réel de SCoPEx sera le blocage de la photosynthèse des plantes et du phytoplancton, provoquant un effondrement des cultures vivrières, entraînant la famine mondiale, la famine et la mort massive des populations.

C’est le véritable objectif du programme, bien sûr. Il s’agit d’un système d’arme « d’extinction de masse » financé par les mondialistes pour anéantir l’humanité en éliminant les réseaux alimentaires qui soutiennent la vie humaine. Ce n’est rien de moins que la militarisation de l’atmosphère pour commettre un génocide à l’échelle planétaire.

La résistance aux vaccins a obligé les mondialistes à passer au crible les « vecteurs de destruction massive »

Ce projet est en cours parce que les mondialistes ont rencontré une résistance excessive aux programmes de stérilisation à travers les vaccins

Les vaccins conçus pour fonctionner comme un système de destruction à mort afin d’éliminer les populations humaines par l’infertilité. (Les vaccins approuvés par l’ONU ont été maintes fois découverts comme des produits chimiques d’infertilité tels que le HCG.) Cependant, les vaccins nécessitent le consentement de la personne concernée et trop de personnes (du point de vue mondialiste) s’émeuvent et refusent de se faire injecter des vaccins fabriqués comme des armes.

Pour en revenir à Bill Gates et à l’Université de Harvard, ils se sont donc tournés vers leur vecteur « hard kill », qui n’exige aucun consentement.

Ils pollueront le ciel, baisseront le rayonnement du soleil et réduiront de ce fait, l’approvisionnement alimentaire mondial… et vous ne pouvez rien faire pour les arrêter.

Le programme n’a pas besoin d’être approuvé par le Congrès ou le président des États-Unis, car les avions de géoingénierie/chemtrails peuvent être lancés à partir de tout pays doté d’un aéroport. La pollution se répandra dans le monde entier, bloquant la lumière du soleil pour toutes les cultures vivrières sur tous les continents. 

Les panneaux solaires cesseront de fonctionner à plein rendement également

soulignant la folie du plan SCoPEx, car ils sont financés par les mêmes personnes qui exigent que nous investissions tous dans des panneaux solaires pour alimenter nos maisons et nos entreprises.

Cette pollution planifiée du ciel pourrait dévaster la vie sur Terre. Cela pourrait déclencher « … des évènements comme une famine massive, des inondations massives, une sécheresse qui toucheraient de très grandes populations », prévient Stephen Gardiner, auteur de A Perfect Moral Storm, dans une vidéo de CNBC qui vante désormais les avantages des chemtrails. (Regardez la vidéo sur ce lien YouTube, si vous le souhaitez.)

Nous menons cet effort pour avertir l’humanité que l’hystérie du « changement climatique » est mise à profit pour mener un « géogénocide » de l’humanité

Sur OblivionAgenda.com, je publie une série de conférences de 10 heures en plusieurs parties. Jusqu’à présent, trois parties ont été publiées. La troisième partie, qui vient d’être publiée aujourd’hui, révèle une discussion approfondie sur le projet SCoPEx et « l’injection d’aérosols stratosphériques » (SAI), qui sont tous deux des formes de chemtrails/géoingénierie. Tout cela fait partie de ce que j’appelle le « géogénocide », un effort planétaire visant à commettre un génocide contre la race humaine par le biais de la géoingénierie.

Regardez la conférence complète sur SCoPEX et SAI à ce lien sur OblivionAgenda.com.

https://www.brighteon.com/78b54ce5-bb15-4da4-b6c5-e59fba001331

Voici la vidéo complète, gracieusement offerte par Brighteon.com, l’alternative de la liberté de parole pour YouTube.

Voir les autres conférences vidéo à couper le souffle à OblivionAgenda.com. Publiez vos propres vidéos sur Brighteon.com, qui se trouvent à quelques semaines de la vague de puissantes nouvelles fonctionnalités telles que les abonnements aux chaînes et les likes de vidéos.


[1] https://www.vaccines.news/2018-02-13-vaccines-target-blacks-depopulation-science-paper-infertility-chemical-african-women.html