Les « vaccins » contre le Covid n’arrêtent pas l’infection ou la propagent, alors à quoi servent-ils réellement ?

5
3131

Dimanche 19 décembre 2021 par : Ethan Huff

https://www.afinalwarning.com/569610.html

Une nouvelle recherche publiée dans le journal Lancet Infectious Diseases révèle que les « vaccins » contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19) ont un impact « minimal » sur la prévention de la transmission de la maladie.

Il s’avère que la variante dite « delta » , qui, selon les médias grand public, représente 99 % de tous les nouveaux « cas » de virus chinois aux États-Unis, déjoue facilement les vaccins.

Une personne “complètement vaccinée” peut toujours attraper et propager des germes chinois, selon le journal. Et pourtant, le régime Biden insiste toujours pour que tout le monde fasse les injections à « vitesse de distorsion ».

Les responsables locaux comme le maire de New York, Bill de Blasio, exigent également que les gens retroussent leurs manches pour les vaccins. Ceux qui refusent sont menacés de pertes d’emplois et d’autres sanctions.

“Les gouverneurs et les maires du Maine à Los Angeles exigent que les employés publics, et même les infirmières et les médecins, salués il y a quelques mois comme des héros, se fassent vacciner sous peine de se retrouver sans travail”, écrit Betsy McCaughey pour Real Clear Politics .

« Tout comme les politiciens ne lisent pas les projets de loi avant de les voter, ils ne suivent pas la science mais veulent tout de même imposer au reste d’entre nous ce qu’il faut faire.

L’Amérique n’est plus le pays de la liberté

Le nouveau document de recherche a révélé que les personnes entièrement vaccinées qui ont ensuite été testées positives pour la grippe Fauci ont infecté d’autres personnes au sein de leur foyer à un taux plus élevé (environ 25 %) que les personnes non vaccinées (environ 23 %).

Ceux qui ont pris les vaccins avaient la même charge virale dans leurs voies respiratoires supérieures que ceux qui n’en ont pas pris, ce qui les rend tout aussi contagieux.

Brighteon.TV

“Nos résultats montrent que la vaccination à elle seule ne suffit pas à empêcher les gens d’être infectés par la variante delta et de la propager”, a annoncé le co-auteur de l’étude Ajit Lalvani.

L’affirmation des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis selon laquelle les personnes complètement piquées sont beaucoup moins susceptibles de contracter la grippe chinoise a également été contestée dans l’étude.

Il s’avère que les taux d’infection sont à peu près les mêmes chez les personnes vaccinées et non vaccinées, ce qui rend les piqûres médicalement inutiles.

« Une chose est sûre : la science est incertaine à ce sujet », a ajouté McCaughey. 

« Donc, le gouvernement ne devrait pas avoir la main lourde pour imposer des mandats prétendant rendre les lieux de travail plus sûrs. »

Pendant ce temps, l’initiative « Build Back Better » de Beijing Biden (6uild 6ack 6etter) menace de pénaliser les contrevenants aux nouveaux mandats du gouvernement fédéral sur les vaccins jusqu’à 700 000 $ par incident.

Une fois que l’édit de China Joe sera publié dans le Federal Register dans les prochains jours, environ les deux tiers de la main-d’œuvre du secteur privé en Amérique en seront affectés.

Reste à voir si les gens se conforment ou non, mais les «règles» seront en place pour injecter en masse dans la majeure partie du pays de force ces cocktails de médicaments expérimentaux de Big Pharma.

Jusqu’à présent, les mandats de Biden sur le lieu de travail ont été contestés au moins 39 fois devant les tribunaux fédéraux, avec peu de succès. Cette nouvelle étude, cependant, pourrait potentiellement changer cela.

Il souligne l’urgence d’améliorer les vaccins actuels pour réellement « protéger contre les infections asymptomatiques et la transmission ultérieure », par opposition à simplement minimiser les symptômes (du moins c’est ce qu’on nous dit).

« Le vaccin cible la protéine de pointe et exerce une pression sur le virus, mais ne le tue pas », a écrit un commentateur de Real Clear Politics .

« En quoi cela diffère-t-il de l’immunité naturelle ? 

L’immunité naturelle cible les 28 protéines du virus, ce qui rend une mutation résistante à l’immunité naturelle extraordinairement plus difficile, car des mutations dans la plupart ou la totalité des 28 protéines seraient nécessaires. 

Voici le kick. Tout cela est enseigné en microbiologie de première année, donc cela ne devrait pas être nouveau pour le CDC. »

La tyrannie du virus chinois est partout. Pour vous tenir au courant des dernières nouveautés, visitez Fascism.news .

Les sources :

RealClearPolitics.com

NaturalNews.com

5 Commentaires

  1. Bonjour Philippe
    Voici un lien vers la vidéo d’un reportage de la chaine Planète +,diffusé en ….. 2009.
    Réalisé par Jessie Jones, journaliste indépendant et lanceur d’alertes, totalement censuré par les médias officiels…
    Considéré à l’époque comme “complotiste” et “totalement farfelu”, il s’avère avoir mis à jour dans leurs moindres détails les évènements que nous subissons actuellement.
    De faux vaccins destinés à réduire la population mondiale, injectés aux gens sous le prétexte d’une pseudo-pandémie : c’est ce qui est clairement évoqué dans ce reportage (26’30” dans la vidéo).
    A elle seule cette vidéo résume l’inconcevable mis en œuvre par quelques centaines d’individus, lesquels sont en réalité les vrais dirigeants de ce monde, nos “élus” n’étant que leurs serviteurs.

    https://www.dailymotion.com/video/xxelda

  2. Bonjour ils y a aussi des témoignages de tatoueurs aussi :
    Témoignage FK : Je suis tatoueur et ce que je vois ne me plait pas du tout, j’ai 25 ans de métier. La peau des personnes vaccinés ne perle plus du tout mais c’est très alarmant tout ça. Il y a bien une modification au niveau du sang, la peau ne se défend plus.

  3. Témoignage de Manu, tatoueur, sur le groupe facebook de témoignage de vaccinés « 25 ans de métier donc je ne suis pas un débutant mais un formateur agréé. » (Merci Pierre pr l’info)

    « Depuis quelques mois, nous nous rendons compte que les gens vaccinés réagissent bizarrement lors des séances de tatouage : la peau des vaccinés ne perle plus du tout (léger saignement normal lors d’une effraction cutanée) nous notons aussi que les rougeurs et les gonflements sont presque inexistants. Certes ce n’est spécialement dérangeant pour notre métier mais c’est très alarmant. Il y a bien une modification au niveau du sang, la peau ne se défend plus.

    Avant l’été c’était quelques cas mais depuis le gros rush des vaccinations c’est vraiment tout le monde. C’est simple : en 20/30 min nous pouvons vous dire si vous avez été vaxx ou non juste en regardant comment la peau se comporte.
    A l’heure d’aujourd’hui bcp de confrères se rendent compte aussi qu’il y a un gros problème.
    Ceci va t’il passer je ne sais pas, mais plus de 5/6 mois après les 2 doses les patients ont la peau que ne réagit toujours pas normalement.
    J’ai interpellé du monde dans le milieu médical, et on me confirme bien que ça joue sur le sang.
    Certaines infirmières remontent aussi que le sang bouche souvent les cathés lors de la prise de sang tellement c’est épais. Ces soucis ne sont même plus remontés sur le sites de problèmes car c’est tout les jours…
    Je recherche des personnes qui travaillent en hématologie pour échanger et comprendre ce qui se passe. »

    Voilà je tenais à vous partager ce témoignage

Laisser un commentaire