26 Commentaires

  1. Bonjour M. Jandrok, j’ai plusieurs de vos livres et vous suis avec délectation, et suite à votre annonce dans votre vidéo, oh oui je suis très intéressée par ces deux livres qui ont été enlevés du site X et que je n’ai pas.
    Dans l’attente de votre réponse, à très vite. Valérie

  2. une information importante pour ceux qui utilise le sérétide ( fluticasone ) pour traiter l’asthme. Mon médecin m’a supprimé le sérétide à cause du Covid 19 et l’a remplacé par la ventoline et le foradill moins efficace en ce qui me concerne hélas. Le ritonavir préconisé par le gouvernement peut provoquez certains problèmes de santé pour ceux qui utilisent des médicaments à base de fluticasone ( voir le lien ).

    https://www.em-consulte.com/rmr/article/227499

    BIG PHARMA impose une fois de plus le ritonavir en parallèle de l’Hydroxychloroquine ! SCANDALEUX.

    ils ne tiennent nullement compte des recommandations du Prof Raoult. Informez et toujours informez
    car ne comptez pas sur les merdias.

    • Votre médecin a raison de l’arrêter mis il n’aurait jamais du le prescrire. Votre asthme peut être traité par bien d’autres moyens, mais même si il les connait il n’a pas le droit de vous le dire car il risque de se faire retirer le droit de travailler par l’ordre des médecins, cette organisation occulte qui a toujours soutenu et soutient encore le big pharma et toute la misère derièrre. Si les médecins ne sont pas libérés IMMEDIATEMENT de l’emprise de cette mafia qui devra répondre prochainement de leurs actions (on s’en fout de leurs intentions déclarées) ils ne feront rien d’autre que ce qu’ils ont fait jusqu’à maintenant : prescrire des poisons car ils se sentent obligés. Peu d’entre eux résistent, à leurs risques et périls. Je l’ai fait et j’ai été attaqué de tout part par des « confreres ». Je n’ai aucune envie de recommencer seul.

      Quant a l’étude de Marseille signée par Raoult elle est peu concluante pour moi (je l’ai lu en intégralité) car parmi les malades traités par HCC il y a eu 15 % de deces et passages en rea chez des patients sans signes de gravité initialement. C’est tres loin de ce qu’il affirme dans sont interview sur france info ou il affirme : aucun des patients traités par HCC ne s’est aggravé.

  3. Bonjour à vous deux.

    On notera que le discours des autorités change maintenant pour justifier l’efficacité potentielle du vaccin à venir et convaincre les indécis ou les récalcitrants à se faire vacciner.

    Voici ce que dit La Presse canadienne en rapport avec le covid-19 et le vaccin :

    « Le virus SRAS-CoV-2 responsable de la maladie à coronavirus COVID-19 ne semble pas subir de mutations importantes quand il passe d’une personne à l’autre, ont confié des chercheurs au quotidien américain The Washington Post.°

    Il s’agit d’une bonne nouvelle sur deux fronts : cette stabilité apparente signifie que le virus est moins susceptible de devenir plus dangereux en sautant d’un hôte à l’autre, et le vaccin qui sera éventuellement développé devrait toujours être efficace quand il sera prêt.

    Il semblerait que le coronavirus soit doté d’un mécanisme qui limite les erreurs qui se produisent quand il se multiplie. Cela signifie qu’il ne change pas beaucoup au fil du temps et qu’il est resté très semblable partout où il s’est manifesté, explique le Post.

    On ne dispose pour le moment d’aucune raison de croire que des souches plus mortelles que d’autres aient fait surface.

    Un chercheur de l’Université John Hopkins, Peter Thielen, a indiqué au quotidien que les scientifiques étudient maintenant un millier d’échantillons du virus. Ils n’ont décelé qu’entre quatre et dix différences génétiques entre le virus qui circule aux États-Unis et celui qui a fait surface à Wuhan, en Chine.

    M. Thielen estime qu’il s’agit d’un nombre très modeste de mutations pour un virus qui a circulé parmi autant de personnes. »

    Et voilà, tout est dit ! Le plan se dévoile devant nos yeux. Au royaume des aveugles, le borgne est roi.

    Tourlou.

    • « Cela signifie qu’il ne change pas beaucoup au fil du temps »…Le  »pas beaucoup » est de trop …et signifie déjà qu’il a muté ! C’est d’ailleurs le propre d’un virus et il continuera à muter tant que la courbe exponentielle ne s’infléchira pas…

  4. La diminution de la population est un objectif déjà bien entamé par  »l’ami Bill Gates and co » depuis une bonne vingtaine d’années. Ce programme inscrit sur les Georgia Guidestones doit donc s’accélérer d’une manière ou d’une autre…et alors tout est bon : linky, 5G, virus, confinement, etc, etc…
    Ce virus qui nous attaque est en réalité  »le starting block » sur lequel s’appuie ce qui va suivre et qui sera, et de loin, bien pire que ce CoVid19…Je laisse le soin à chacun de faire fonctionner ses neurones et ses synapses…
    Quant à autoriser (enfin !) l’hydroxychloroquine en association avec un antibiotique tel que le préconise le Pr. Raoult : il n’en est pas question ! Il ne faut surtout pas lui donner raison sur toute la ligne ce serait un signe de faiblesse, allons donc ! On a donc eu l’idée de n’autoriser que partiellement le traitement : l’HOchloroquine avec un anti-viral de type de ceux prescrits contre le VIH…et pas seulement : sous l’égide de l’Armée qui seule autorise les Hôpitaux à prescrire mais pas les médecins généralistes…!!! Là encore nous avons à faire à une succession d’inepties que seule une  »logique assassine » peut définir…!!! A chacun de réfléchir et…intelligemment.

  5. encore une capsule très interessante. Merci. Une petite info intéressante et très significative : il y a quelques jours, hyper confiné, je fais la cuisine, ouvre la radio sur France Culture. Apres l ‘émission de philosophie, on annonce le sujet de la suivante : « Une épidémie qui infecte le monde, les anti-vaccins!!! » A charge, le tir de barrage… j’ai coupé court.

  6. Bonsoir Madame et Monsieur Jandrok,,

    Je ne sais pas si je suis au bon endroit pour poser cette question?!… : J’habite la Belgique et après avoir écouté attentivement votre dernière vidéo concernant le Professeur Raoult, je voulais savoir juste si je pouvais refuser la 5 G ou si on me l’imposera?!… A-t-on le choix?! Ou dois-je tout simplement couper internet ?!… Car je vis avec ma Mère qui a 88 ans et se porte très bien et je ne voudrais pour rien au monde Lui porter préjudice pour une simple histoire de web, sans doute ma question peut-elle vous paraître un peu naïve mais j’ai 63 ans et ne suis pas un expert en matière de pc et Co?!…

    Je vous souhaite, Madame et Monsieur, une excellente fin de soirée…AD

  7. Bonjour MONSIEUR Philippe JANDROK je suis prête à vous acheter le livre Pandora V
    Il faut soutenir les gens comme vous.
    Vous me donnerai la marche a suivre , je regarde touts vos vidéo avec mes enfants que du plaisir a vous écoutez Chez amazone c est pas possible de se procurer les idiots a bientot

  8. Bonjour M. Jandrok

    L’article ci-dessous a été écrit par le Dr Wolfgang Wodarg, pneumologue allemand. Je sais l’article est plutôt long et mérite sûrement d’être traduit, mais il est d’une importance capitale que le plus de personnes possibles, celles d’abord qui comprennent l’anglais, sachent immédiatement ce en quoi il en retourne avec cette pandémie. Peut-être accepteriez-vous de faire une synthèse de l’article si vous le jugez à propos lors d’une de vos prochaines capsules. Lien vers le site: https://www.wodarg.com/

    1.3.2020 Corona-Hype:
    Without PCR-Tests there would be no reason for special alarms.
    We are currently not measuring the incidence of coronavirus diseases, but the activity of the specialists searching for them.
     
    by Wolfgang Wodarg
    The corona hype is not based on any extraordinary public health danger. However, it causes considerable damage to our freedom and personal rights through frivolous and unjustified quarantine measures and restrictions. The images in the media are frightening and the traffic in China’s cities seems to be regulated by the clinical thermometer.
    Evidence based epidemiological assessment is drowning in the mainstream of fear mongers in labs, media and ministries.

