Les Navy Seals prennent d’assaut le ranch de Gates dans le Wyoming.

5
6281

À ce jour cogiito.com n’a pas de preuves formelles qui confirment l’exactitude des faits décrits dans cet article traduit, il est donc publié sous réserve.

cogiito.com

Par Michael Baxter, le 20 mai 2021

Moins de deux semaines après que Bill et Melinda Gates se soient séparés, les U.S. Navy SEALS ont pris d’assaut une propriété appartenant à Gates dans le nord-ouest du Wyoming et ont affronté les forces de sécurité que Gates avait engagées pour protéger le ranch de 492 acres.

L’armée américaine a approuvé le raid après que Melinda, l’épouse séparée de Gates, ait contacté Donald J. Trump pour lui annoncer que Bill,

qu’elle a qualifié de génie psychopathe et maléfique, s’était rendu 24 fois sur l’île d’Epstein entre 1997 et 2017 et, sur les conseils d’Epstein, avait dépensé 36 000 000 $ pour creuser son propre « donjon pour enfants » souterrain sous l’Irma Lake Lodge.

Une source confidentielle impliquée dans la guerre de l’État profond de Trump a déclaré à Real Raw News que l’amitié de Gates avec le pédophile condamné a été le catalyseur du divorce de Bill et Melinda.

Melinda était depuis longtemps au courant des aventures de Bill avec des femmes adultes et mineures, mais elle avait gardé le silence pour protéger ses intérêts financiers dans le mariage. Elle aurait dit à Trump que Bill et Epstein faisaient de fréquentes escapades le week-end à l’Irma Lake Lodge. Bien qu’elle ait admis ne pas avoir vu personnellement le complexe souterrain, elle avait des papiers et des reçus prouvant son existence.

« Il m’a dit de faire comme si j’étais une écolière mineure effrayée et de faire comme s’il était un génie maniaque qui aimait jouer avec les jeunes filles », a déclaré Melinda. « Pour lui, c’était un jeu de rôle, mais ça ne l’était vraiment pas, car il est exactement ce qu’il prétendait être ».

Le 14 mai 2021, Trump s’est adressé aux chefs d’état-major interarmées et a demandé que l’armée américaine confirme l’existence du prétendu complexe souterrain. Pour mener à bien cette tâche, les militaires ont employé deux techniques. Premièrement, un satellite équipé d’un radar à synthèse d’ouverture a balayé l’Irma Lake Lodge. Deuxièmement, un drone équipé d’un radar à pénétration de sol a effectué plusieurs passages à haute altitude au-dessus de la propriété. Si aucune des deux techniques n’a permis d’évaluer concrètement la taille et la profondeur du donjon souterrain, elles ont toutes deux prouvé que des fouilles massives avaient eu lieu à l’endroit indiqué par Melinda Gates.

« C’était suffisant pour que les militaires agissent. Ils ne voulaient pas simplement bombarder l’endroit parce qu’ils ne savaient pas si des enfants étaient encore là. Ils ont donc choisi d’envoyer une équipe de SEAL, les mêmes qui ont fait un raid dans l’enceinte de Biden et ont sorti les enfants du bateau », a déclaré notre source.

À l’aube du 17 mai, les Navy SEALS ont lancé un assaut tactique sur l’Irma Lake Lodge, rencontrant une résistance peu après avoir ouvert une brèche dans la propriété et s’être glissés dans le repaire souterrain. Le personnel de sécurité de Gates, en tenue paramilitaire et armé d’armes automatiques, a détecté l’intrusion et a ouvert le feu sur les SEALS. Les SEALS ont riposté dans ce qui s’est avéré être une fusillade de 15 minutes au cours de laquelle un SEAL et 8 combattants ennemis ont perdu la vie.

Après avoir supprimé le service de sécurité de Gates, les SEALS ont trouvé une trappe cachée sous des piles de foin dans une écurie. La porte dissimulait une plate-forme en acier – une sorte d’ascenseur – qui descendait à 300 pieds sous terre et s’ouvrait sur une chambre taillée de 150 pieds de diamètre, avec des tunnels bifurquant dans plusieurs directions.

Les SEALS, selon notre source, ont passé des heures à scruter les tunnels à la recherche de signes de vie, mais aucun enfant n’a été trouvé. Cependant, l’opération n’a pas été vaine, car ils ont découvert un fac-similé de la chambre d’une petite fille, avec un lit à plateforme à cadre rose, des animaux en peluche et des étagères de vêtements pour enfants. De plus, trois reflex numériques sur trépieds avaient été orientés pour filmer celui qui s’était allongé sur le lit. Au moins une caméra avait encore une carte SD.

Les SEALS, ajoute notre source, ont saisi les caméras avant de quitter le complexe souterrain.

En conclusion, notre source a dit qu’il croit – mais ne peut pas confirmer – que les militaires ont infiltré d’autres propriétés appartenant à Gates.

5 Commentaires

  1. Bonjour, merci pour cette précision. Il est toujours préférable d’être prudent avec ce genre de site qui partage des informations parfois sans sources et qui pour le coup sont relayées par plusieurs sites pas très fiables. Ceci dit tout est possible, mais aujourd’hui il est impossible d’affirmer la véracité de ce genre d’information, bien que l’on souhaite que ce soit vrai.
    On sait aujourd’hui, de source sûre, que Bill était proche d’Epstein et que des enquêtes ont été menées sur leurs relations, mais soyons patient les révélations sont proches.
    Je tenais par la même occasion vous remerciez ainsi que votre équipe pour tout l’énorme travail que vous fournissez afin d’informer nos frères et sœurs sur ce monde cruel et démoniaque. Merci pour la bienveillance à notre égard et pour le partage de vos connaissances sur les médecines alternatives qui sont grandement précieuses pour nous.
    Bien à vous

  2. Je suis très déçu par votre malhonnêteté. La modération que vous mettez en place sur votre site vous permet, non pas de supprimer ce qui est inconvenant/insultant mais plutôt tout ce qui ne vous convient pas.

    Je vous ai montré la preuve hier que cet article est satirique et non seulement vous n’avez pas retiré l’article mais vous avez refusé de publier mon commentaire. J’en conclus que vous manipulez sciemment les visiteurs de votre site et refusez tout avis contraire au votre et toute critique, même constructive. Je ne reviendrai donc pas sur votre site.

    • et bien bon débarras, vous n’avez rien prouvé du tout, vous avez juste interprété une publication, mais votre immense ego vous fait croire que votre commentaire est d’une importance capitale, alors que ce n’est qu’un point de vue, comme des milliers d’autres. Notez que vous êtes publié, alors cessez de vous plaindre telle une vierge effarouchée.

  3. Il y a déjà pas mal de temps que j’ai remarqué que le site Real Raw News (ce qui peut signifier plusieurs choses, comme « informations fraîches réelles » ou « vraies informations sensibles » ou « informations crues réelles »…) diffuse des bruits absolument extraordinaires. Cet article n’en est qu’un exemple, bien qu’il y en ait de bien plus difficiles à croire.

    L’auteur se présente comme un vrai journaliste, mais ce qu’il raconte ne se retrouve nulle part ailleurs.

    On aimerait y croire…

    • L’auteur est un journaliste très sérieux qui indique que ses avocats lui ont conseillé de publier que son site était un site humoristique.

Laisser un commentaire