Les vaccins COVID-19 affectent les cycles menstruels des femmes

2
1490

Vendredi 29 juillet 2022 par : Mary Villareal

Cet article peut contenir des déclarations qui reflètent l’opinion de l’auteur

https://citizens.news/641393.html

Le producteur et défenseur de la vérité scientifique Del Bigtree et son équipe ont averti le public l’année dernière que les vaccins contre le coronavirus de Wuhan (COVID-19) peuvent affecter le cycle menstruel des femmes.

En avril 2021, l’équipe de Bigtree a couvert l’histoire de femmes israéliennes signalant des cycles menstruels irréguliers après avoir reçu le vaccin à ARNm de Pfizer.

Plusieurs femmes ont déclaré avoir eu des cycles irréguliers et des saignements vaginaux anormaux après avoir reçu les vaccins COVID-19. Au moins 13 femmes ont déclaré que leurs règles étaient arrivées tôt, tandis que d’autres ont déclaré qu’il y avait eu des saignements irréguliers entre leurs périodes menstruelles.

Malheureusement, ces cas n’ont pas été rapportés dans les médias grand public à l’époque.

Pfizer ne gardait pas trace des changements dans les cycles des femmes vaccinées, si bien que ces victimes ont dû se tourner vers les médias sociaux pour discuter de la question.

Bigtree et le journaliste d’investigation Jeffery Jaxen ont à nouveau abordé cette question lors de l’épisode du 26 juillet de “The Highwire”.

L’émission a également rapporté précédemment que les femmes n’étaient pas autorisées à être enceintes lors des essais de vaccins, ni à entretenir des relations sexuels. Cela signifie que Big Pharma était conscient des changements possibles que le vaccin pouvait apporter chez les sujets vaccinées COVID Pfizer. Pourtant, personne n’a mené d’étude sur les menstruations et l’ovulation des femmes.

Ce qui est devenu un point de discussion sur la question, c’est que les femmes qui n’étaient pas vaccinées – mais dont quelqu’un de leur entourage se faisait vacciner – ont également constaté des changements dans leurs cycles menstruels. Pourtant, aucune donnée n’est ressortie de cette information.

Big Pharma insiste toujours sur le fait qu’il n’y a pas de données sur les effets des vaccins COVID-19 sur les cycles menstruels des femmes, affirmant qu’il n’y a aucun lien entre les vaccins et de tels changements. (Voir aussi Pfizer, FDA knew their COVID vaccine causes immunosuppression, ADE, VAED)

disponible sur la boutique de cogiito.com

De nouvelles données ont finalement été mises en lumière au début de cette année. En janvier, les National Institutes of Health ont publié sur leur site web les résultats d’une étude montrant l’association entre la longueur du cycle menstruel et la vaccination COVID-19. Les chercheurs ont découvert que le vaccin COVID modifie les cycles d’environ 0,64 par jour, plus ou moins l’avant ou l’arrière du cycle – le cycle peut arriver plus tôt et/ou durer plus longtemps.

L’étude du NIH explique que l’irrégularité du cycle pourrait être attribuée au stress apporté par la pandémie – et l’on sait que le stress modifie les cycles menstruels. Mais le NIH a également admis que les résultats ne peuvent pas être expliqués par un stress généralisé dû à la pandémie, car aucun changement n’a été constaté dans les groupes témoins non vaccinés sur une période similaire.

Enquête : Les changements menstruels après la vaccination sont courants

Un médecin d’origine étrangère a également mené une enquête à ce sujet sur les médias sociaux. Le résultat de l’enquête a montré que les changements menstruels observés après avoir été vacciné contre le COVID-19 sont plus fréquents qu’on ne le pensait.

L’étude a porté sur plus de 39 000 personnes âgées de 18 à 80 ans qui avaient été entièrement vaccinées et n’avaient pas contracté le COVID-19. Dans l’échantillon de population, 42 % des personnes ayant des cycles menstruels réguliers ont eu des saignements plus abondants que d’habitude ; 44 % n’ont constaté aucun changement ; et les autres ne se trouvaient dans aucune des deux catégories.

Ce que les médias ne rapportent pas parmi les personnes non menstruées et pré-ménopausées, c’est que 1 815 d’entre elles suivaient un traitement hormonal et que 7 % ont eu des saignements abondants après le vaccin.

Ces personnes post-ménopausées n’ont pas eu leurs règles depuis 12 mois ou plus et n’ont pas été soumises à des traitements hormonaux, mais 238 d’entre elles ont à nouveau connu des métrorragies après avoir été vaccinées. Cela suggère que le vaccin pourrait entraîner des problèmes de reproduction.

https://www.nbcnews.com/science/science-news/menstruation-changes-covid-vaccines-rcna38348

Les protéines de pointe (Spike) du vaccin Covid attaquent également la fertilité masculine

https://www.afinalwarning.com/522132.html

“Il ressort de cette enquête que les problèmes de reproduction sont exacerbés par le vaccin”, a souligné Jaxen.

Rendez vous sur VaccineDamage.news pour plus d’histoires sur les dangers des vaccins COVID-19.

Regardez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus

Cette vidéo provient de The HighWire with Del Bigtree channel on Brighteon.com.

Plus de récits liés :

Pfizer’s COVID vaccine causes miscarriages, stillbirths.

Is the new “morning after pill” a Covid vaccine?

More Covid vaccine negative effects and coverups are emerging.

Pfizer, FDA know the COVID vaccine is dangerous, but they push it anyway.

Wisconsin doctor suffered miscarriage after covid vaccine, tweeted #VaccinesWork.

Sources include:

Brighteon.com

NBCNews.com

2 Commentaires

Laisser un commentaire