    The carnival in Venice was cancelled after an elderly dying hospital patient was tested positive. When a handful of people in Northern Italy also were tested positive, Austria immediately closed the Brenner Pass temporarily.
    Due to a suspected case of coronavirus, more than 1000 people were not allowed to leave their hotel in Tenerife. On the cruise ship Diamond Princess 3700 passengers could not disembark., Congresses and touristic events are cancelled, economies suffer and schools in Italy have an extra holyday.
    At the beginning of February, 126 people from Wuhan were brought to Germany by plane and remained there in quarantine two weeks in perfect health. Corona viruses were detected in two of the healthy individuals.
    We have experienced similar alarmist actions by virologists in the last two decades. WHO’s « swine flu pandemic » was in fact one of the mildest flu waves in history and it is not only migratory birds that are still waiting for « birds flu ». Many institutions that are now again alerting us to the need for caution have let us down and failed us on several occasions. Far too often, they are institutionally corrupted by secondary interests from business and/or politics.

    If we do not want to chase frivolous panic messages, but rather to responsibly assess the risk of a spreading infection, we must use solid epidemiological methodology. This includes looking at the « normal », the baseline, before you can speak of anything exceptional.
    Until now, hardly anyone has paid attention to corona viruses. For example, in the annual reports of the Robert-Koch-Institute (RKI) they are only marginally mentioned because there was SARS in China in 2002 and because since 2012 some transmissions from dromedaries to humans have been observed in Arabia (MERS). There is nothing about a regularly recurring presence of corona viruses in dogs, cats, pigs, mice, bats and in humans, even in Germany. 
    However, children’s hospitals are usually well aware, that a considerable proportion of the often severe viral pneumonia is also regularly caused or accompanied by corona viruses worldwide.
     
    In view of the well-known fact that in every « flu wave » 7-15% of acute respiratory illnesses (ARI) are coming along with coronaviruses, the case numbers that are now continuously added up are still completely within the normal range.
    About one per thousand infected are expected to die during flu seasons. By selective application of PCR-tests – for example, only in clinics and medical outpatient clinics – this rate can easily be pushed up to frightening levels, because those, who need help there are usually worse off than those, who are recovering at home. The role of such s selection bias seems to be neglected in China and elsewhere.

    Since the turn of the year, the focus of the public, of science and of health authorities has suddenly narrowed to some kind of blindness. Some doctors in Wuhan (12 million inhabitants) succeeded in attracting worldwide attention with initially less than 50 cases and some deaths in their clinic, in which they had identified corona viruses as the pathogen. 
    The colourful maps that are now being shown to us on paper or screens are impressive, but they usually have less to do with disease than with the activity of skilled virologists and crowds of sensationalist reporters.
    We are currently not measuring the incidence of coronavirus diseases, but the activity of the specialists searching for them.

    Wherever such the new tests are carried out – there about 9000 tests per week available in 38 laboratories throughout Europe on 13 February 2020 – there are at least single cases detected and every case becomes a self-sustaining media event. The fact alone that the discovery of a coronavirus infection is accompanied by a particularly intensive search in its vicinity explains many regional clustersi.

    The horror reports from Wuhan were something, that virologists all over the world are waiting for. Immediately, the virus strains present in the refrigerators were scanned and compared feverishly with the reported newcomers from Wuhan. A laboratory at the Charité  won the race at the WHO and was the first to be allowed to market its in-house tests worldwide. Prof C. Drosten was interviewed on 23rd of january 2020 and described how the Test was established. He said, that he cooperated with a Partner from China, who confirmed the specific sensitivity of the Charitè-Test for the Wuhan coronavirus. Other Tests from different Places followed soon and found their market.

    However, it is better not to be tested for corona viruses. Even with a slight « flu-like » infection the risk of coronavirus detection would be 7% – 15% . This is, what a prospective monitoring in Scotland (from 2005 to 2013) may teach us. The scope, the possible hits and the significance of the new tests are not jet validated. It would be intersting to have soe tests not only on airports and cruising ships but on german or italian cats, mice or even bats.
    If you find some new virus RNA in a Thai cave ore a Wuhan hospital, it takes a long time to map its prevalence in different hosts worldwide.
    But if you want to give evidence to a spreading pandemic by using PCR-Tests only, this is what should have been done after a prospective cross sectional protocoll.

    So beware of side effects. Nowadays positive PCR tests have tremendous consequences for the everyday life of the patient and his wider environment, as can be seen in all media without effort.

