Les injections de Covid-19 propagent de nouvaux « variants » de coronavirus

0
2822

Vendredi 16 avril 2021 par : Ethan Huff

https://www.afinalwarning.com/511406.html

La Maison Blanche, en collusion avec les médias grand public, continue de semer la peur avec une propagande sans fin sur le coronavirus de Wuhan (Covid-19), le dernier récit étant que de nouveaux « variants » effrayants du prétendu virus nécessitent plus de couches de masques et plus de vaccins.

Or, ces prétendues variants sont le produit direct des injections du virus chinois.

Une nouvelle étude de l’université de Tel Aviv a révélé que le variant sud-africain, comme on l’appelle, apparaît principalement chez les personnes qui ont déjà reçu une injection d’ARN messager (ARNm) dans une seringue de thérapie génique de Pfizer et BioNTech.

L’étude, qui n’a pas encore fait l’objet d’un examen par les pairs, indique que la variante B.1.351 des germes chinois est huit fois plus répandue chez les personnes qui ont reçu une injection – 5,4 % contre 0,7 % – que chez celles qui ont simplement refusé le vaccin.

« Nous avons trouvé un taux disproportionnellement plus élevé du variant sud-africain chez les personnes vaccinées avec une deuxième dose,

par rapport au groupe non vacciné »,

a déclaré Adi Stern de l’école.

« Cela signifie que le variant sud-africain est capable, dans une certaine mesure, de briser la protection du vaccin ».

L’étude a porté sur 400 personnes qui avaient reçu au moins une injection du vaccin Pfizer-BioNTech et qui avaient également contracté une variante de la grippe Kung Flu. Ce groupe a ensuite été comparé au même nombre de personnes qui avaient été infectées mais qui n’avaient reçu aucune injection de produits chimiques pour les germes chinois.

« Il s’agit de la première étude au monde fondée sur des données réelles, qui montre que le vaccin est moins efficace contre le variant sud-africain, par rapport au virus original et au variant britannique »,

a déclaré le professeur Ran Balicer, directeur de la recherche chez Clalit Health Services, qui a également contribué à l’étude.

Les vaccins Covid-19 sont vraiment un test de QI

Les chercheurs se disent choqués par ces résultats, étant donné que les responsables gouvernementaux du monde entier insistent sur le fait que les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) « guériront » la plandémie une fois que tout le monde les aura reçus.

« Sur la base des tendances observées dans la population générale, nous nous serions attendus à un seul cas du variant sud-africain, mais nous en avons vu huit »,

a exprimé Stern au Times of Israel.

« Évidemment, ce résultat ne m’a pas rendu heureux ».

« Même si le variant sud-africain brise la protection du vaccin, ils ne s’est pas répandue largement dans la population. »

Il n’existe pas de données correspondantes pour le vaccin Moderna, car celui-ci n’a pas été inclus dans l’étude. Nous pensons qu’il y aurait eu un résultat similaire puisque l’injection de Moderna contient la même technologie que celle de Pfizer.

« Ces résultats préliminaires nécessitent de continuer à surveiller de près la dissémination de cette souche en Israël, soulignant la nécessité d’une surveillance épidémiologique et d’un séquençage systématique, afin de contenir la propagation du variant sud-africain en Israël », a ajouté M. Stern.

« Cela signifie que le vaccin Pfizer-BioNTech, bien que très protecteur, n’offre probablement pas le même niveau de protection contre le variant sud-africain (B.1.351) du coronavirus. »

Malgré ces problèmes, Israël continue de pousser ses résidents à se faire injecter pour pouvoir acheter, vendre et voyager dans le pays. On dit aux Israéliens qu’ils doivent obtenir un « passeport vaccinal » pour participer à la « nouvelle normalité », sinon ils seront relégués au statut de citoyen de seconde zone.

« Je ne comprends pas pourquoi les gens se font vacciner en premier lieu », écrit un commentateur d’Epoch Times.

« Le taux de mortalité du COVID-19 est d’un dixième de 1%. Permettre que quelque chose soit mis dans votre corps qui n’est pas vérifié ou certifié est insensé. Il y a environ 320 000 virus dans le corps humain. Peut-être devrions-nous laisser la nature suivre son cours pour ce virus particulier. »

Les dernières nouvelles concernant les vaccins à virus chinois sont disponibles à l’adresse suivante :

ChemicalViolence.com.

Sources :

TheEpochTimes.com

NaturalNews.com

Laisser un commentaire