Les mondialistes prévoient de libérer Ebola par vaporisation dans l’air, prévient avec colère Alex Jones

4
8625

Jeudi 12 janvier 2023 par : Belle Carter

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/689784.html

Le fondateur du média indépendant InfoWars, Alex Jones, a averti son public que les élites mondiales prévoient de libérer la prochaine arme biologique pour éradiquer et verrouiller l’humanité – le virus Ebola, et cette fois-ci par voie aérienne.

https://www.infowars.com/posts/breaking-globalist-planning-release-of-airborne-ebola/

Jones a expliqué comment la pandémie de coronavirus de Wuhan (COVID-19) n’était que la répétition générale ou une phase de test pour ce que les mondialistes ont déjà prévu.

“Ils voulaient tester la censure, tester la surveillance et introduire la grille de contrôle. Ce n’était qu’une répétition générale et c’est toujours un virus dangereux et le vaccin est 10 fois pire”,

a-t-il déclaré lors d’un épisode de “The Alex Jones Show”.

“Ils ne vont pas abandonner, même s’ils ont perdu leur bataille sur la censure. Je suis un peu le cul entre deux chaises ici, parce que le Nouvel Ordre Mondial s’abat sur nous en ce moment.”

Selon un article paru sur le site de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI-B.Gates), Ebola n’a pour l’instant touché que des pays africains et les cas occasionnels hors du continent ont été rapidement maîtrisés. Mais le virus pourrait muter pour se propager plus facilement entre les personnes, ce qui en ferait une menace de pandémie.

L’article est publié sur le site de l’organisation depuis mars 2021.

https://www.gavi.org/vaccineswork/next-pandemic/ebola-virus

Le virus se propage par contact direct avec le sang, les sécrétions, les organes ou d’autres fluides corporels de personnes infectées, ainsi qu’avec des surfaces et des matériaux contaminés par ces fluides. Mais les experts en maladies infectieuses craignent que ce virus mortel ne mute et ne soit transmis par une simple toux ou un éternuement.

“C’est la plus grande préoccupation que j’ai jamais eue en 40 ans de carrière dans le domaine de la santé publique”, a déclaré le Dr Michael Osterholm, directeur du Centre de recherche et de politique sur les maladies infectieuses à l’Université du Minnesota.

“Je ne peux pas imaginer quelque chose dans ma carrière – et cela inclut le VIH – qui serait plus dévastateur pour le monde qu’un virus Ebola transmissible par voie respiratoire.”

Un article de CNN datant d’octobre 2014 rapportait que les scientifiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’avaient connaissance d’aucun virus ayant radicalement changé son mode de transmission.

Osterholm a déclaré que les chances sont relativement faibles que le virus fasse ce saut. Mais il a prévenu qu’à mesure que le virus se propage, cette probabilité augmente.

Chaque fois qu’une nouvelle personne contracte Ebola, le virus a une nouvelle chance de muter et de développer de nouvelles capacités. Osterholm appelle cela la “roulette génétique”.

Disponible sur Amazon et cogiito.com

L’Ouganda déclare la fin de l’épidémie d’Ebola

Le mercredi 11 janvier, le gouvernement ougandais a déclaré la fin de son épidémie d’Ebola, moins de quatre mois après que des cas aient été signalés pour la première fois. Selon le Guardian, le pays d’Afrique de l’Est n’a signalé aucune nouvelle infection depuis plus de 42 jours, soit deux fois la période d’incubation maximale du virus.

“L’Ouganda a rapidement mis fin à l’épidémie d’Ebola en renforçant les principales mesures de contrôle telles que la surveillance, la recherche des contacts et la prévention et le contrôle des infections”,

a déclaré mercredi le ministre de la Santé, le Dr Jane Ruth Aceng Ocero.

“La solution magique a été nos communautés qui ont compris l’importance de faire ce qu’il fallait pour mettre fin à l’épidémie, et qui ont agi.”

Cinquante-six personnes sont mortes du virus au cours de la dernière épidémie, et 142 infections ont été confirmées depuis le 20 septembre 2022. (Voir aussi :  Uganda reports 14 new cases of UNTREATABLE Ebola strain infection.)

https://citizens.news/669389.html

Ebola n’est pas nouveau en Ouganda, avec une épidémie en 2000 qui a tué plus de 200 personnes. L’épidémie de 2014 à 2016 en Afrique de l’Ouest a fait plus de 11 000 morts, ce qui constitue le plus grand bilan de la maladie. D’autres nations africaines ont également connu des épidémies d’Ebola avec plus de régularité par rapport aux nations occidentales.

Visitez le site Outbreak.news ou plus d’actualités liées au virus Ebola.

Regardez la vidéo ci-dessous qui parle de globalists’ plan to release airborne Ebola.

Cette vidéo provient de InfoWars channel on Brighteon.com.

D’autres articles :

Staged Ebola pandemic being prepped for America, followed by mandatory Ebola vaccines using LIVE viral strains.

SUICIDE SCIENCE: Boston University creates new chimeric COVID bioweapon with 80% KILL RATE… has humanity learned NOTHING?

Dr. Li-Meng Yan says CCP is spreading hemorrhagic fever bioweapon at Olympics, reveals antidote.

Did the CDC stage the “escaping monkeys” as a cover story for releasing the next bioweapon?

Sources :

InfoWars.com

GAVI.org

Edition.CNN.com

TheGuardian.com

Brighteon.com

4 Commentaires

  1. Bonjour la Résistance,

    Le H1N1, le VIH, le C19, le marburg, la vérole du bonobo, la grippe du chameau, le Kraken et j’en oublie bien d’autres, nous submergent depuis quelques années, cette multitude de virus inconnus depuis des millions d’années éclot spontanément, c’est étonnant, non ?

    Ce sont les progrès de la soi disant “science” qui, grâce à ses laboratoires clandestins, découvrent ces virus inconnus jusqu’à l’heure, ou, plus vraisemblablement, s’ingénues à les créer.

    Pour résister victorieusement à l’agression, veillez à préserver et à renforcer votre système immunitaire naturel qui est le seul capable de lutter efficacement contre les attaques virales artificielles.

    Fraternelles Cordialités à la communauté résistante.

  2. Je préfère mourir de l’ebola, que d’accepter une injection de poison vendue comme antidote. De toutes façons, les gens qui ont accepté de s’informer ces trois dernières années, savent exactement quoi attendre de ces dégénérés. Si l’ebola survient, ce sera au petit bonheur la chance, en réduisant celles-ci, si vous acceptez l’injection.

    • Autre possibilité : cette fois-ci l’injection fonctionne, mais seuls les soumis decérvelés l’acceptent, de telle sorte que les immondes restent à la tête d’une populations d’esclaves 100% moutons.

Laisser un commentaire