    However, the finding itself has no clinical significance. It is just another name for acute respiratory illnesses (ARI), which as every year put 30% to 70% of all people in our countries more or less out of action for a week or two every winter.
    According to a prospective ARI-virus monitoring in Scotland from 2005 to 2013, the most common pathogens of acute respiratory diseases were: 1. rhinoviruses, 2. influenza A viruses, 3. influenza B viruses, 4. RS viruses and 5. coronaviruses.
    This order changed slightly from year to year. Even with viruses competing for our mucous membrane cells, there is apparently a changing quorum, as we know it from our intestines in the case of microorganisms and from the Bundestag in the case of political groups.

    So if there is now to be an increasing number of « proven » coronavirus infections. in China or in Italy: Can anyone say how often such examinations were carried out in previous winters, by whom, for what reason and with which results? When someone claims that something is increasing, he must surely refer to something, that has been observed before.

    It can be stunning, when an experienced disease control officer looks at the current turmoil, the panic and the suffering it causes. I’m sure many of those responsible public health officers would probably risk their jobs today, as they did with the « swine flu » back then, if they would follow their experience and oppose the mainstream.

    Every winter we have a virus epidemic with thousands of deaths and with millions of infected people even in Germany. And coronaviruses always have their share.
    So if the Federal Government wants to do something good, it could learn from epidemiologists in Glasgow and have all clever minds at the RKI observe prospectively (!!!) and watch how the virom of the German population changes from year to year.
     
    Some questions for the evaluation of the current findings:
    1. Which prospective, standardised monitoring of acute respiratory diseases with or without fever (ILI, ARI) is used for the epidemiological risk assessment of coronavirus infections observed in Wuhan Italy, South Korea, Iran and elsewhere (baseline).
    2. How do the comparable (!) results of earlier observations differ from those now reported by the WHO? (in China, in Europe, in Italy, in Germany, etc.)
    3. What would we observe this ARI-season if we would ignore the new PCR-testing?
    4. How valid and how comparable are the detection methods used with regard to sensitivity, specificity and pathogenetic or prognostic relevance?
    5. What is the evidence or probability that the observed corona viruses 2019/2020 are more dangerous to public health than previous variants?
    6. If you find them now, how can you proove, they were not there (e.g. in animals) before.
    7. How do you make shure, that a positive tested case is not in the same time suffering/dying from other virus co-infections?
    8. What considerations have been made or taken into account to exclude or minimise sources of bias (sources of error)?

    24.3.20, Some important questions for science:
    • Is Covid-19 in Italy a model for the pandemics that threatens the world?
    • What does the SARS-2-CoV test really measure?
    • Is it possible, that so many infected are so easily recovering if it is a really new virus?
    • What is the pathogenetic role and impact of Covid-19 compared to „normal » flu?
    • Which preventive actions are necessary in addition to those during normal flu-seasons?

    Merci de me permettre d’utiliser cette espace pour la cause.

  9. Vos analyses sur le plan médical et de la santé sont excellentes, Jandrok, mais de nos jours, vu tout ce qui se passe, c’est une erreur de se limiter à cet unique angle pour parler des fléaux du monde. Vous parlez d’incompétence médicale du gouvernement, des journalistes, etc., mais ce serait un moindre mal si ce n’était que cela. Mais c’est PIRE, car nous avons avant tout affaire à des satanistes (à un système franc-maçon, luciférien, sans parler de Kabbale et du Talmud), qui suivent un programme satanique, le Nouvel Ordre Mondial, et des protocoles sataniques à grande échelle. Tout (la 5G, le Linky, le coronavirus, etc.) suit ce programme maléfique, tout simplement.

    Ces gens savent donc ce qu’ils font et où ils vont. Laurent Glauzy que vous mentionnez traite les choses à la lumière de cette donnée du satanisme, qui est la clef de toutes les questions d’aujourd’hui. Mais en ne restant que sur le terrain médical et des incompétences , vous êtes en dessous de la réalité et n’aidez pas les gens à comprendre de quoi il retourne vraiment.

