Les chevaux perçoivent les émotions humaines et s’en souviennent…

0
1277

https://healthypets.mercola.com/sites/healthypets/archive/2020/04/16/horses-can-read-human-emotions.aspx?cid_source=petsnl&cid_medium=email&cid_content=art1HL&cid=20200416Z2&et_cid=DM508230&et_rid=851687920

Analyse de la Dre Karen Shaw Becker / Le 16 Avril 2020

Traduction pour cogiito.com : Pascale B

L’histoire en un coup d’œil

  • Les chercheurs ont mené une série d’expériences dans lesquelles des chevaux domestiques ont été montrés des photographies d’un visage humain en colère ou heureux
  • Plusieurs heures plus tard, la personne de la photo a rencontré le cheval, mais a gardé une expression neutre sur son visage
  • En suivant la direction du regard du cheval, les chercheurs ont constaté que les chevaux percevaient la personne plus négativement s’ils avaient déjà vu une photo de la personne avec une expression faciale en colère
  • Les résultats suggèrent que les chevaux «écoutent» essentiellement les signaux d’état émotionnel des humains révélés à chaque instant, puis utilisent les souvenirs de ces émotions pour guider leurs interactions futures avec des individus spécifiques

Les États-Unis abritent environ 9,5 millions de chevaux, qui sont impliqués dans la vie humaine depuis plus de 6 000 ans. 1 Initialement, les chevaux étaient attelés pour leur vitesse et leur puissance, permettant aux humains de voyager plus rapidement et plus loin que ce qui était possible auparavant.

Avec l’aide des chevaux, «les tribus ont été unies en empires, les voyages à distance sont devenus viables et les cultures et les langues ont couru dans le monde connu», a noté l’Institut du patrimoine équin 2, décrivant les chevaux comme des «héros méconnus».

Pour les propriétaires de chevaux, le lien avec leurs équidés est fort, et les cavaliers ont souvent l’impression que leurs chevaux ont un moyen de comprendre ce qu’ils ressentent. La connexion est réelle, comme en témoignent un certain nombre d’études, dont une dans Current Biology, qui a montré que les chevaux se souviennent des expressions faciales des gens et utilisent ces informations dans les réponses futures envers cette personne. 3

Cheval, Pâturage, Nature, Animaux
Pixabay

Les chevaux se souviennent des expressions faciales des humains

Les humains utilisent les expressions faciales pour relayer les signaux sociaux et les signaux émotionnels subtils, comme le font un certain nombre d’autres espèces. La capacité de se souvenir des expressions faciales passées peut être utilisée plus tard pour faciliter le lien social ou éviter des situations agressives si vous rencontrez à nouveau la personne à l’avenir.

On sait que certains animaux peuvent se souvenir des personnes qui leur ont fait du mal dans le passé, mais des chercheurs de l’Université de Sussex ont voulu savoir si les animaux pouvaient former des souvenirs durables des individus en observant leurs expressions faciales. Pour le savoir, ils ont mené une série d’expériences dans lesquelles des chevaux domestiques ont été montrés des photographies de visage humain en colère ou heureux.

Plusieurs heures plus tard, la personne de la photo a rencontré le cheval, mais a gardé une expression neutre sur son visage. En suivant la direction du regard du cheval, les chercheurs ont découvert que les chevaux percevaient la personne plus négativement s’ils avaient déjà vu une photo de la personne avec une expression faciale en colère.

Il a déjà été démontré que les animaux voient généralement les événements négatifs avec leur œil gauche, car leur hémisphère droit traite des stimuli menaçants (et les informations visualisées par l’œil gauche sont traitées dans l’hémisphère droit).

