Les niveaux de dioxyde de carbone n’ont rien à voir avec les températures mondiales, selon un scientifique de renom

4
4290

Vendredi 30 septembre 2022 par : Ethan Huff

https://citizens.news/660865.html

Le météorologue William Kininmonth, de la Global Warming Policy Foundation (GWPF), est l’auteur d’un nouveau document sur les prétendus “gaz à effet de serre”, qui révèle que

le dioxyde de carbone (CO2) n’a pas d’impact sur les températures mondiales comme beaucoup le prétendent à tort.

Au pire, le CO2 a un “effet minime” sur la température et le climat, qui est en constante évolution en raison de facteurs bien au-delà des limites de ce que l’homme peut contrôler.

Ancien consultant à la Commission de climatologie de l’Organisation météorologique mondiale et ancien directeur du Centre national du climat du gouvernement australien, Kininmonth sait de quoi il parle en matière de climat.

Et il n’est pas convaincu que le CO2 soit une source d’inquiétude.

https://www.distributednews.com/376786.html

Selon lui, les océans sont les “volants d’inertie et thermiques vitaux” du système climatique. Et les océans, comme nous pouvons le voir clairement, ne sont pas quelque chose qu’une personne ou un gouvernement peut contrôler. (Voir aussi : Rappelez-vous quand Pete Buttigieg a déclaré que le dioxyde de carbone est un “péché” aux yeux de Dieu).

“Les efforts de décarbonisation dans l’espoir d’influer sur les températures mondiales seront vains”, aurait déclaré M. Kininmonth, ajoutant que les récentes tendances au réchauffement sont “probablement le simple résultat des fluctuations de la circulation océanique en constante évolution.”

Le mouvement des océans est en grande partie responsable du réchauffement planétaire, pas les pets de vache

M. Kininmonth estime qu’il faut “reconnaître” que le CO2 n’est pas un problème lorsqu’il s’agit de tendances au réchauffement. Les humains expireront toujours du CO2 et les plantes en inhaleront toujours, et aucune manipulation du climat n’y changera quoi que ce soit.

disponible sur cogiito.com

Il a également présenté un graphique montrant que même si la concentration de CO2 augmente de 0 à 600 parties par million (ppm), la force totale de l’effet de serre change à peine, comme l’indique une ligne horizontale presque parfaite pour toutes les concentrations.

En substance, qu’il n’y ait pas de CO2 dans l’air ou des tonnes de CO2, l’effet de serre reste le même.

Cela déconstruit l’ensemble du discours sur le réchauffement climatique à l’aide d’un simple point de données.

Il n’est plus nécessaire d’abattre tout le bétail, de détruire toutes les voitures à essence et d’exterminer des milliards de personnes.

Que la vie continue comme si de rien n’était ou qu’elle soit forcée à une transition “verte”, les schémas de réchauffement (et de refroidissement) feront ce qu’ils feront de toute façon.

Bonne chance pour essayer de convaincre les fous du climat de tout cela, mais c’est tout de même la vérité. Et il est utile d’avoir quelqu’un comme Kininmonth, un expert climatique renommé, qui le dit en même temps que les médias indépendants.

Kininmonth affirme que la chaleur est continuellement échangée avec l’atmosphère tropicale et transportée par les vents pour renforcer le réchauffement au pôle Nord.

Ce sont les océans qui font cela, dit-il, bien que cela soit imputé à l’activité humaine.

Les températures au pôle Sud, quant à elles, n’ont pratiquement pas bougé au cours des 50 dernières années, ce qui confirme l’hypothèse de M. Kininmonth – qui, soit dit en passant, est beaucoup plus logique que le récit des pets de vache provenant de la gauche.

“Les modèles ne parviennent pas à reproduire les flux d’énergie exacts, et c’est là le cœur du fonctionnement du système climatique”,

a ajouté John Christie, professeur de sciences de l’atmosphère et de la terre à l’université d’Alabama, soutenant les affirmations de Kininmonth selon lesquelles l’énergie océanique est à l’origine du changement climatique.

Malgré tout cela, les affirmations climatiques dominantes désignent toujours l’utilisation humaine des combustibles fossiles comme le facteur déterminant du réchauffement de la planète. Cela s’explique par le fait que ceux qui défendent ces affirmations ont beaucoup à gagner d’une conversion mondiale forcée à l’énergie “verte”.

“Le changement climatique est un processus naturel principalement contrôlé par les cycles du soleil”,

ajoute un commentateur, indiquant une autre source de réchauffement climatique qui échappe au contrôle de l’homme.

La folie du climat ne fait que s’amplifier. Vous pouvez suivre l’actualité sur Climate.news.

Sources :

TheGWPF.org

Infowars.com

NaturalNews.com

4 Commentaires

  1. “…estime qu’il faut “reconnaître” que le CO2 n’est pas un problème…” Effectivement. Ce qu’il faut reconnaître, c’est que le gouvern@ment et les merdias sont nos ennemis (ainsi que l’ordre de la médecine corrompue).

  2. Bonjour,
    Je pense aussi que le CO2 n’est pas coupable. Je viens justement de publier une vidéo :
    https://odysee.com/@Croa33:4/LeClimatSimplement2Ed:0
    À l’attention des pressés et pour aller directement voir ce qui vous intéresse, sommaire :
    – 00:20 → 24:34 Exposé sur le climat (partie de la météorologie limitée au fonctionnement du système atmosphérique)
    00:20 → 03:14 Introduction.
    00:14 → 11:40 Les bases.
    11:40 → 23:07 Dynamique du climat.
    23:08 → 24:40 Récapitulatif.
    – 24:40 → 41:07 Discussion
    24:34 → 27:31 Les foutaises du GIEC.
    27:31 → 30:03 Le climat change-t-il ? (Oui, à priori).
    30:04 → 33:50 Présomptions à l’encontre du gaz carbonique.
    33:50 → 34:29 Le gaz carbonique n’est pas coupable !
    34:29 → 37:00 Découverte et présentation d’un rapport qui explique tout. C’est la dégradation des sols et du couvert végétal qui entraîne un dérèglement du cycle des eaux et donc du climat.
    30:00 → 39:30 Récapitulatif.
    39:30 → 41:07 Conclusions.

  3. Cela va de soi ! On nous fait croire tout et n’importe quoi pour la bonne raison que la plupart d’entre nous n’y connaissent pas grand chose et donc quoi de plus facile que de convaincre en usant des peurs et/ou de le “punition argent” pour nous faire accepter et pas de poser de questions. C’est une aberration de profiter ainsi de la crédulité des personnes

Laisser un commentaire