Les fichiers Twitter révèlent que la plate-forme de médias sociaux a truqué le débat COVID, elle a été complice de décès qui auraient pu être facilement évités

1
1681

Lundi 02 janvier 2023 par : Ethan Huff

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/686625.html

La dernière découverte des dossiers Twitter montre que la plateforme de médias sociaux la plus controversée au monde a truqué le débat sur le coronavirus de Wuhan (COVID-19) afin d’en contrôler le récit.

https://www.zerohedge.com/political/twitter-files-how-twitter-rigged-covid-debate

Selon le journaliste David Zweig, Twitter y est parvenue en censurant les vraies informations, celles qui ne convenaient pas à la politique du gouvernement américain, en discréditant les médecins et autres experts qui n’étaient pas d’accord avec la position officielle du gouvernement et en supprimant les utilisateurs ordinaires, y compris ceux qui se contentaient de partager les données des agences gouvernementales comme les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Alors qu’il était en mission pour The Free Press, Zweig a eu accès à des fichiers internes de Twitter qui montrent que les administrations

Biden et Trump “ont directement fait pression sur les cadres de Twitter pour qu’ils modèrent le contenu de la plateforme sur la pandémie selon leurs souhaits”.

Ce même programme de censure des deux administrations a également été imposé à Google, Facebook, Microsoft et d’autres plateformes Big Tech, dévoilent les mêmes fichiers internes.

“La Maison Blanche de Trump, plus précisément Michael Kratsios, a dirigé les appels de l’administration Trump à l’aide des entreprises de la high tech pour combattre la désinformation”, indique l’un des fichiers.

“Les domaines d’intérêt comprenaient les conspirations autour des tours cellulaires 5G, les courses dans les épiceries, et la désinformation qui pourrait alimenter les achats et les comportements de panique.” (Relié : Twitter ne s’est opposé à la censure que lorsque cela a eu un impact négatif sur Twitter).

https://citizens.news/489231.html

L’administration Trump s’est particulièrement concentrée sur la question des achats de panique, probablement parce qu’elle ne voulait pas qu’une telle activité interfère avec sa réputation ou lui nuise pendant son mandat.

Jandrok pandora11 pandora XI
pandora XI disponible sur cogiito.com et sur Amazon : 2022, la vaccination COVID sur les enfants est-elle nécessaire ?

“Twitter, aux côtés de plusieurs autres entreprises technologiques, dont Google, Facebook et Microsoft, a participé”, indiquent encore les dossiers.

“Les activités comprenaient un appel hebdomadaire permanent pour partager les tendances générales et l’hébergement d’un groupe partagé Microsoft Teams.

Certaines des entreprises (autres que Twitter) ont recueilli des informations de sources ouvertes auprès de chercheurs. Nos équipes ont transmis ces informations aux équipes chargées de l’application de la politique de Twitter.”

Le chirurgien général Vivek Murthy a publié un avis en juillet 2021 mettant en garde contre “l’infodémie”, appelant à une plus grande censure technologique de la “désinformation”.

Le régime Biden, après avoir pris le relais donné par Trump et ses équipes, a continué à lutter contre la liberté d’expression en ligne.

En juillet 2021, le chirurgien général de l’époque, Vivek Murthy, a publié un avis de 22 pages sur l'”infodémie”, comme l’a appelée l’Organisation mondiale de la santé, qui se propageait en ligne. Selon M. Murthy, il fallait faire davantage sur les médias sociaux pour combattre la “désinformation” qui se répandait à cause de cette infodémie.

“Nous leur demandons d’intensifier leurs efforts”, a déclaré Murthy à l’époque. “Nous ne pouvons pas attendre plus longtemps pour qu’ils prennent des mesures agressives”.

En privé, Murthy et d’autres représentants du gouvernement avaient déjà fait les mêmes déclarations à Twitter et à d’autres plateformes technologiques, les poussant à prendre des mesures contre la liberté d’expression en ligne – et en particulier sur les “comptes anti-vaxxer”, car l’opération Warp Speed battait son plein à l’époque.

Alex Berenson, que nous avons cité ici à plusieurs reprises, était particulièrement concerné en raison de son scepticisme vocal à l’égard des verrouillages, des “vaccins” et d’autres principes de l’escroquerie.

Le lendemain de la publication par Murthy de son mémo de 22 pages, Joe Biden lui-même a annoncé publiquement que les sociétés de médias sociaux “tuaient des gens” en ne censurant pas davantage d’informations. Quelques heures plus tard, le compte Twitter de Berenson était verrouillé, puis définitivement suspendu un mois plus tard.

Berenson a par la suite intenté un procès et retrouvé son accès à Twitter. Dans le cadre de ce procès, Twitter a été contraint de fournir certaines communications internes sur ce qui s’était passé, révélant une ingérence directe de la Maison Blanche.

Il s’avère que Biden et ses collaborateurs étaient toujours “très en colère” contre Twitter pour ne pas avoir pris davantage de mesures contre certains comptes, appelant à plus de tyrannie.

Twitter, nous le savons maintenant, ne s’est jamais entièrement conformé à ces demandes, malgré toute la censure qu’il a conspué pour infliger aux utilisateurs et à leur liberté d’expression.

Les dernières nouvelles concernant les “Dossiers Twitter” peuvent être consultées à l’adresse suivante Censorship.news.

Sources :

ZeroHedge.com

NaturalNews.com

Articles sur Biden

Stupid science: “Racism causes Alzheimer’s” claims the same HHS that says all vaccines are safe and effective

Twitter Files reveal social media platform rigged the COVID debate, was complicit in deaths that could have been easily prevented

Scamdemic repeat? Biden demands travelers entering U.S. from China show “negative” covid test

Gas power saves Texas from blackouts as wind power collapses

Latest dump of ‘Twitter Files’ show that even Trump admin pushed Twitter to censor, ban information during pandemic

Biden regime says white people are causing Alzheimer’s disease in non-whites because of “racism”

No soup for you: Americans in need being turned away from homeless shelters as they fill up with Biden’s illegal migrants

Rep. Gallagher says Twitter ignored his requests to remove CCP infiltrators while simultaneously shadow-banning conservatives

Biden regime issues $200 million grant to battery manufacturer based in China

Rail strike would cripple an already teetering U.S. economy: Analysis

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire