Les données écossaises montrent que le taux de cas de COVID est le plus élevé chez les personnes entièrement vaccinées et le plus faible chez les personnes non vaccinées.

4
3294

Dimanche 30 janvier 2022 par : Ethan Huff

https://citizens.news/588863.html

Le 11 janvier 2022, la directrice des Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC), Rochelle Walensky, a témoigné à deux reprises devant la commission sénatoriale de la santé affirmant que les “vaccins” contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) sont “incroyablement sûrs” et qu’ils “nous protègent contre l’omicron” et “contre le delta”.

Il s’avère, cependant, que Walensky a menti.

https://www.theblaze.com/op-ed/horowitz-the-very-concerning-data-from-scotland

Les dernières données en provenance d’Écosse montrent que le taux de cas standardisé pour la grippe de Fauci est le plus élevé parmi ceux qui ont pris le schéma d’injection à deux doses (ou plus). À l’inverse, les taux de cas sont les plus faibles chez les personnes non vaccinées.

Cette tendance suggère une forte efficacité négative des vaccins, ce qui signifie que

plus une personne reçoit d’injections, plus son système immunitaire se dégrade

– et les dommages semblent être durables, voire permanents.-

Chaque semaine, Public Health Scotland (PHS) publie un rapport statistique COVID-19 & Winter rempli de données juxtaposant les résultats de santé des personnes vaccinées et non vaccinées. Les révélations sont stupéfiantes.

Le rapport le plus récent du PHS montre un taux clair d’efficacité négative pour les vaccins. L’immunité des personnes vaccinées est en déclin, tandis que les personnes non vaccinées présentent les taux d’infection les plus bas.

Si la vague globale d’omicron (moronic) recule en Écosse, les taux de cas pour 100 000 personnes, normalisés selon l’âge, restent élevés chez les personnes entièrement vaccinées. Les cas parmi les personnes non vaccinées, quant à eux, sont en baisse depuis au moins le mois dernier.

Oh, mais il y a beaucoup moins de personnes non vaccinées que de personnes vaccinées, vous dites-vous peut-être, alors bien sûr que les chiffres seront plus élevés chez les personnes vaccinées.

Ce pourrait être vrai, sauf que les données ont déjà été ajustées pour cela.

Tout bien considéré, les personnes non vaccinées présentaient les taux d’infection les plus bas des quatre cohortes, surtout pendant le pic de vaccinations.

Même les personnes triplement vaccinées ne sont pas plus protégées que les personnes doublement ou simplement vaccinées. Seuls les non-vaccinés semblent être protégés contre les infections, car leur système immunitaire n’a pas été endommagé par les injections.

Les données montrent clairement que les non-vaccinés ont eu la “vague” d’infection la moins profonde au début. Les groupes les plus touchés, à l’inverse, étaient les personnes doublement et triplement vaccinées.

Les personnes entièrement vaccinées sont les super-diffuseurs de la société

Des données similaires provenant de l’Agence britannique de sécurité sanitaire (HAS), qui couvre l’ensemble du Royaume-Uni, montrent à peu près la même chose en termes de problèmes survenant chez les personnes les plus vaccinées.

Une fois de plus, plus une personne se fait vacciner, plus son état semble se dégrader, selon les données.

“Arrêt complet ici”, a rapporté The Blaze en réponse à cette nouvelle.

“Toute mesure de politique publique – des passeports vaccinaux à la discrimination – ne peut être justifiée par la science, même si la conscience de chacun est d’accord avec l’apartheid.”

“En fait, cela montre clairement que, surtout avec Omicron, les vaccinés sont les super-épandeurs.”

Toute affirmation contraire qui suggère que les non-vaccinés propagent la maladie est tout simplement non scientifique.

https://naturalnews.com/2021-08-11-cdc-director-husband-took-millions-grants-pharmaceuticals.html

Même l’affirmation selon laquelle le fait de se faire vacciner contribue à rendre l’infection moins grave peut sembler plausible, mais elle est en fait en contradiction avec les données. (Voir aussi : Rochelle Walensky du CDC, qui lance constamment de fausses affirmations sur les avantages de la vaccination, est financièrement liée à Big Pharma).

“Des scientifiques comme le Dr Geert Vanden Bossche ont mis en garde contre le fait que si l’on procède à une vaccination de masse avec un vaccin à spectre étroit (qui ne reconnaît que la protéine de pointe) au milieu d’une pandémie en furie, le virus deviendra plus virulent au fil du temps”, rapporte The Blaze.

“Ce qui ressort clairement des hospitalisations et des décès, c’est que les personnes doublement vaccinées sont maintenant moins bien loties par personne, même contre les maladies graves, et cette tendance semble s’accélérer.”

Les blessures et les décès parmi les personnes entièrement vaccinées montent en flèche. Pour suivre l’actualité, rendez-vous sur ChemicalViolence.com.

SOURCES :

TheBlaze.com

NaturalNews.com

4 Commentaires

  1. A quand une prise de conscience des FRANCAIS que macron le fossoyeur poursuit son programme d’extermination avec ses injections de la MORT ??
    C’est ce grand malade dangereux qu’il faut piquer et repiquer et mettre à sécher aux grilles de l’Elysée !!!
    STOP à l’hécatombe !!!
    Les criminels doivent être puni …..

    • La Justice humaine? et immanente? s’est mise en route au ??où des centaines de milliers de ?ont foncé sur la Capitale, soutenus sur le chemin par des millions de citoyens et financièrement par internet. En plus, Juste un trou d’eau? a été condamné par la Common Law Court à Vancouvert⚖️ Cf. Capsule précédente de notre bien-aimé Philippe Alexandre ?Ce premier sinistre?, frère franc-macronien? doit ?car la ? a changé de camps ❗ Vivement la contagion de cet affranchissement canadien au?entier ?

  2. Macron n’est que le pion.
    Il répond aux pouvoirs de l’argent, banques et pharmaceutiques, qui eux-mêmes sont détenus par des groupes comme Vanguard (7000 milliards de $), BlackRock (7800 milliards de $) ou Street State (3000 milliards de $)

    Il faut bien comprendre qu’à eux trois, ils représentent presque 25% de la totalité des capitalisations boursières de la planète. C’est une concentration d’argent virtuel (trop long à expliquer ici) qui leur donne un pouvoir colossal sur le monde.

    Ils mettent le monde entier et la planète en danger. Cela doit cesser.

Laisser un commentaire