Les responsables de la santé aux Ètats-Unis et en Europe américains admettent que le fondateur de Microsoft, Bill Gates, dirige le monde

3
4044
Bill Gates, Co-Chair the Bill & Melinda Gates Foundation shows a vaccine during the press conference. UN Photo / Jean-Marc FerrŽ

Lundi 03 octobre 2022 par : JD Heyes

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/660165.html

Un rapport surprenant publié en début de semaine par Politico a admis ce qu’un nombre croissant d’Occidentaux et surtout d’Américains soupçonnaient depuis un certain temps : Le monde est littéralement dirigé par le fondateur de Microsoft, Bill Gates.

Selon le Dr Joseph Mercola, l’article a essentiellement relevé les points suivants :

https://takecontrol.substack.com/p/does-bill-gates-run-the-world

– Le reportage spécial de Politico du 14 septembre est basé sur des entretiens avec quatre douzaines de responsables américains et européens ainsi que des responsables de la santé mondiale qui ont admis que la réponse mondiale au COVID-19 est dirigée par un informaticien qui a fait fortune en construisant des plateformes informatiques de qualité inférieure ;

– Un quadrant d’organisations de santé – la Fondation Bill et Melinda Gates, GAVI, la Coalition for Epidemic Preparedness 

disponible sur la boutique cogiito en échange d’un don

– Qui plus est, Gates n’a jamais été élu pour représenter le public en général ou les Américains en particulier.

“L’idée que Bill Gates exerce une influence indue sur la santé mondiale a toujours été niée et rejetée comme une théorie du complot farfelue. Mais comme pour tant d’autres choses, cette théorie du complot s’avère maintenant être un fait conspirationniste”,

a rapporté Mercola, notant que l’article de Politico était initialement intitulé

“Comment Bill Gates et ses partenaires ont pris le contrôle de la réponse mondiale au COVID”.

Cependant, comme l’a noté Igor Chudov sur Substack, le titre a ensuite été modifié comme suit : “Comment quatre groupes privés ont utilisé leur influence pour contrôler la réponse mondiale au COVID – avec peu de surveillance”.

Voici une capture d’écran de Chudov :

Mercola a noté que, pour une raison quelconque, Politico a changé le titre encore une fois, et il se lit maintenant : “Comment Bill Gates et ses partenaires ont utilisé leur influence pour contrôler la réponse mondiale au Covid – avec peu de surveillance.”

“Alors que les nations les plus puissantes se replient sur elles-mêmes, quatre organisations non gouvernementales de santé mondiale ont commencé à élaborer des plans pour une lutte à mort contre un virus qui ne connaîtrait pas de frontières”, rapporte Politico, qui ajoute :

“Selon une enquête de sept mois menée par les journalistes du média aux États-Unis et en Europe, en collaboration avec le journal allemand WELT, il s’en est suivi un glissement régulier, presque inexorable, du pouvoir des gouvernements écrasés vers un groupe d’organisations non gouvernementales.

“Armées de leur expertise, soutenues par des contacts au plus haut niveau des nations occidentales et renforcées par des relations bien établies avec les fabricants de médicaments, les quatre organisations ont assumé des rôles souvent joués par les gouvernements – mais sans la responsabilité de ces derniers”, poursuit le rapport.

À ce jour, les quatre groupes ont collectivement dépensé environ 10 milliards de dollars pour le COVID depuis 2020, plus qu’assez pour rendre très riches plusieurs individus impliqués. Cela inclut quelque 1,4 milliard de dollars donnés à l’OMS, qui a caché le fait que la Chine était responsable à la fois du développement du COVID et de sa propagation dans le monde.

“Les dirigeants des organisations ont eu un accès sans précédent aux plus hauts niveaux des gouvernements, dépensant au moins 8,3 millions de dollars pour faire pression sur les législateurs et les fonctionnaires aux États-Unis et en Europe”, a noté Politico dans un “point essentiel” de son long article.

“Des fonctionnaires des États-Unis, de l’UE et des représentants de l’OMS ont tourné dans ces quatre organisations en tant qu’employés, ce qui les a aidés à solidifier leurs connexions politiques et financières à Washington et à Bruxelles.”

Kate Elder, conseillère principale en politique des vaccins pour la campagne d’accès de Médecins sans frontières, a posé une question évidente :

“Qu’est-ce qui rend Bill Gates qualifié pour donner des conseils et conseiller le gouvernement américain sur les endroits où ils devraient mettre les énormes ressources ?”

La réponse est toujours la même : l’argent qui n’est pas utilisé à bon escient

https://www.corruption.news/2022-10-03-health-officials-admit-bill-gates-runs-the-globe.html

Sources :

TakeControl.Substack.com

Politico.com

NaturalNews.com

3 Commentaires

  1. Depuis 3 ans les complotistes ont dénoncé ce crime organisé. Face à eux, malheureusement, des con-vaincus se sont fait prendre ! Cela reste un mystère . Toutes les infos étaient visibles lisibles sur les RÉSEAUX SOCIAUX.

  2. ça doit commencer à sentir le roussi et être trop flagrant pour qu’ils commencent à admettre enfin officiellement ce que beaucoup savent depuis le début, c’est à dire l’ingérence d’un infor mat icien qui grâce à son pognon (donc pouvoir) a su prendre les manettes avec, bien sûr, l’appro bation des “influents” pour mani puler et as servir grâce à l’on sait quoi et par les peurs, une grande partie de la popu lation mondiale

Laisser un commentaire