    Et par la même aussi, vous rendez service à ce système satanique en atténuant la vraie nature du problème, comme aussi le faisait comprendre notre chère et regrettée Claire Séverac. Je pense que vous gagneriez à articuler vos domaines de compétences propres (problèmes des vaccins, médecine alternative, etc.), dans cette perspective globale de la question du satanisme, le Problème des problèmes! Sinon, vraiment, non seulement vous rendez service à ce système satanique en atténuant la nature… justement satanique de ce qui se passe, et en positionnant tout sous l’angle de l’incompétence, mais en plus vous focalisez les attentions sur seulement ces aspects, ce qui contribue à détourner les esprits vers la racine du mal.

    Autre chose (et là c’est juste un détail): au lieu de parler de « piquouse » pour ne pas dire « vaccin », terme que seuls les habitués comprennent, dites simplement « v-a-c-c-i-n », c’est-à-dire « véacécéinènne », en un seul mot, comme si vous lisiez un mot français qui serait « véacécéinènne ». Les robots de l’intelligence artificielle sont encore trop bêtes pour comprendre que vous parlez de vaccins. Par contre les humains qui découvriraient votre travail par une vidéo où vous parlez de véacécéinènne » comprennent que vous épelez « vacciin »; Mais ils ne comprendraient pas forcément ce que vous entendez par « piquouse »,, qui de plus nuit au sérieux de votre propos. Pensez-y. Quelqu’un de bienveillant.

  10. Une note du ministère aux directeurs d’EHPAD précise clairement que les personnes âgées malades ne doivent en aucun cas être transférées aux urgences ! En aucun cas, elles ne seront ni hospitalisées, ni réanimées.
    Vu sur le site du docteur Délépine ,célébre oncologue connue pour son franc- parler.

  11. Bonjour, oui bien sur le Professeur Raoult est un génie je n’ai aucun doute là dessus. MAIS bon, quand on creuse on s’aperçoit que l’histoire de la chloro finalement, n’est pas si claire que cela.
    Trés bon article sur le sujet sur Exoportail : https://exoportail.com/didier-raoult-et-la-chloroquine-enquete-sur-un-possible-piege/
    Je pense important d’en tenir compte car tout cela finalement, interpelle.
    Perso je ferais nettement passer la vit C en intra veineuse AVANT la chloro.
    Mais on peut toujours rêver malheureusement
    D’aprés certaines infos, le confinement devrait durer jusqu’aux alentours du 20 mai ce qui ferait très long et annoncerait vraiment une catastrophe économique pour le pays doublé d’un vent de schizophrénie, rien de bon malgré la chloro. Sans parler du retour de cette saloperie de virus assez rapidement.
    Puis je suis tombée par hasard là dessus aussi : https://www.youtube.com/watch?v=sOn8AP0woEk&list=TLPQMjcwMzIwMjClpnjzKmg-kA&t=316s
    Ils sont IGNOBLES contre nous tous

    • Mais peu importe que l’on creuse ou pas, son protocole fonctionne, un point c’est tout, pourquoi vouloir lui chercher des poux dans la tête ? Ce sont des attaques organisées par le clan de l’ancienne ministre de la santé et son mari soutenu par Big Pharma, c’est cela qui est honteux. Et le plus honteux est que l’on des moyens de soigner naturellement et que personne n’en parle, c’est cela le plus grave.

  12. Bonjour MR JANDROCK. Je voudrais réserver ton livre sur les vitamines. Merci de me confirmer qu.il est encore disponible chez toi. Merci et bonne journée à vous 2

  13. holà je vous donne une info que vous connaissais peut être la voici

    Les hôpitaux de New York traitent le virus avec la vitamine C

    Les hôpitaux de New York traitent les personnes atteintent du coronavirus avec de la vitamine C

    https://nypost.com/2020/03/24/new-york-hospitals-treating-coronavirus-patients-with-vitamin-c/?fbclid=IwAR36bLp23aK5X0JGsH8oL3-PdBDDhTTBqaFzMJ52A7TkUDfS2wDZTFmikXM

    Traduction de l’anglais

    Des patients atteints de coronavirus gravement malades dans le plus grand système hospitalier de l’État de New York reçoivent des doses massives de vitamine C – selon des rapports prometteurs selon lesquels cela a aidé les gens dans une Chine durement touchée, a appris The Post.