Dans cette étude, 28 chevaux ont été capables de discriminer spontanément entre les expressions faciales joyeuses et en colère lorsqu’on leur a montré des photographies de personnes avec différentes expressions faciales. 4

Femme, Circonscription, Cheval, Animaux, Mare, Jockey
Pixabay

Les chevaux utilisent des indices faciaux pour guider les comportements futurs

Les résultats de la recherche suggèrent que les chevaux «écoutent» essentiellement les signaux d’état émotionnel des humains révélés à chaque instant, puis utilisent les souvenirs de ces émotions pour guider leurs interactions futures avec des individus spécifiques. 5

«Ce que nous avons découvert», a déclaré la co-auteure de l’étude Karen McComb de l’Université du Sussex dans un communiqué de presse, «c’est que les chevaux peuvent non seulement lire les expressions faciales humaines, mais ils peuvent aussi se souvenir de l’état émotionnel antérieur d’une personne lorsqu’ils les rencontrent plus tard dans la journée – et, surtout, qu’ils adaptent leur comportement en conséquence. Les chevaux ont essentiellement une mémoire d’émotion.  » 6

Fait intéressant, les chevaux reconnaissent et distinguent également les expressions faciales des chevaux, et sont plus susceptibles d’approcher des photographies montrant des chevaux avec des expressions faciales positives et détendues et d’éviter celles affichant des expressions faciales agressives. 7

Les chevaux peuvent demander de l’aide aux humains

Dans un autre exemple de la façon dont les chevaux et les humains interagissent, les chevaux peuvent «demander» de l’aide aux humains en regardant leurs gardiens, en disant près d’eux ou en les poussant, selon des chercheurs de l’Université de Kobe au Japon. Ils ont caché des carottes sous un seau, puis ont rendu le seau inaccessible à un groupe de huit chevaux. 8 Les gardiens des chevaux sont ensuite entrés sur les lieux, ignorant que de la nourriture avait été cachée à proximité.

Les chevaux ne sont pas restés là – ils ont commencé à demander de l’aide à leurs gardiens à l’aide d’indices visuels et tactiles. Dans une deuxième expérience, les chercheurs ont ensuite examiné si les chevaux avaient modifié leurs comportements en se basant sur la connaissance des gardiens de la nourriture cachée.

Il s’est avéré que les comportements de signalisation des chevaux ont augmenté de manière significative lorsque les gardiens n’avaient pas vu la dissimulation de la nourriture, ce qui suggère que «les chevaux modifient leur comportement de communication envers les humains conformément à l’état de connaissance des humains». 9

Woman riding on a brown horse

Les chevaux ont une longue histoire avec les humains

Alors que les chiens reçoivent beaucoup d’attention en ce qui concerne les animaux domestiques avec des liens humains solides, les chevaux ont également une longue histoire d’interactions humaines.

«Une fois domestiqué, le cheval est prêt pour la grandeur en raison de son anatomie, de sa physiologie et de sa sociabilité. En tant qu’animal de troupeau avec un ordre de picage dans la nature, il a appris la subordination permettant à l’homme de devenir son patron et son enseignant », selon l’Institut du patrimoine équin. dix

Aujourd’hui, il est connu que les soins aux chevaux réduisent le niveau de stress des enfants, tandis que la thérapie assistée par les équidés est utilisée pour aider les personnes atteintes d’un certain nombre de problèmes de santé, y compris le SSPT . Il a été suggéré que le toucher, via l’équitation, est une façon pour les humains et les chevaux de communiquer et de se lier, se synchronisant les uns avec les autres après des heures de travail ensemble. 11

En effet, comme indiqué dans la revue Animals, les humains se lient aux chevaux non seulement par contact corporel mais aussi par transfert émotionnel:

Horseback riders; two attractive women ride horses with backlit leaves behind them

«Du contact corps à corps (l’aspect le plus immédiat de l’interaction) jusqu’au transfert émotionnel (le processus sophistiqué de connexion des individus par les émotions), les chevaux et les humains sont devenus capables de coordonner les activités physiologiques par le biais de liens, ce qui a par la suite accru la similitude. dans la manière de percevoir et d’expérimenter leur monde commun. » 12

À mon avis, il n’est pas choquant que les chevaux reconnaissent et se souviennent des expressions faciales des humains, même en regardant une photo, et utilisent ces souvenirs pour guider leur comportement avec cette personne à l’avenir. Ils sont parmi les créatures les plus intuitives et sensibles de la planète.

Ce que cette étude démontre, ce sont les nombreuses complexités qui sous-tendent le lien humain-équin, et comment les propriétaires de chevaux se familiarisent avec leurs animaux et développent des relations profondes, durables, voire coexistantes avec leurs chevaux. 13

– Sources and References

Laisser un commentaire