Les médecins d’un hôpital au Kenya affirment que des millions de jeunes filles ont été amenées à recevoir un vaccination conte le tétanos qui les a stérilisées

3
2351

Dimitry Baxter, le 29 novembre 2017

Traduction pour cogiito.com : PAJ

En 2017, les tests dans un laboratoire indépendants ont confirmé qu’un vaccin contre le tétanos administré à plus de 2,3 millions de jeunes femmes au Kenya contenait l’antigène HCG.

L’antigène HCG a été développé par l’Organisation mondiale de la santé comme contraceptif à long terme. 

Il provoque l’attaque du fœtus par une réponse anticorps et provoque des avortements spontanés pendant 3 ans après l’injection du médicament à la femme.

Bien que certains puissent appeler cela une théorie du complot, l‘Organisation mondiale de la santé, l’ONU et Bill Gates sont accusés depuis des décennies d’avoir tenté de réduire secrètement la population mondiale en cachant des contraceptifs dans des vaccins censés être destinés à d’autres fins.

Le Daily Sheeple rapporte :

En 1992, lors d’une réunion au siège des Nations Unies à Genève, des scientifiques et des «défenseurs de la santé des femmes» ont discuté de l’utilisation de «vaccins régulant la fertilité, en particulier le vaccin anti-gonadotrophine chorionique humaine. ( source )Do This Immediately if You Have Diabetes (Watch)Health Labs DailyAnnonces de RevcontentEn savoir plus>

Le Dr Muhame Ngare du Mercy Medical Center à Nairobi a déclaré:

«Nous avons envoyé six échantillons de partout au Kenya à des laboratoires en Afrique du Sud. Ils ont été testés positifs pour l’antigène HCG. Ils étaient tous lacés de HCG.

«Cela a confirmé nos pires craintes ; 

que cette campagne de l’OMS ne vise pas à éradiquer le tétanos néonatal mais que c’est un exercice de stérilisation de masse bien coordonné et énergique pour contrôler la population en utilisant un vaccin éprouvé régulant la fertilité. 

Ces preuves ont été présentées au ministère de la Santé avant le troisième cycle de vaccination, mais elles ont été ignorées. » source )

Sans surprise, le ministère kenyan de la Santé a nié que ce soit le cas, affirmant que de nombreuses femmes qui ont reçu le vaccin sont tombées enceintes par la suite. Mais le Dr Ngare (qui, soit dit en passant, est pro-vaccin, mais pas pro-secret-stérilisant-additif) reste ferme dans son affirmation et fournit un argument convaincant.

 « Soit nous mentons, soit le gouvernement ment. Mais demandez-vous : «Quelle raison les médecins catholiques ont-ils de mentir ? L’Église catholique est ici au Kenya pour fournir des soins de santé et vacciner pendant 100 ans depuis plus longtemps que le Kenya n’a existé en tant que pays.

«Habituellement, nous donnons une série de trois vaccins sur deux à trois ans, nous la donnons à toute personne qui vient à la clinique avec une plaie ouverte, hommes, femmes ou enfants. S’il s’agit d’inoculer des enfants dans l’utérus, pourquoi le donner aux filles à partir de 15 ans ? Vous ne pouvez pas vous marier avant l’âge de 18 ans. » La façon habituelle de vacciner les enfants est d’attendre qu’ils aient six semaines.

« La seule fois où le vaccin contre le tétanos a été administré en cinq doses, c’est lorsqu’il est utilisé comme vecteur dans des vaccins régulant la fertilité associés à l’hormone de grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (HCG) développée par l’OMS en 1992. » source )

Hmmm… alors pourquoi ce vaccin ne serait-il administré qu’aux jeunes femmes capables de tomber enceintes ? 

Étant donné que le tétanos est un type d’infection bactérienne qui survient après qu’une personne a été blessée par un objet rouillé ou sale, ne serait-il pas logique que ce vaccin, s’il est administré dans le but de protéger les patients contre l’infection, soit administré aux deux sexes et des personnes d’âges variés ? 

Les filles au plus fort de la fécondité sont-elles plus susceptibles de se blesser de cette manière?

Hmmm… alors pourquoi ce vaccin ne serait-il administré qu’aux jeunes femmes fertiles ? Étant donné que le tétanos est un type d’infection bactérienne qui survient après qu’une personne a été blessée par un objet rouillé ou sale, ne serait-il pas logique que ce vaccin, s’il est administré dans le but de protéger les patients contre l’infection, soit administré aux deux sexes et des personnes d’âges variés? Les filles au plus fort de la fécondité sont-elles plus susceptibles de se blesser de cette manière?

Le gouvernement kenyan a une réponse facile. 

Apparemment, ils souhaitent inoculer pro-activement les bébés dans l’utérus contre le tétanos, qui fait 550 morts par an.

Les prêtres catholiques du Kenya conseillent à leurs fidèles de refuser ces vaccinations.

3 Commentaires

  1. J’y suis….Hier, Ils pesaient arriver à leur fin: nous détruire…aujourd’hui sont arriver à LEUR fin:les détruits … Denis…

  2. OMS = Organisation Mondiale Sataniste. Bill Gates = le plus grand criminel contre l’humanité que la terre ait porté. Cet eugéniste de malheur devra rendre des comptes un jour.

Laisser un commentaire