    Le Dr Andrew G. Weber, pneumologue et spécialiste des soins intensifs affilié à deux établissements de santé Northwell à Long Island, a déclaré que ses patients en soins intensifs atteints du coronavirus reçoivent immédiatement 1 500 milligrammes de vitamine C. par voie intraveineuse.

    Des quantités identiques du puissant antioxydant sont ensuite réadministrées trois ou quatre fois par jour, a-t-il déclaré.

    Chaque dose représente plus de 16 fois l’apport nutritionnel quotidien recommandé en vitamine C du National Institutes of Health, qui n’est que de 90 milligrammes pour les hommes adultes et de 75 milligrammes pour les femmes adultes.

    Le régime est basé sur des traitements expérimentaux administrés à des personnes atteintes du coronavirus à Shanghai, en Chine, a déclaré Weber.

    «Cela aide énormément, mais ce n’est pas mis en évidence parce que ce n’est pas une drogue sexy.» »Les patients qui ont reçu de la vitamine C ont fait beaucoup mieux que ceux qui n’en ont pas reçu », a-t-il déclaré.

    Un porte-parole de Northwell – qui exploite 23 hôpitaux, dont l’hôpital Lenox Hill dans l’Upper East Side de Manhattan – a déclaré que la vitamine C était « largement utilisée » comme traitement contre les coronavirus dans tout le système, mais a noté que les protocoles de médication variaient d’un patient à l’autre.

    « Comme le clinicien le décide », a déclaré le porte-parole Jason Molinet.

    Environ 700 patients sont traités pour le coronavirus à travers le réseau hospitalier, a déclaré Molinet, mais on ne sait pas combien reçoivent le traitement à la vitamine C
    image.gif

    Mardi, les hôpitaux de New York ont la permission fédérale de donner un cocktail d’hydroxychloroquine et d’azithromycine à des patients désespérément malades sur la base de «soins de compassion».

    Le président Trump a tweeté que la thérapie combinée non prouvée a « une réelle chance d’être l’un des plus grands changeurs de jeu de l’histoire de la médecine ».

    Weber, 34 ans, a déclaré que les niveaux de vitamine C chez les patients atteints de coronavirus chutent considérablement lorsqu’ils souffrent de septicémie, une réponse inflammatoire qui se produit lorsque leur corps réagit de manière excessive à l’infection.

    « Il est tout à fait logique dans le monde d’essayer de maintenir ce niveau de vitamine C », a-t-il déclaré.

    Un essai clinique sur l’efficacité de la vitamine C par voie intraveineuse chez les patients atteints de coronavirus a débuté le 14 février à l’hôpital Zhongnan de Wuhan, en Chine, l’épicentre de la pandémie.

    Bien cordialement

    Yves Di Natale

  14. Bonjour,

    C’est avec grand plaisir que j’aimerai commandé vos 2 livres Pandora 5 : L’APOCALYPSE MÉDICALE ET SOCIALE : 2018, L’ÈRE DES RÉVÉLATIONS & LES VITAMINES VOYAGE AUTOUR DE LA Vérité.

    Je l’ai cherche partout depuis plus de 24H00, se serait gentil de votre part et vous en remercie d’avance de bien vouloir me prévenir et si possible de m’en garder 1 exemplaire de chaque.

    impossible de trouver 2 autres de vos livres : Vaccins, Secrets et Vérités & Vaccins, Secrets et Vérités II.

    il se fait très tard ou très tôt (3H30) donc dodo pour moi et à tout à l’heure pour votre nouvelle vidéo

    merci à vous, vous êtes un Homme merveilleux

    Bien Cordialement
    Hélène une abonnée à votre site

  15. Bonjour , une experience intéressante réalisée, par une hypnothérapeute, sur 4 sujets, pour obtenir des informations, ,concernant cette période anxiogène pour beaucoup, je vous suggère d’y jeter un oeil, c’est assez instructif, et le message final, est d’une positivité qui renforce nos défenses, , restons lucides,alignés,centrés, joyeux, en équilibre!
    bien à vous
    https://www.youtube.com/watch?v=s6p4qpJwLcM

  16. Bonjour Monsieur, Je serai heureuse d’obtenir vos 2 ouvrages censurés par « mamazone » si cela est encore possible. Merci à vous pour tout votre travail qui élargit les consciences. Dans l’attente de vous lire pour votre réponse, bien à vous, Sylvie

Laisser un commentaire