Les médecins légistes de Miami enquêtent sur la mort d’un médecin qui a reçu le vaccin Pfizer contre le coronavirus

1
5322
Image par Gerd Altmann de Pixabay

« L’amour de ma vie, mon mari Grégory Michael, médecin Obstétricien, au Centre Médical Mont Sinaï de Miami Beach (le MSMC) est décédé avant-hier à cause d’une forte réaction au vaccin COVID ».

C’était une personne de 56 ans en très bonne santé, appréciée de tous dans la communauté, qui a donné naissance à des centaines de bébés en bonne santé et qui a travaillé sans relâche durant la pandémie. Il a été vacciné 18 décembre avec le vaccin Pfizer au MSMC, 3 jours plus tard il a vu un gros ensemble d’éclatements de veines sur ses pieds et ses mains qui l’a poussé à aller aux urgences du MSMC. L’examen complet du sang (la formule complète du sang – NdT) qui a été fait à son arrivée a montré un nombre de plaquettes égal à zéro (un taux normal de plaquettes se situe entre 150 000 à 450 000 plaquettes par microlitre de sang).

Il a été admis à l’Unité de Soins Intensifs avec un diagnostic de thrombopénie immunitaire aigüe causée par une réaction au vaccin COVID. Une équipe d’experts a en vain essayé pendant deux semaines de faire monter son taux de plaquettes. Ils ont eu beau faire, le taux de plaquettes n’a pas voulu augmenter. Il était conscient et plein d’énergie durant tout le processus, mais deux jours avant une option chirurgicale de la dernière chance il a subi une apoplexie hémorragique causée par l’absence de plaquettes, qui en quelques minutes lui a ôté la vie.

Il était un partisan pro-vaccin et c’est la raison pour laquelle il s’est lui-même fait vacciner.

Je pense que les gens doivent être au courant des effets secondaires qui peuvent se produire, que ce n’est pas bon pour tout le monde et dans ce cas a ôté une belle vie, a détruit une famille parfaite et a touché de si nombreuses personnes dans la communauté.

Faites que son décès ne soit pas vain, s’il vous plaît sauvez plus de vies en faisant en sorte que cette information devienne des nouvelles »

Par CNN, le 6 janvier 2021

Le médecin légiste du comté de Miami-Dade enquête sur la mort d’un médecin quelques semaines après avoir reçu un vaccin COVID-19, selon Darren Caprara, Directeur des opérations au bureau du médecin légiste.

Caprara a déclaré que son bureau travaillait avec le ministère de la Santé de Floride et les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis pour enquêter sur la mort du Dr Gregory Michael. 

Sa mort n’a pas été définitivement liée au vaccin, mais cela fait partie des possibilités explorées, a ajouté Caprara.

Selon le site Web de Michael, il était obstétricien / gynécologue « en pratique privée au Mount Sinai Medical Center de Miami Beach au cours des 15 dernières années ». Il avait 56 ans, selon les archives publiques.

Caprara a déclaré que Michael avait reçu un vaccin vers le 19 décembre et était décédé « de la fin du 3 au 4 janvier ». Une autopsie a été réalisée mardi, a déclaré Caprara, avec la cause du décès en attendant la fin des études du médecin légiste et des agences partenaires.

Il n’a pas révélé quel vaccin Michael avait reçu; cependant, seuls Pfizer avaient été proposés en dehors des essais cliniques la semaine où Michael avait été vacciné.

« Pfizer et BioNTech sont au courant du décès d’un professionnel de la santé seize jours après avoir reçu une première dose  » du vaccin, a déclaré Pfizer dans un communiqué. 

«C’est un cas clinique très inhabituel de thrombocytopénie sévère, une condition qui diminue la capacité du corps à coaguler le sang et à arrêter l’hémorragie interne», a-t-il ajouté.

« Nous enquêtons activement sur ce cas, mais nous ne pensons pas pour le moment qu’il existe un lien direct avec le vaccin », a déclaré la société dans le communiqué.

«Aucun signal de sécurité associé n’a été identifié dans nos essais cliniques, l’expérience post-commercialisation à ce jour ou avec la plateforme de vaccin à ARNm. 

À ce jour, des millions de personnes ont été vaccinées et nous surveillons de près tous les événements indésirables chez les personnes recevant notre vaccin. Il est important de noter que les événements indésirables graves, y compris les décès non liés au vaccin, sont malheureusement susceptibles de se produire à un rythme similaire à celui de la population générale. »

Les responsables du CDC ont déclaré aux journalistes mercredi qu’ils n’avaient vu aucune réaction grave inquiétante aux vaccins contre les coronavirus au-delà de 29 cas de réactions allergiques graves – ou seulement 11,1 cas d’anaphylaxie pour 1 million de doses administrées.

«Les avantages connus et potentiels des vaccins COVID-19 actuels l’emportent sur les risques connus et potentiels, en obtenant le COVID-19»,

a déclaré le Dr Nancy Messonnier, directrice du Centre national de vaccination et de maladies respiratoires du CDC. 

«Cela ne signifie pas, cependant, que nous ne pourrions pas voir d’éventuels événements de santé graves à l’avenir.»

Selon le CDC, plus de 5,3 millions de personnes ont reçu leur première dose d’un vaccin COVID-19 aux États-Unis.

«Nos pensées immédiates vont à la famille endeuillée», a ajouté Pfizer.

CNN a demandé des commentaires au CDC et à la Food and Drug Administration des États-Unis.

Le centre médical Mount Sinai a déclaré dans un communiqué qu’en raison des lois sur la confidentialité médicale, il «ne peut pas confirmer ou nier des informations sur un patient. Dans la mesure où nous avons connaissance d’un incident impliquant un patient, les agences appropriées sont contactées immédiatement et bénéficient de notre entière coopération. »Couverture / santé du coronavirus

1 COMMENTAIRE

  1. Pour le moins inquiétant ! Aurons-nous seulement les résultats de cette enquête médicale ?…Rien n’est moins sûr.
    La frénésie autour de la production de vaccins contre ce Sars cov2 basée sur le programme appelé Covid19 est en soi une énorme anomalie… A chacun de s’interroger sur la fiabilité d’une telle production et de reconnaître qu’il ne peut y avoir qu’une alternative : soit les labos (Big Pharma) jouent au pocker, soit le programme a été lancé  »bien avant »…le Sars cov2 !

Laisser un commentaire